Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Juliette dans son bain de Jean-Paul Lilienfeld image téléfilm
André Dussollier dans le téléfilm "Juliette dans son bain" © SIECLE PRODUCTION / ARPAJOU

Critique & Interview / « Juliette dans son bain » (2021) de Jean-Paul Lilienfeld

Primé au Festival TV de Luchon en 2022 et diffusé le vendredi 20 mai sur ARTE, Juliette dans son bain est un téléfilm de Jean-Paul Lilienfeld avec André Dussollier en tête d’affiche. L’avis et la critique film de Bulles de Culture ainsi que notre interview du réalisateur.

Synopsis :

Alors qu’il vient de faire don à la France de deux tableaux intitulés Juliette dans son bain, l’un de Gauguin et l’autre de Munch, le mécène milliardaire Ronald Kandiotis (André Dussollier) apprend que sa fille adorée Lara (Manue Fleytoux) a été kidnappée. En échange de sa vie, ses ravisseurs — un mystérieux groupuscule — exigent du nabab qu’il révèle au grand jour les crimes sur lesquels il a bâti sa fortune. Victime ou coupable ? Tandis que les médias s’emballent, la police mène l’enquête…

Juliette dans son bain : d’après un roman éponyme de Metin Arditi

Juliette dans son bain de Jean-Paul Lilienfeld image téléfilm
Bruno Todeschini et Charlotte Gabris dans le téléfilm « Juliette dans son bain » © SIECLE PRODUCTION

Avec un scénario de Jean-Paul Lilienfeld et Gilles Taurand — d’après le livre éponyme de Metin Arditi, paru aux Éditions Grasset en 2015 —, une image de Fabrice Sébille, des décors de Pierre-François Limbosch, des costumes de Sophie Puig, un montage de Marion Monestier, une musique originale de Philippe Sarde et une réalisation de Jean-Paul Lilienfeld, Juliette dans son bain est une comédie noire avec André Dussollier.

Le reste du casting comprend Marisa Berenson, Jean-François Balmer, Nicolas Bridet, Charlotte Gabris, Bruno Todeschini, Marie-Christine Orry, Manue Fleytoux et Agnès Soral.

Le tournage a eu lieu en Ile-de-France ainsi qu’à Toulouse et ses environs.

Interview de Jean-Paul Lilienfeld : « J’avais envie de voir André Dussollier dans des excès d’autorité et de colère »

Rencontre Bulles de Culture avec Jean-Paul Lilienfeld, le co-scénariste et réalisateur de la fiction unitaire Juliette dans son bain, récompensé d’un Prix de la meilleure musique originale au Festival TV de Luchon en 2022.

Bulles de Culture : Qu’est-ce qui vous a intéressé dans cette adaptation du roman de Metin Arditi ?

Jean-Paul Lilienfeld : Je trouvais très actuel son approche des réseaux sociaux et de la réputation détruite.

Bulles de Culture : Pourquoi avez-vous choisi le comédien André Dussolier pour incarner ce riche et mystérieux mécène dans Juliette dans son bain ?

Jean-Paul Lilienfeld : J’avais envie de voir André Dussollier dans des excès d’autorité et de colère, que l’on n’a pas souvent vu dans ses rôles précédents. Ces derniers sont en général plus calmes et polis. J’avais envie de le voir dans des notes un peu différentes de ce qu’il a l’habitude de faire.

« Le tableau de Félix Vallotton résume bien l’intérieur du personnage »

Juliette dans son bain de Jean-Paul Lilienfeld image téléfilm
André Dussollier et Marie-Christine Orry dans le téléfilm « Juliette dans son bain » © SIECLE PRODUCTION

Bulles de Culture : Quels ont été vos partis pris de réalisation pour Juliette dans son bain ?

Jean-Paul Lilienfeld : Je voulais que les décors de cet homme existent. L’endroit où il habite devait être le témoin de son niveau de vie. On parle d’un tycoon qui règne sur l’art contemporain et qui a fait une fortune immobilière. Le décorateur a trouvé un collectionneur à Toulouse, où on tournait, qui a accepté de prêter ou de louer certaines de ses pièces.

Il y a eu aussi un choix de couleurs avec le chef opérateur : une certaine chaleur chez lui en contraste avec une lumière plus froide dans le commissariat.

Bulles de Culture : Comment avez-vous trouvé le décor principal du film ?

Jean-Paul Lilienfeld : J’ai visité plusieurs châteaux et maisons de maitre qui étaient très souvent surchargés en décoration parce que différentes générations s’y étaient additionnés. On y sentait la décoration des grands-parents, des parents, des enfants, des petits-enfants…

Le lieu que nous avons choisi pour le film appartient à des amateurs d’art contemporain et il n’y avait pas chez eux ces superpositions d’époques.

Bulles de Culture : Y a-t-il eu une scène particulièrement importante à tourner pour vous dans le film Juliette dans son bain ?

La scène avec le tableau Le Ballon de Félix Vallotton parce que la situation des personnages y est très statique et didactique. Or, il fallait y faire passer de l’émotion parce que ce tableau résume bien l’intérieur du personnage d’André Dussollier.

C’est tellement cohérent avec Ronald Kandiotis. Il y voit l’envers du décor et c’est probablement parce qu’il voit ce que les autres ne voient pas au premier abord qu’il a eu la carrière et le parcours qu’il a eus.

Comme le dit le personnage d’Edmonde [NLDR : interprétée par Marie-Christine Orry], ce tableau, qui peut laisser penser qu’il tire vers la lumière, dit aussi quelque chose sur son état à ce moment-là de sa vie : il y voit l’ombre et le danger des frondaisons qui risquent de rattraper l’enfant.

Il y aussi ce ballon qui donne son nom au tableau mais qui n’est pas là où tout converge…

« Il ne faut pas imaginer que j’ai ménagé la possibilité d’un Juliette dans son bain 2 »

Juliette dans son bain de Jean-Paul Lilienfeld image téléfilm
Nicolas Bridet, Marisa Berenson et Jean-François Balmer dans le téléfilm « Juliette dans son bain » © SIECLE PRODUCTION

Bulles de Culture : Pourriez-vous nous dire un petit mot sur la musique de Philippe Sarde qui a été enregistrée dans la cathédrale Notre-Dame-du-Liban à Paris ?

Jean-Paul Lilienfeld : Philippe Sarde n’illustre jamais rien. Sa musique est un énième personnage dans la scène qui va faire percevoir au public l’émotion de la celle-ci. C’est l’adéquation entre ce qu’il propose et la séquence qui donne un tout induisant des sentiments.

Bulles de Culture : Pour conclure, y avait-il plusieurs fins possibles pour le téléfilm Juliette dans son bain ?

Jean-Paul Lilienfeld : Pour la fin, c’était…

Cliquer pour afficher le spoiler sur la fin du téléfilm Juliette dans son bain

… soit Ronald Kandiotis meurt, soit il ne meurt pas. Et là, on ne sait pas. Mais il ne faut pas imaginer que j’ai ménagé la possibilité d’un Juliette dans son bain 2 (Rires).

Mais comme on ne sait pas ce qu’il a fait ou non, c’était bien qu’on ne sache pas non plus s’il allait s’en sortir une fois de plus ou pas.

Notre avis ?

Même s’il est parfois un peu froid, le téléfilm Juliette dans son bain est une plaisante comédie satirique, pleine de faux-semblants et de rebondissements, autour d’un personnage complexe, incarné par un André Dussollier que l’on prend toujours plaisir à revoir.

Propos recueillis au Festival TV de Luchon le vendredi 11 février.

En savoir plus :

  • Juliette dans son bain est diffusé sur ARTE le vendredi 20 mai 2022 à 20h55 puis le lundi 23 mai 2022 à 13h35
  • Le téléfilm est également proposé en streaming et en replay sur Arte.tv
Jean-Christophe Nurbel

Un commentaire

  1. Quelle deception. Cette fille ds son bain et apres?

    Pour une fois que j ‘ai regarde la 5 a cause de Dussolier
    Il donne envie et le film fait pschitt flopp
    On s y emmerde
    La pseudo idyle entre flics n apporte rien
    La fin est imbittable
    La genetique viol pas viol ,
    Crime pas crime
    Incendie ou pas.
    En fait une resuccee d un film pourri pres du Ritz a Paris il a 20 ans
    Faux semblants mal acheves
    Je suis en train de tenter de comprendre avec une 2 eme vision.
    C est tjrs aussi mal joué
    Dc deja vu. Pas aime,
    A chier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.