Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
photo Karimouche en live musique
Karimouche © Jean Paul Verjus

♥ Critique & Interview / Karimouche en live : une artiste multi-facettes à découvrir d’urgence sur scène

Dernière mise à jour : décembre 15th, 2021 at 04:36

C’est le 16 décembre sur la scène de La Maroquinerie à Paris que Karimouche a décidé d’organiser la date parisienne de sa tournée pour son album Folies Berbères. Quelques jours avant, Bulles de Culture l’a rencontrée et vue sur scène dans les Hauts-de-France et est ressorti totalement sous le charme. Notre avis et critique musique sur cette tournée coup de cœur.

Karimouche deux fois

Fâches-Thumesnil, petite commune du côté de la métropole de Lille, dans la région des Hauts-de-France. Dans les coulisses, petite loge avec beaucoup de fruits, présence de deux musiciens (claviers et batterie), petit pull noir : la chanteuse et comédienne Karimouche nous a attendu bien sagement avant de nous offrir l’occasion de la voir deux heures plus tard sur scène.

photo Karimouche en live musique
Karimouche © Jean-François Rose

La voilà en effet enfin lancée sur les routes. Au public, elle dira plus tard être arrivée de Lyon. « J’étais déjà venue aux Arcades il y a dix ans et je reviens ici pour cette tournée que j’ai entamée en juin. J’étais, comme tout le monde, en attente des autorisations gouvernementales afin de pouvoir programmer ou reprogrammer des dates. »

Et le 16 décembre, l’artiste franco-berbère va se produire dans la salle en arc de cercle de la capitale française qui accueille depuis plus de 15 ans la musique indé, La Maroquinerie. « C’est une date organisée par Blue Line, mon producteur et tourneur. C’est la ‘release party’ comme on dit dans le métier. Mais il y en aura d’autres qu’il me reste à confirmer et aussi normalement des festivals à l’été 2022. »

Mais en attendant la reprise de ses spectacles, qu’a-t-elle bien pu faire pendant ce temps ? « 

Et bien, avec Lise Akoka et Romane Gueret, les réalisatrices de Chasse royale [NDLR : nommé pour le César du meilleur court-métrage en 2017], j’ai tourné un film à Boulogne-sur-Mer et Tu préfères, une petite série de courts épisodes pour ARTE. »

Et le futur s’annonce encore devant les caméras de télévision pour Karimouche qui tournera, sous son vrai nom Carima Amarouche, sa première série Netflix dès janvier 2022.

Née pour être sur scène

En attendant, le spectacle — qui soutient son dernier album, Folies Berbères — dure 1h30 et il est à voir. Car Karimouche est née pour être sur scène, pour bouger et pointer le public de ses gestes délicats mais cependant francs et fermes. Ses deux musiciens se donnent également à fond pour servir son univers et donner une nouvelle dimension à ses titres.

La scène est aussi l’occasion pour Karimouche de lancer des bons mots, de remonter le moral de son public qu’elle invite à se lever pour danser car « on ne sait ce qui nous attend ».

Elle explique également que son excellent album (interprété en intégralité), Folies Berbères, a failli s’appeler Buñul en clin d’œil à une insulte déjà lue sur ses réseaux sociaux. « Devant la tête de mes producteurs, je leur ai dit que pour la promo, ils n’avaient qu’à dire que c’était le nom de mon beignet marocain préféré ! »

Étant donné sa double culture, l’artiste n’hésite pas non plus à soulever des anecdotes répondant directement, par leur humanisme, aux propos nauséabonds et actuellement en boucle un peu partout d’Eric Zemmour.

Notre avis ?

Jouant avec son corps, ses cordes vocales et descendant même saluer le public, Karimouche est une artiste multi-facettes à découvrir d’urgence. Son live est une petite bulle d’air bienvenue que nous vous recommandons.

C’est un coup de cœur de Bulles de Culture.

Propos recueillis le vendredi 3 décembre 2021 au Centre Musical Les Arcades de Fâches-Thumesnil.

En savoir plus :

Luigi Lattuca
Follow me