enfr
Informations

Critique / « L’origine du monde » (2020) : la première comédie sans intérêt de Laurent Lafitte

L’origine du monde est un long-métrage réellement présenté en avant-première l’an dernier dans des festivals à Lille ou à Namur (Belgique). Le second confinement est arrivé, et il a été reporté sans passer par la case plateformes digitales. Ce mercredi 15 septembre 2021, le premier film de Laurent Lafitte en tant que réalisateur déboule donc dans les salles. L’avis et la critique déçue de Bulles de Culture.

Synopsis :

Jean-Louis (Laurent Lafitte) s’ennuie dans sa vie. Après une balade, il réalise en rentrant chez lui que son cœur s’est arrêté. Plus un seul battement dans sa poitrine, aucun pouls, rien. Pourtant, il est conscient, il parle, se déplace. Ni son ami vétérinaire Michel (Vincent Macgaine), ni sa femme Valérie (Karine Viard) ne trouvent d’explication à cet étrange phénomène. Alors que Jean-Louis panique, Valérie se tourne vers Margaux (Nicole Garcia), sa coach de vie. Un peu gourou, elle a une solution qui va mettre Jean-Louis face au tabou ultime…

L’origine du monde : du boulevard sur de la musique d’ascenseur

Initialement prévue le 4 novembre 2020 en salles obscures, le film L’origine du monde a été adapté, dialoguisé et réalisé par l’acteur Laurent Lafitte à partir d’une pièce de Sébastien Thiéry. Et cela se sent. C’est du cinéma différent, mais pour autant il ne restera pas dans les annales. Laurent Lafitte en a bien conscience : son personnage Jean-Louis est un bourgeois qui s’ennuie tandis que sa femme a trouvé la voie du salut dans une formation holisto-spirituel. Tous les plans avant la catastrophe cardiaque sont réalisés pour montrer au spectateur que Jean-Louis a coché toutes les cases de la réussite sociale et professionnelle. Mais abusant du plan-séquence, le comédien-réalisateur finit par nous ennuyer, oublie de nous faire rire et nous rajoute même un piano d’ascenseur sur plusieurs séquences, preuve de la stratification sociale des personnages du film réellement installés dans le confort.

L'ORIGINE DU MONDE 8 critique avis film
© Laurent Champoussin

Des scènes malaisantes

Le personnage d’Hélène Vincent est un problème. Faisant tout de go passer la mère de Jean-Louis – qu’elle incarne – pour une névrosée à problèmes, elle provoque chez le spectateur une sortie de pitié lorsqu’elle se fait « agresser » dans certaines scènes où sa contribution est demandée (nous ne spoilerons pas). D’où notre question : que veut démontrer Laurent Lafitte ? Comment cherche-t-il à divertir, et qui ? Hélène Vincent affirme qu’elle a été rigoureusement dirigée par le réalisateur qui, lui-même, dit ceci dans le dossier de presse « Une question ne cessait de m’obséder : qu’est-ce que raconte la scène et comment le raconter le mieux possible et en prenant le point de vue de quel personnage ? ».

Nous sommes, hélas, si peu convaincus.

Notre avis ?

L’origine du monde ne révolutionnera guère le cinéma français, et c’est dommage d’en avoir autant attendu autant du brillant comédien qu’est Laurent Lafitte. En jouant la carte de l’absurde mais sans la manier comme le ferait une Valérie Lemercier, l’acteur rate son coup. Triste. Comme les gens qui s’emmerdent dans leur existence.

En savoir plus :

  • L’origine du monde, un film de Laurent Lafitte
    Date de sortie France : 15/09/2021
  • Distribution France : StudioCanal
Luigi Lattuca
Follow me