enfr
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
innocente-affiche

Critique & Interviews / 3 bonnes raisons de regarder « Innocente » (2016)

Dernière mise à jour : août 11th, 2020 at 09:34

3/ Une mise en scène inspirée

On a un épisode très stylisé au début puisqu’on est presque dans un huis clos, presque entièrement sur l’interrogatoire et sur ce que cela fait de l’autre côté, du côté de la famille, du mari et de l’impact que cela a.
— Lionel Bailliu

Dans la mini-série Innocente, la réalisation de Lionel Bailliu et la photographie du chef opérateur Pierre Gallo offrent de magnifiques images de la ville de Marseille et de sa région baignées de soleil ainsi que quelques choix de mise en scène fort intéressants :

  • Il y a tout d’abord la toute première scène du premier épisode déjà évoquée plus haut qui en quelques plans (dont un très gros plan à la Lost sur l’œil bleu de Julie de Bona qui s’ouvre) nous intrigue immédiatement — pourquoi n’a-t-elle pas appelé la police ?
  • Il y a ensuite la visite en prison. En se plaçant à la hauteur de la petite Alma, le réalisateur Lionel Bailliu donne encore plus de force à la violence et aux émotions que traverse la famille Delage à ce moment-là du récit.
  • Il y a enfin l’utilisation d’un montage parallèle alterné dans l’épisode 5 qui va créer à un moment-clé du récit une très belle séquence de course contre la montre pleine de tensions et de suspense.
L’idée n’était pas de faire une série où on veut juste savoir qui a fait le coup à la fin. Il s’y passe plein de choses, il y a plein de situations à résoudre qui sont de plus en plus « coton » quand on avance, qui font que savoir quelle est la personne qui a piégé au début, c’est important mais ce n’est pas que ça.
— Lionel Bailliu

Notre avis ?

Pour conclure, même si la mini-série Innocente peut s’embrouiller un peu sur la fin avec des rebondissements un peu étonnants, les six épisodes de 52 minutes, portés par une Julie de Bona convaincante, vont vous tenir en haleine jusqu’au bout et vous réserveront de nombreuses surprises.

Propos recueillis au point presse donné au Festival de la Fiction TV de La Rochelle le 16 septembre 2016.

En savoir plus :

  • Innocente a été diffusé sur France 3 à partir du samedi 1er octobre 2016 à 20h55
Jean-Christophe Nurbel

2 Commentaires

  1. j’adore.excellente série.les acteurs sont super.et une bonne dose de suspense.

  2. Scénario un brin paranoïaque : à chaque fois que l’héroïne semble être sur le point de s’en sortir, voilà qu’une malchance brutale – ou alors une machination diabolique de la part de de la mafia qui l’entoure – vient l’enfoncer un peu plus. Ce genre de ressort dramatique (inspiré de la série « 24 heures » ?) fini vite par être un peu trop systématique. Dommage, car à part ça l’idée est intéressante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.