Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Addict affiche série télé
Affiche de la série "Addict" © FRANÇOIS LEFEBVRE /FIDELIO / TF1

Critique / « Addict » (2022) : le beau ratage de TF1

Déjà disponible sur SALTO, la nouvelle série Addict débarque sur TF1 à partir du jeudi 27 octobre. Archi-prévisible, elle ne restera certainement pas dans les annales. L’avis et la critique série de Bulles de Culture. 

Synopsis :

Élodie (Cécile Bois) et Yvan (Medi Sadoun) s’installent pour la première fois dans une maison avec un jardin, au sein d’un nouveau quartier.

C’est une étape importante, censée donner un nouveau souffle à leur couple et un meilleur équilibre à leurs ados : Achille (Louis Duneton), un garçon surdoué, et Chloé (Lucie Vagenheim), une fille plus fragile.

Heureusement il y a Bruno (Sagamore Stévenin), le voisin sympa et prévenant avec chacun des membres de la famille. Une vraie bonne surprise. Mais, peu à peu, Bruno révèle sa face sombre.

Addict : un casting qui ne sauve pas les meubles

Addict image série télé
Cécile BOIS dans la série « Addict » © FRANÇOIS LEFEBVRE / MORGANE PRODUCTION /
TF1

Toujours le turbo pour TF1 qui dépense encore et encore dans le secteur de la fiction. Sa nouvelle série dramatique Addict a eu droit à un lancement sur SALTO avec les premiers épisodes avant son arrivée à l’antenne à partir du 27 octobre.

Addict est réalisée et coécrite par Didier Le Pêcheur, à qui l’on doit notamment les fictions Rebecca et Les Innocents. C’est Cécile Bois (la Candice Renoir de France 2 et la Gloria de TF1), Sagamore Stévenin (qui a incarné Falco pour TF1) et Medi Sadoun (Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu, Jumeaux mais pas trop, Made in China, Baby Phone) qui composent le trio de cette histoire bien peu consistante.

Cécile Rebboah, Louis Duneton, Mylène Jampanoï et Lorànt Deutsch complètent ensuite le casting.

La tentation de l’adultère, le mystère de l’autre

Addict image série télé
Sagamore STEVENIN et Medi SADOUN dans la série « Addict » © FRANÇOIS LEFEBVRE / MORGANE PRODUCTION /
TF1

C’est à une interprétation très caricaturale que nous avons affaire en la personne de Sagamore Stévenin pour son personnage de Bruno, le mystérieux nouveau voisin de la famille qui est au centre de la série Addict. Ce personnage semble obéir à une répartition tout aussi caricaturale des scènes où le couple principal s’éloigne, et compte ensuite le nombre de malheurs qui lui arrive depuis son arrivée dans ce nouveau quartier pavillonnaire.

Cela ne fait que niveler la fiction vers le bas. Addict voulait qu’on se prenne d’affection pour les personnages, mais c’est complètement raté puisque les scénaristes Didier Le Pêcheur, Delphine Labouret et Gilles Daniel et le réalisateur Didier Le Pêcheur ne semblent pas s’embarrasser de donner la moindre crédibilité ni la moindre substance à leur récit.

Notre avis ?

Portée par des comédiens peu crédibles, des dialogues écrits avec les pieds et une réalisation distraite, Addict sombre dès son premier épisode. Et rien ne vient apporter de sursaut dans les suivants.

Ce n’est ni plus ni moins que du temps d’antenne volé à des fictions plus dynamiques et ambitieuses.

En savoir plus :

  • Addict est une série en 6 épisodes de 52 minutes
  • Addict est diffusé sur TF1 du jeudi 27 octobre 2022 à 21h10 au jeudi 10 novembre 2022 à 21h10
  • La série est proposée en streaming et en replay sur MYTF1
  • La série est disponible en intégralité depuis le lundi 10 octobre 2022 sur SALTO
Luigi Lattuca
Follow me

8 Commentaires

  1.  » j’ai été très choqué par le fait que tf1 diffuse -à une heure de grande écoute, EN PLEINES VACANCES SCOLAIRES, le film « addict » que je n’ai moi-même pas terminé de dépit.

    Cela pour deux raisons :

    1) Ce film, une fois de plus, montre de façon explicite des scènes d’amour que je trouve dérangeantes car « out-of-the-blue ». Les jeunes têtes, nombreuses ce jeudi devant les TVs, forcément curieuses, se construisent ainsi sur des visions sans explications, très éloignées de ce que doit être l’amour courtois et respectueux que nous portons à nos partenaires féminines.

    2) Plus grave encore, l’actrice Cécile Bois (qui s’est ouverte déjà de la répulsion que ces scènes de sexe imposées lui inspiraient) offre un jeu caricatural de femme très sensuelle et très sexuelle, image qui n’a pas son équivalent dans la réalité (sauf à rencontrer des nymphomanes).

    Cela revient à dire que nous construisons des stéréotypes mentaux chez nos jeunes garçons, stéréotypes qui sont très éloignés de la réalité. Quels adultes seront-ils, face à une réalité bien plus banale et commune ? Ne sommes-nous pas en train de construire de futurs frustrés, allègrement ? Il y a mieux à faire quand on se veut être des adultes responsables. Divertir n’est pas neutre : on éduque en filigrane.

    • complètement en désaccord avec ce commentaire : rien n’est crédible dans le déroulement des situations ! Cécile Bois pas du tout convaincante ! il y a longtemps que la famille aurait dû avoir des soupçons !!!! rien de romanesque là dedans – à ne pas renouveler ! vive les séries américaines comparées à cette bêtise

    • Je suis toujours surprise par cette mention en « pleines vacances scolaires ». Je pense qu’un enfant jusqu’à un certain âge n’a rien à faire devant la TV à cette « heure de grande écoute » c’est à dire à partir 21 H 15, au mieux. Et s’agissant d’ado, vous savez que « dans une tête bien faite, tout rentre bien ». Et qu’après on peut entamer une discussion sur le sujet, quand les parents sont ouverts évidemment. Avec ses enfants, on peut parler de tout..

  2. Je trouve cette série super ,on est happée par l’intrigue ,les acteurs tous éblouissants, série à la fois sexy et romantique ou romanesque selon nos goûts, la France a besoin de ça, tellement plus frais que les conneries américaines ,entre un pervers à belle gueule ou un James bond insipide y a pas photo ,merci tf1 pour nos yeux

    • tout a fait d accord cela change des séries américaines ou l on connait la fin des le début .
      Cécile bois a un rôle. difficile a jouer ce n ‘est pas pour autant un rôle de salope .Merci pour cette série

  3. Dominique MASSEMIN

    Série immorale, Cécile bois est descendu bien bas pour accepter de jouer un rôle de salope bien loin de Candice Renoir

  4. Comme la plupart des séries on fait du delayage il faut faire durer plusieurs semaines facile avec 6mn de pub toutes les 20 minutes
    Quant au scénario c est longuet et toujours la même trame miss Cécile Bois qi trompe son mari cette fois avec son voisin et non avec son supérieur hiérarchique qu’elle distraction mais cela a l air de plaire hélas !!!!

  5. C. Bois ne tient pas la route dans cette série, devenue quelque peu « mémère », en plus que l’habilleuse ne l’a pas vraiment gâtée, elle est devenue peu crédible et très mauvaise dans ce rôle de femme accro sous l’emprise d’un homme et dans les scènes d’amour. Les actrices au physique agréable ne manquent auraient été plus réelle dans ce rôle et plus piquante. La série aurait certainement été plus regardée. Je pense réellement que C. Bois est à l’origine du fiasco de cette série.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.