enfr
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
ZAÏ ZAÏ ZAÏ ZAÏ affiche film 2022

Critique / « Zaï zaï zaï zaï » (2020) : François Desagnat embellit l’univers de Fabcaro

Dernière mise à jour : avril 7th, 2022 at 08:45

Le film Zaï zaï zaï zaï est ce savant mélange entre l’absurde du dessinateur FabCaro et le ton déjanté de François Desagnat. L’adaptation très réussie de la bande dessinée débarque au cinéma avec un casting de folie : Jean-Paul Rouve, Yolande Moreau, Julie Gayet, Julie Depardieu, Ramzy Bedia… La critique et l’avis de Bulles de Culture sur le film dans les salles le 23 février 2022. 

Synopsis :

Fabrice (Jean-Paul Rouve), acteur de comédie, réalise qu’il n’a pas sa carte de fidélité alors qu’il fait ses courses. Malgré la menace d’un vigile, il parvient à s’enfuir. Commence alors une cavale sans merci, pour celui qui devient rapidement l’ennemi public numéro 1. Alors que les médias s’emparent de l’affaire et que le pays est en émoi, le fugitif, partagé entre remords et questions existentielles, trouve un point de chute inattendu, quelque part en Lozère.

Zaï zaï zaï zaï : l’absurde de Fabcaro dans l’univers ciné de François Desagnat

Contrairement aux apparence, Zaï zaï zaï zaï n’est pas une adaptation de la célèbre chanson Siffler sur la colline de Joe Dassin, bien que celle-ci soit interprétée dans le film par une joyeuse famille qui part en vacances.

Le septième long métrage de François Desagnat est l’adaptation d’une bande dessinée écrite par le très prolifique FabCaro. Le dessinateur à succès ne se destine pourtant pas initialement à une carrière d’autorat puisqu’il s’oriente à la sortie de son baccalauréat tout d’abord vers des études scientifiques pour devenir professeur. Son diplôme de physicien en poche, il bifurque ensuite vers le dessin.

Le montpelliérain de 48 ans est aujourd’hui un artiste aux multiples facettes puisque, en plus de ses dessins, il écrit des romans et travaille sur les planches en tant que metteur en scène. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que l’auteur de Zaï zaï zaï zaï est adapté au cinéma puisque son livre Le Discours a récemment fait l’objet d’un film réalisé par Laurent Tirard avec Benjamin Lavernhe dans le rôle-titre.

ZAÏ ZAÏ ZAÏ ZAÏ photo film 2022
©24 25 Films – Apollo Films – Orange Studio – France 3 Cinéma

Le projet Zaï zaï zaï zaï au cinéma est né lorsque le réalisateur, François Desagnat, offre à son producteur de toujours, Thibault Gast, l’ouvrage de Fabcaro. Celui-ci, convaincu par le potentiel cinématographique de l’ouvrage, décide de monter le projet se basant sur l’histoire folle et absurde d’un personnage qui se rend compte à la caisse d’un magasin qu’il a oublié sa carte de fidélité, délit gravissime de cet univers fantasque qui l’oblige à devenir le plus grand fugitif de France.

Cette comédie absurde est totalement cohérente par rapport à l’univers du dessinateur. On retrouve dans le long métrage de François Desagnat ce côté déjanté grâce à une adaptation fidèle qui se permet néanmoins d’étirer l’histoire en créant des scènes qui ne sont pas dans l’ouvrage initial, notamment les séquences finales.

Une comédie pleine de références cinématographiques

Le réalisateur s’approprie également le protagoniste, joué par Jean-Paul Rouve, devenant dans le film acteur de comédie, là où il était dessinateur dans la bande dessinée.

Ce côté décalé parait notamment dans l’esthétique du film, sous la direction artistique de Cyril Houplain, issu du milieu de la bande dessinée et qui en connait donc très bien les codes pour donner au long métrage cette atmosphère surréaliste qui sublime un monde qui n’est pas totalement la réalité.

François Desagnat joue également beaucoup avec les codes cinématographiques du fugitif, en utilisant des plans séquences pour filmer l’errance du protagoniste le long des routes. Le réalisateur dit pour ce faire s’inspirer du cinéma de Roy Andersson et de Jacques Tati où cette technique est destinée à montrer « la vulnérabilité de l’être humain ».

ZAÏ ZAÏ ZAÏ ZAÏ photo film 2022 2
©24 25 Films – Apollo Films – Orange Studio – France 3 Cinéma

La folie de Zaï zaï zaï zaï transparait également au niveau de son casting très étoffé, Julie Depardieu et Yolande Moreau en premier lieu. La première interprète la femme de ce fugitif qui se laisse séduire par un personnage joué par Ramzy Bedia durant l’absence de son mari. L’actrice de La Petite Lili est hilarante, notamment lors d’une scène marquante où interviewée par les médias, elle supplie son marie de ne pas se rendre.

La prestation de Yolande Moreau est dans un tout autre registre dans la peau d’un commissaire de police. Au départ, le rôle est écrit pour André Dussollier, celui-ci n’étant pas disponible pour le tournage, celle qui fût Séraphine au cinéma reprend avec brio cette figure masculine qui n’est pas tendre avec ses co-équipiers.

Une vision sociale fine

Une bonne partie du cinéma français est associée à ce Zaï zaï zaï zaï, permettant au film une grande parodie autour d’un collectif d’artistes mobilisé contre la pourchasse du personnage principal autour d’une chanson, à la façon « Sidaction ».  Fer de lance de ce comité de soutien, Benjamin Biolay s’est prêté au jeu en composant ce morceau décalé.

A l’instar de la BD, Zaï zaï zaï zaï adopte aussi une vision sociale forte et écorche finement la société de consommation. A cette dépendance à la carte de fidélité, il faut y voir un consumérismeambiant qui pousse à toujours acheter plus…. Et la même chose avec une uniformisation des produits montrée dans le film grâce aux voitures sur le parking du  supermarché, toutes identiques !

ZAÏ ZAÏ ZAÏ ZAÏ photo film 2022 2
©24 25 Films – Apollo Films – Orange Studio – France 3 Cinéma

Le long métrage s’aventure sur le pastiche de la surmédiatisation du fait divers, dépeinte comme un grand cirque orchestrée par la presse qui manipule l’audimat et qui se servent des personnes interviewées comme des perroquets pour répéter bêtement le point de vue du journaliste.

Notre avis sur le film Zaï zaï zaï zaï ?

Zaï zaï zaï zaï retranscrit fidèlement l’univers de Fabcaro. Le film est jouissif avec ce ton absurde qui laisse place à une critique sociale fine et travaillée. La coopération Jean-Paul Rouve et François Desagnat est géniale, preuve d’une collaboration comique très fructueuse. On passe un excellent moment devant le long métrage.

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 23/02/2022
  • Distribution France : Apollo Films
Antoine Corte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.