Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Ukraine Fire des Dakh Daughters image concert spectacle musical
Le spectacle "Ukraine Fire" des Dakh Daughters © Frédérique C. / Bulles de Culture

♥ Critique Aurillac 2022 / « Ukraine Fire » des Dakh Daughters

Avec le spectacle musical Ukraine Fire, les Dakh Daughters dénoncent, avec rage et foi, les exactions commises dans leur pays. L’avis et la critique de Bulles de Culture sur ce concert coup de cœur, vu au Festival d’Aurillac 2022.

Le Festival International de Théâtre de Rue d’Aurillac, c’est près de 700 compagnies et 5000 artistes. Cette année, les organisateurs sous la houlette du directeur Frédéric Rémy, ont choisi de soutenir l’Ukraine. Sur tous les billets des spectacles du IN à 12 euros, 1 euro a été reversé à l’association Forum des Réfugiés, pour soutenir l’accueil de réfugié.es dans le Cantal. Voilà pourquoi il était évident d’inviter les Dakh Daughters, 7 filles ukrainiennes, à se produire sur la scène d’Aurillac.

Synopsis :

Elles sont 5 sur scène : Nataliia Halanevych, Ruslana Khazipova, Solomiia Melnyk, Anna Nikitina et Nataliia Zozul. Maquillage de clown blanc et tutu noir. Toutes chanteuses et musiciennes, elles dénoncent avec une énergie communicative la guerre menée en Ukraine, leur pays qu’elles ont dû fuir.

Ukraine Fire : un cocktail molotov dejanté des Dakh Daughters

Ukraine Fire des Dakh Daughters image concert spectacle musical
Le spectacle « Ukraine Fire » des Dakh Daughters © Frédérique C. / Bulles de Culture

Avec un mélange de rock, de reggae et de mélopées traditionnelles modernisées, les Dakh Daughters électrisent le public grâce à leur rage. Les festivaliers sont au coude à coude sur la place de la Tour à Aurillac. Un monde fou ! Tous sont galvanisés par les paroles des chansons surtitrées d’Ukraine Fire mêlées à des projections vidéo très graphiques.

Les scènes ukrainiennes qui défilent sur les murs sont émouvantes. Les Dakh Daughters, figures emblématiques du cabaret de Terabak de Kyiv, créé en 2016 avec Stéphane Ricordel, jettent à la tête des festivaliers survoltés tout leur désarroi et leur colère. C’est une tornade bleue et jaune qui déménage et qui depuis 8 ans, alerte sur les périls de l’Ukraine.

Lorsque la guerre a commencé en mars dernier, les 7 chanteuses du groupe ont pris la décision de se réfugier avec leurs mères et leurs enfants à Vire dans le Calvados. Sauf Tanya Havrylyvk qui, elle, a souhaité rester à Liviv, en Ukraine. Et si elles n’étaient au final que 5 sur la scène du Festival International de Théâtre de Rue d’Aurillac, c’est que l’une d’entre elles est actuellement en tournée aux USA.

Les Dakh Daughters sont chanteuses, musiciennes et comédiennes. Anna Nikitina nomme leur genre musical « Freak cabaret ». Pour elle : « La culture peut rallumer les cœurs ». Déjà en 2014, leur chanson Rosy sur le Donbass avait secoué Maïdan.

Depuis des années, khöl aux yeux et lèvres rouges, elles se battent. Leur musique est un exutoire à leur colère. Leur arme est un cri strident pour la paix.

Qui les entendra ?

Prêtresses de l’espoir ?

Nataliia Halanevych, Ruslana Khazipova, Solomiia Melnyk, Anna Nikitina et Nataliia Zozul sont des combattantes. Le concert des Dakh Daughters est un magnifique antidote à la guerre.

Violoncelle, accordéon, percussions, contrebasse, guitare accompagnent leurs chants traditionnels envoûtants. Les harmonies de l’Est se mêlent à du hip-hop, puis à du rock et de la rumba.

Les prêtresses clownesques racontent des histoires de viol, de torture et de mort. Il ne leur reste que la musique pour pleurer. Alors les Dakh Daughters, artistes militantes, ont hurlent leur colère dans la nuit du Festival d’Aurillac.

Ukraine Fire leur permet de faire front. Les textes des chansons, surtitrés en français, s’inspirent des poètes Mykhaïl Semenko et Mykola Zerov, intellectuels éliminés sous Staline. Sous les mots de Bukowski, Shakespeare ou Kipling, leur metteur en scène Vlad Troiskyi nous jette en pleine lumière leur douleur intime.

Ce sont les leurs qui meurent chaque jour. Leur colère sera-t-elle fertile ?

Les Dakh Daughters, habituées des festivals français, s’étaient déjà produites en 2015 au Théâtre Du Chêne Noir au Festival Off Avignon. A l’époque, leur message résonnait moins dans les consciences. Malheureusement, les événements récents leur ont donné raison.

« Dakh » est le nom d’un théâtre à Kiev. Il signifie également « toit » en ukrainien. Nul doute que les Dakh Daughters y croient : elles pourront un jour retourner sur leur terre chérie et retrouver LEUR toit.

Notre avis ?

Coup de cœur de Bulles de Culture, spectacle Ukraine Fire des Dakh Daughters marque les consciences. Des projections vidéo percutantes, des paroles surtitrées affranchies de toute censure, des voix troublantes et une musique entêtante. Bref de quoi être envoûté.

L’art au service de l’horreur, ou quand un festival rencontre l’Histoire.

En savoir plus :

  • Le spectacle Ukraine Fire des Dakh Daughters a eu lieu les 19 et 20 août à 22h au Festival d’Aurillac 2022
  • Direction artistique : Vlad Troitskyi
  • Dakh Daughters : Nataliia Halanevych, Ruslana Khazipova, Solomiia Melnyk, Anna Nikitina, Nataliia Zozul
  • Avec la participation de Tetyana Troitska, comédienne
  • Création lumière, mapping vidéo : Mariia Volkova
  • Son : Maksym Taran, Bruno Ralle
  • Site officiel des Dakh Daughters
Frédérique C.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.