enfr
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Festival du Film de Carcassonne 2022 / Meilleurs moments du samedi 15 janvier 1 image
© Bulles de Culture

Festival du Film de Carcassonne 2022 / Meilleurs moments du samedi 15 janvier

Dernière mise à jour : février 8th, 2022 at 03:30

Après un lancement en grande pompe, les organisateurs du Festival International du Film Politique de Carcassonne, Etienne Garcia et Henzo Lefèvre, n’ont pas menti sur le rythme soutenu de cet évènement. Doté d’une programmation couvrant désormais la journée entière, le festival a été chercher pour ce deuxième jour une petite pépite venue d’Estonie, Goodbye Soviet Union, tout en venant parler directement au coeur des carcassonnais avec Selon La Police, tourné en partie dans la ville d’Occitanie. 

Goodbye Soviet Union : l’Estonie à l’honneur du Festival du film de Carcassonne

Dans le cadre d’un partenariat entre la ville de Carcassonne et celle de Tallinn en Estonie, le Festival International du Film Politique de Carcassonne 2022 a mis en avant ce jumelage en présentant le long métrage estonien Goodbye Soviet Union de Lauri Randla. Jusqu’alors jamais présenté en France, le film suit le parcours du jeune Johannes (Niklas Kouzmitchev), né dans une famille excentrique en République soviétique d’Estonie, qui doit faire le choix d’une vie entre ses grands-parents à l’Est ou sa mère à l’Ouest.

Le film, avec un ton décalé oscillant entre le drôle et le tragique, est un ovni cinématographique se situant entre Moonrise Kingdom de Wes Anderson et Jojo Rabbit de Taika Waititi, auxquels il emprunte également un style photographique surrané qui lui donne un beau cachet. Le réalisateur révèle d’ailleurs s’être inspiré du cinéma de Jean-Pierre Jeunet, sur Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain en premier lieu, reprenant d’ailleurs cette narration intérieure du protagoniste développant des moments clés de sa jeunesse, entre souvenirs constructeurs et traumatismes de l’enfance. Goodbye Soviet Union, oeuvre pour le moment sans distributeur en France, montre à quel point les palettes comiques du cinéma des pays de l’Est ont su s’imprégner d’un passé soviétique à peine digéré.

Selon la police : un avant-première mondiale d’un film tourné à Carcassonne

Dans un tout autre registre, le Festival International de Carcassonne a diffusé en première mondial le film Selon la police de Frédéric Videau, tourné en région Occitanie dont une partie dans la ville à la cité médiévale. Le long-métrage avec notamment Laetitia Casta, Patrick d’Assumçao ou encore Sofia Lesaffre suit le parcours de plusieurs policiers dans un commissariat de Toulouse, usés par leur fonction et arrivant tous à un point de basculement.

Selon la police film photo
© Pyramide Distribution

Malheureusement trop décousu, découpé par partie liée à chacun des personnage, le long métrage est néanmoins plein d’humanité envers cette corporation malmenée. On y voit notamment une police qui se fait insulter par des lascars de rues. Un désordre intérieur se crée en chacun des membres de la section, conséquence d’une déconsidération populaire qui les immerge dans une solitude psychologique à laquelle le soutien des camarades ne peut rien y faire. Il est dommage que la direction d’acteurs souffre de tellement de faiblesses supplantée par une narration éparpillée.

Coup de coeur de la compétition fiction : Enquête sur un scandale d’Etat

En revanche, c’est un véritable coup de coeur pour le long métrage Enquête sur un scandale d’Etat, présenté en compétition fiction. Le film de Thierry de Peretti adapte le livre du journaliste de Libération Emmanuel Fansten consacré aux révélations de son informateur Hubert Avoine.

En octobre 2015, les douanes françaises saisissent à Paris sept tonnes de cannabis. Un journaliste de Libération est contacté par un ancien agent infiltré capable, selon lui, de démontrer que ce trafic est en réalité orchestré par le patron des stups de la police nationale de France. L’enquête journalistique qui se lance va mener le rédacteur au coeur d’un scandale d’Etat.

Enquête sur un scandale d'état film Pio Marmaï
© Pyramide Distribution

Le long métrage est une enquête captivante qui aborde la problématique de la lutte contre le trafic de drogues à l’échelle nationale tout en portant un intérêt particulier à la relation journaliste/ indic, deux personnes qui s’investissent corps et âmes pour faire éclater la vérité.

En filmant de nombreuses scènes dans les locaux de la rédaction de Libération, le film met également en lumière le travail du journaliste d’investigation, métier de l’ombre qui se raréfie dans les publications actuelles tant il est couteux et peu rentable pour les journaux.

Entre Spotlight et Gibraltar, Enquête sur un scandale d’Etat tient en haleine de bout en bout. Les deux acteurs principaux Pio Marmaï et Roschdy Zem, remarquable binôme journaliste/indic, sont exceptionnels face à Vincent Lindon incroyablement convainquant dans un rôle de chef de brigade des stups perverti.

En savoir plus :

  • Goodbye Soviet Union : sortie inconnue
  • Enquête sur un scandale d’Etat : sortie le 9 février / Pyramide Distribution
  • Selon La Police : sortie 23 février 2022 / Pyramide Distribution

 

Antoine Corte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.