enfr
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
le candidat idéal critique avis livre

Critique / « Le candidat idéal » (2021) d’Ondine Millot

Spécialiste des faits de société et de la chronique judiciaire à Libération, durant seize années, qu’elle est sur le point de quitter suite à un plan social, Ondine Millot se trouve à Fontainebleau ce jeudi 29 octobre 2015 pour couvrir un procès concernant un couple ayant tué leur fille de vingt mois. Mais ce jour là, au Palais de Justice, c’est le branle bas de combat. Des coups de feu ont retenti dans le bureau du bâtonnier, Le Candidat idéal, Henrique Vannier. Avocat lui aussi, Joseph Scipilliti a tiré à trois reprises avant de retourner l’arme contre lui, durant un face à face de huit minutes. La critique et l’avis sur le livre. 

Cet article vous est proposé par le chroniqueur Chris L..

La plongée d’Ondine Millot dans un fait divers

Le Palais s’agite, bruisse, dans un désordre total, en plein désarroi. L’excitation règne tant chez les journalistes présents que chez les autres personnes qui ont entendu, rien vu, mais qui n’hésitent pas à parler. Les informations, simples rumeurs, commencent à circuler laissant entendre qu’il y a deux morts. Pour parler du bâtonnier, les interviewés utilisent déjà l’imparfait. Homme de qualité, bon professionnel, bienveillant, tel est décrit avec émotion, Henrique Vannier. Le meurtrier est ressenti comme quelqu’un qui « …allait mal », qui « était tourmenté. Sans doute dépressif. ». Cet homme, esseulé, a adressé un document volumineux, intitulé Journal indélicat, véritable testament de deux cent quarante pages à certains confrères du barreau de Melun. Parallèlement, un envoi a été effectué au site internet d’un de ses clients, Riposte laïque, mouvement réputé d’extrême droite. Défenseur également de Résistance Républicaine, association jumelle, Joseph Scipilliti a progressivement glissé de militant de gauche dans sa jeunesse à des positions d’extrême droite.

Ondine Millot s’est plongée immédiatement dans la lecture de ce document, qu’elle sera amenée à approfondir, à relire pour pouvoir rédiger Le Candidat idéal, termes empruntés à ce document troublant qui met mal à l’aise au premier abord. Accusations, sentiment de persécution truffent ce ramassis d’indignations successives sans aucun rapport entre eux, d’où émerge un mal être. Finalement le bâtonnier a survécu mais les fausses informations divulguées sur les ondes radios et à la télévision ont produit leurs effets néfastes sur tous les proches de la victime qui ont reçu brutalement la nouvelle, en pleine face.

Assailli par les médias à sa sortie de l’hôpital, sollicité le 12 Novembre pour la réalisation d’un portrait par Ondine Millot, Henrique Vannier lui accorda un entretien le demain. L’actualité des attentats terroristes à Paris ayant pris le pas, le portrait effectué ne parut jamais. Le contact chaleureux créé entre eux déboucha en avril 2016 sur une demande de l’ex-bâtonnier auprès de l’ex-collaboratrice de Libération pour l’assister dans la rédaction de ce qu’il avait vécu.

Très belle enquête, passionnante

Alors en pleine rédaction de son premier livre Les monstres n’existent pas (paru en 2018), sur le meurtre de huit bébés par leur mère, une idée s’imposait déjà pour un deuxième livre, celle d’écrire sur les deux protagonistes de Melun. Ce que souhaite l’auteure c’est d’enquêter tant sur la victime que sur le coupable pour expliquer ce qui s’est passé le 29 octobre 2015. Après accord de Henrique sur cette démarche peu commune naquît Le Candidat idéal. Deux hommes à priori opposés mais que de nombreux points rapprochent cependant. En plongeant, au plus profond de leurs familles, aux racines de leurs origines, dans leur jeunesse et dans leur parcours professionnel, alors que l’un réussit brillamment avec pugnacité, l’autre s’enlise progressivement malgré des capacités qui le destinaient à rencontrer le succès. L’un est intégré, sociable, épanoui, alors qu’en permanence l’autre conteste tout et n’importe quoi, s’excluant de toute relation humaine, refusant toute aide. Deux trajectoires opposées qui se percutent frontalement.

Traités avec beaucoup de délicatesse, d’empathie, les divers interlocuteurs se sont exprimés en pleine confiance. Ondine Millot, après cinq années de travail, restitue une très belle enquête, passionnante, bien équilibrée, à l’écriture agréable. Le Candidat idéal, un fait divers qui a marqué les mémoires et qui a impacté avec violence de nombreuses existences, pour des motifs non totalement élucidés.

En savoir plus :

  • Le candidat idéal, Ondine Millot, Stock, septembre 2021, 280 pages, 20,90 euros
Bulles de Culture - Les rédacteur.rice.s invité.e.s

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.