enfr
Informations

Critique / « Jungle Cruise » : Dans la jungle tu attendras, un 5 ou un 8 te délivrera

Jungle Cruise, la nouvelle comédie d’aventure avec Emily Blunt et Dwayne Johnson, est dans les salles de cinéma depuis le 28 juillet 2021. Le long métrage réalisé par aume Collet- Serra lance ses protagonistes à la quête d’une plante ancestrale au pouvoir médicinal spectaculaire. La critique et l’avis de Bulles de Culture sur le film.  

Synopsis :

Chercheuse intrépide, la doctoresse Lily Houghton (Emily Blunt) quitte Londres pour explorer la jungle amazonienne à la recherche d’un remède miraculeux. Pour descendre le fleuve, elle engage Frank Wolff (Dwayne Johnson), un capitaine roublard aussi douteux que son vieux rafiot délabré. Bien décidée à découvrir l’arbre séculaire dont les extraordinaires pouvoirs de guérison pourraient changer l’avenir de la médecine, Lily se lance dans une quête épique. L’improbable duo va dès lors affronter d’innombrables dangers – sans parler de forces surnaturelles – dissimulés sous la splendeur luxuriante de la forêt tropicale. Alors que les secrets de l’arbre perdu se révèlent peu à peu, les enjeux s’avèrent encore plus grands pour Lily et Frank. Ce n’est pas seulement leur destin qui est en jeu, mais celui de l’humanité tout entière…

Jungle Cruise, tiré d’une attraction

Après l’énorme succès de Pirates des Caraïbes : La Malédiction du Black Pearl, qui lança la franchise que l’on connait avec Johnny Depp, Disney a compris qu’elle pouvait s’appuyer sur la popularité de ses attractions phares pour en faire des longs métrages attendus. Cette conversion n’a cependant pas toujours été gagnante pour la firme aux grandes oreilles. En effet, loin de l’attrait public pour Jack Sparrow, Le Manoir Hanté et les 999 fantômes avec Eddie Murphy, tiré de l’attraction éponyme, est vite tombé dans l’oubli. Mais il en faut plus à la société multinationale pour se décourager. Avec Jungle Cruise, celle-ci réitère l’expérience en se basant sur une attraction familiale présente dans plusieurs parcs dans le monde, mais inconnu à ce jour du visiteurs de Disneyland Paris.

Le projet Jungle Cruise est un peu l’arlésienne qui s’est fait  attendre. En gestation depuis 2007, c’est l’acteur Dwayne Johnson qui remet le projet sur les rails avec pour ambition de voir confier la réalisation à Patty Jenkins. Au dam de The Rock, c’est finalement Jaume Collet- Serra, qui accepte de prendre la caméra en s’écartant du genre horrifique pour lequel on l’a connu avec le film Esther.

JUNGLE CRUISE film photo
© 2020 Disney Enterprises, Inc. All Rights Reserved.

Entre Indiana Jones et Benjamin Gates

Cette épopée dans la jungle, sous couvert d’une malédiction conquistadore, est un mélange agréable entre Indiana Jones et la Dernière Croisade et Benjamin Gates et le Trésor des Templiers. L’histoire, bien que très classique, d’un groupe naviguant sur les eaux de l’Amazonie avec les multiples péripéties habituelles qu’on imagine pour ce genre de film est un récit d’aventure de bonne tenue qui immerge dans un décor de jungle, certes truffé d’images de synthèse, mais qui appelle portant à l’évasion.

Dans un vent de moderniste, les scénaristes essayent de mettre en avant le personnage joué par Emily Blunt, cette aventurière revêche et rebelle qui ose le pantalon en plein milieu des années 30, mais c’est pourtant bien Dwayne Johnson qui tient la barre et qui protégera cette demoiselle en détresse… Le couple d’aventuriers est cependant mignon à voir entre le sourire malicieux de celle qui fût la nouvelle Mary Poppins de Disney et la mauvaise humeur apparente du personnage à casquette campé par l’ancien catcheur.

On notera également la tentative encore trop timide de Disney de parler d’homosexualité à travers quelques mots prononcés par le frère de Lily Houghton évoquant comment sa soeur lui a permis d’éviter un mariage avec une femme. Après l’acolyte de Gaston dans la version live de La Belle et la Bête ou le plus récent Luca (si on exclut les folles rumeurs autour d’Elsa dans La Reine des Neiges), il n’est pas encore arrivé le temps où Disney est prêt à une ouverture affichée de la communauté LGBT dans ses fictions.

Notre avis ?

Jungle Cruise tient toutes les promesses d’un film d’aventure classique, remplissant le cahier des charges pour une évasion assurée dans la bonne humeur.

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 28/07/2021
  • Distribution France : Disney
  • Film à partir de 10 ans
Antoine Corte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.