Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
pasolini mort d'un poète affiche

Critique Fema La Rochelle 2022 / « Pasolini, mort d’un poète » de Marco Tullio Giordana

Pasolini, mort d’un poète fait parti de la rétrospective des films de Pier Paolo Pasolini présentée au sein de la programmation de la 50e édition du Festival Fema La Rochelle Cinéma. La critique et l’avis sur le long métrage. 

Cet article vous est proposé par le chroniqueur Cédric Lépine.

Synopsis :

Durant la nuit du 2 septembre 1975, un homme est arrêté par la police au volant de la voiture de Pier Paolo Pasolini. Le lendemain, le corps du poète est retrouvé mutilé dans un terrain vague.

Pasolini, mort d’un poète : hommage à la figure du poète

Deux décennies après l’assassinat de Pier Paolo Pasolini, Marco Tullio Girodana qui allait être largement connu pour sa chronique de l’histoire italienne avec son film Nos meilleurs années (2003) réalisait en 1995 un film consacré à l’enquête et au procès qui ont suivi sur cette affaire.

Vingt-quatre ans plus tard, Abel Ferrara aussi par la fiction a rendu hommage à cette immense figure du cinéma, de la littérature et de la poésie avec son film sobrement intitulé Pasolini (2014). Et pourtant, les interrogations restent quant aux circonstances réelles de l’assassinat de Pasolini, comme le démontre explicitement Pasolini, mort d’un poète.

Ainsi, Marco Tullio Giordana a suivi une démarche totalement distincte des films dossiers de son collègue Francesco Rosi : le film avance davantage comme un hommage à la figure du poète dont la perte est incommensurable pour l’Italie qui a perdu avec lui un moyen de prendre conscience d’elle-même dans ses profondeurs.

Un film clé pour comprendre le tournant de l’histoire sociale et politique en Italie

C’est cette disparition dont témoigne Marco Tullio Giordana autour de la reconstitution et du procès. Ledit procès lui-même n’occupe qu’une part infime du film même s’il joue un grand rôle. Les différentes hypothèses de l’assassinat sont réunies avec la volonté de laisser à la libre interprétation du spectateur l’adhésion pour l’une ou l’autre, loin de la légère affaire de mœurs auquel aurait voulu cantonner la lecture de l’assassinat certains politiques et journalistes de l’époque.

Un film clé pour comprendre aussi le tournant de l’histoire sociale et politique de l’Italie du milieu des années 1970 à partir du regard d’un Italien des années 1990 à l’heure où Berlusconi commençait à prendre le pouvoir en tant que président du conseil… C’est aussi l’évolution de la politique italienne qui est interrogée autour de la figure du poète engagé.

En savoir plus :

  • Pasolini, mort d’un poète
    Pasolini, un delitto italiano
    réalisé par Marco Tullio Giordana
    Avec : Carlo DeFilippi, Nicoletta Braschi, Toni Bertorelli, Andrea Occhipinti, Victor Cavallo, Umberto Orsini, Francesco Siciliano, Rosa Pianeta, Claudio Amendola, Adriana Asti
    Italie, France, 1995.
Bulles de Culture - Les rédacteur.rice.s invité.e.s

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.