enfr
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
innocente-affiche

Critique & Interviews / 3 bonnes raisons de regarder « Innocente » (2016)

Dernière mise à jour : août 11th, 2020 at 09:34

2/ Un casting de femmes fortes mais pas que…

Il y a quatre personnages de femmes très fortes avec des problématiques différentes, des motivations presque masculines.
Gaëlle Cholet

Côté distribution, Julie de Bona, dans le rôle de Roxanne Delage, monte en puissance au fil des épisodes de la série Innocente et campe avec réussite ce personnage de femme battante et prête à tout pour récupérer son mari et sa fille. Mais le problème est que :

  • son mari Alexis, interprété par Thomas Jouannet, a refait sa vie avec l’ancienne meilleure amie de Roxanne, Inès Ortiz, jouée par Jeanne Bournaud ;
  • sa fille Alma, devenue une adolescente d’une quinzaine d’années, interprétée par Laura Genovino, refuse de la revoir (« J’aurais préféré que tu restes en prison »).

Heureusement que pour parvenir à ses fins, elle pourra compter sur le soutien de son amie et ancienne co-détenue, Dany, interprétée par Alexandra Vandernoot.

Côté flics, Olivia Bonamy campe le lieutenant de police Sabine Maupin. Son personnage est un peu inhabituel car elle est un peu le pendant masculin du couple qu’elle forme au début avec le lieutenant de police, Hugo Combas, interprété par Sagamore Stévenin. En effet, ce dernier est très vite présenté comme plus fragile et plus sensible qu’elle à cause de sa maladie.

Bizarrement, on ne m’avait jamais proposé de jouer le rôle d’un flic et j’avais très envie de ça depuis longtemps. Donc quand on m’a proposé le rôle de Sabine, j’étais enchantée de fouiller ce registre-là. Et ce que j’ai trouvé intéressant, comme on est en binôme avec Sagamore, c’est qu’il n’y avait pas que le système policier mais qu’il y avait aussi beaucoup de choses à fouiller d’un point de vue personnel.
— Olivia Bonamy

Et ce personnage de Hugo Combas est d’ailleurs celui qui avec le personnage de Roxanne Delage connaît la plus grande métamorphose psychologique et physique dans Innocente

Cliquer sur le dossier pour afficher le spolier de Innocente

… En effet, tout comme elle, il va devoir se reconstruire après avoir rompu avec Sabine pour vivre seul l’épreuve du cancer.

Il y a aussi une histoire parallèle entre Roxane et Hugo Combas, elle avec ses huit ans de prison et lui sa maladie. Ils coupent de manière très violente et c’est difficile de comprendre cet acte-là. Les deux se ressemblent beaucoup à ce moment-là. Il se fait du mal et elle à sa famille. Après ils vont s’en sortir ensemble et réparer cette violence-là.
— Julie de Bona

Enfin, les autres personnages importants sont François et Pablo Ortiz. Le premier, interprété par Bernard Lecoq, est un homme sûr de lui et autoritaire, aussi bien dans les affaires qu’auprès de ses deux enfants, Inès et Pablo. L’acteur Bernard Lecoq se régale de jouer ce patriarche un peu mafieux et il réserve aux téléspectateurs de savoureux moments avec Roxanne et les autres personnages.

Cliquer sur le dossier pour afficher le spolier de Innocente

Et le second, Pablo Ortiz, interprété par Thibault Vinçon, est le seul personnage de la série  Innocente à être présenté comme antipathique dès le départ.

Ce qu’on a essayé de faire avec ces personnages, c’est qu’ils ne sont pas tout noir non plus. J’adore la scène dans l’épisode 4 où le personnage de François Ortiz essaie de consoler sa fille Inès et qui est pour le coup un papa comme on aimerait en avoir. Et même la réaction d’Inès face à son mari quand Roxanne sort de prison. Le personnage de Pablo est plus immédiatement antipathique. Mais on a essayé d’amener du gris pour défendre les personnages.
— Lionel Bailliu
Jean-Christophe Nurbel

2 Commentaires

  1. j’adore.excellente série.les acteurs sont super.et une bonne dose de suspense.

  2. Scénario un brin paranoïaque : à chaque fois que l’héroïne semble être sur le point de s’en sortir, voilà qu’une malchance brutale – ou alors une machination diabolique de la part de de la mafia qui l’entoure – vient l’enfoncer un peu plus. Ce genre de ressort dramatique (inspiré de la série « 24 heures » ?) fini vite par être un peu trop systématique. Dommage, car à part ça l’idée est intéressante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.