enfr
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Deauville 2020 vendredi 11 septembre 2020 ADN The Nest

Deauville 2020, vendredi 11 septembre : « Rouge », « The Nest », « ADN »

Dernière mise à jour article : 23 septembre 2020 à 21:36

Deauville 2020 : En ce début de week-end de clôture, Bulles de Culture débarque sur les planches. Le Festival du Cinéma Américain de Deauville 2020 est cette année plus que jamais français avec la présentation ce vendredi 11 septembre 2020 de Rouge de Farid Bentoumi et ADN de Maïwenn, deux films aux couleurs tricolores issus du programme L’heure de la croisette, dans le cadre de l’invitation faite au Festival de Cannes annulé. Du côté de la compétition, on a vu The Nest avec l’acteur Jude Law. 

Deauville 2020 à « L’heure de la croisette« 

Rouge - Photo Sami Bouajila, Zita Hanrot Deauville 2020
© D.R.

Ce vendredi 11 septembre, deux films présents dans le label cannes 2020 tiennent l’affiche du festival. Rouge de Farid Bentoumi avec Zita Hanrot, Sami Bouajila, Céline Sallette, Olivier Gourmet est un drame inspiré d’une histoire vraie. On y suit le parcours d’une infirmière qui vient juste d’être embauchée dans l’usine chimique de son père, où il est le représentant du personnel. Cette nouvelle arrivée fait la rencontre d’une journaliste, qui enquête sur les rejets des métaux lourds dans la nature effectuée par cette dernière. dans la nature. Les deux jeunes femmes vont tout faire pour révéler le scandale sanitaire.

Farid Bentoumi réalise ici son deuxième long métrage après la comédie Good Luck Algeria. Le cinéaste change radicalement de registre avec ce drame écologique qui renvoie au récent Dark Waters de Todd Haynes sur la contamination des eaux par les industries chimiques en Californie ou le plus lointain Erin Brockovich avec Julia Roberts. Le film français est un brulot intime dénonçant à la fois les excès des gros industriels mais également un film sur la confrontation entre valeurs humaines et loyauté familiale.  

Lors de la présentation en première mondiale au Festival du Cinéma de Deauville 2020, l’actrice Céline Sallette sur scène déclarait que Rouge est « un film qui nous alerte sur le monde à l’envers« . 

#Deauville2020 Présentation de #Rouge de Farid Bentoumi #LabelCannes2020Céline Sallette : « un film qui nous alerte sur le monde à l’envers »

Publiée par Bulles de Culture sur Vendredi 11 septembre 2020

#Deauville2020 Présentation de #Rouge de Farid Bentoumi #LabelCannes2020Farid Bentoumi : « c’est la toute première projection de Rouge, personne ne l’a vu »

Publiée par Bulles de Culture sur Vendredi 11 septembre 2020

Maïwenn dévoile également à Deauville 2020 sont nouveau film ADN. Le long métrage traite avec beaucoup d’humour et de subtilité de la force des racines et le besoin de ne pas les perdre. Le successeur à Mon Roi (2015) marquera à coup sûr cette fin d’année cinématographique d’autant que la réalisatrice pourra compter sur un casting de choix avec Fanny Ardant, Louis Garrel et Marina Vacth

Film de la compétition : The Nest avec Jude Law

The Nest Deauville 2020 Photo Carrie Coon, Jude Law
© D.R.

The Nest est présent en compétition du Festival du cinéma américain de Deauville 2020. Le film avec Jude Law et Carrie Coon, inoubliable Nora Durst dans la série The Leftovers, raconte les péripéties d’un ancien courtier devenu un ambitieux entrepreneur. Il réussit à convaincre sa femme de quitter les Etats-Unis pour s’installer dans une banlieue chic d’Angleterre. Mais les projets professionnels de ce mari ambitieux se délite et la famille tombe dans le désarroi de l’isolement. 

Le long métrage réalisé par Sean Durkin est le remake du film italien Le Domaine (2019) de Roberto De Feo sorti directement en France en VOD. Transposée aux années Reagan, l’adaptation américain livre un portrait intimiste et touchant de cette famille américaine complètement déboussolée du fait de son déracinement. L’amour qui s’étiole dans le couple laisse fortement penser au film Les Noces Rebelles de Sam MendesKate Winslet et Leonardo Dicaprio incarnaient un couple sur le déclin face à l’inertie banlieusarde. 

En savoir plus :

Antoine Corte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You cannot copy content of this page