enfr
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Dans un jardin qu'on dirait éternel affiche film 2020 critique avis

Critique / « Dans un jardin qu’on dirait éternel » (2019) : éloge de la poésie

Une jeune étudiante souhaite se (re)découvrir et se lance dans une formation à la cérémonie du thé. Dans un jardin qu’on dirait éternel est un film japonais de Tatsushi Ōmori qui sort en salles ce mercredi 26 août 2020. Notre avis et critique sur ce film uniquement destiné aux amoureux du pays du Soleil Levant.

Synopsis :

Dans une maison traditionnelle à Yokohama, Noriko (Haru Kuroki) et sa cousine Michiko (Mikako Tabe) s’initient à la cérémonie du thé. D’abord concentrée sur sa carrière dans l’édition, Noriko se laisse finalement séduire par les gestes ancestraux de Madame Takeda (Kiki Kirin), son exigeante professeure. Au fil du temps, elle découvre la saveur de l’instant présent, prend conscience du rythme des saisons et change peu à peu son regard sur l’existence. Michiko, elle, décide de suivre un tout autre chemin.

Dans un jardin qu’on dirait éternel : trop homogène

Dans un jardin qu’on dirait éternel est un film monolithique et hélas répétitif. Les passionnés du Japon se régaleront devant l’élégance des scènes montrant la sommellerie du thé et l’attachement des Japonais à leurs traditions alimentaires, mais les autres s’ennuieront. La voix-off très didactique n’aide pas, et nous pousse à croire que le film a été tourné comme un documentaire inutilement long. L’art du 7ème art laissait au réalisateur un espace créatif plus développé qu’il n’a pas saisi.

La lenteur pour suggérer la poésie constante reste de la lenteur pure et ne suggère rien. Or, les désirs, mouvement et les instincts de vie des personnages doivent continuer à se faire ressentir, peu importe l’intensité d’un plan mobile ou immobile. Difficile donc, dans ce cas précis, de ressentir le passage des saisons dont parle le film, d’être incarné par la mélancolie.

En savoir plus :

  • Dans un jardin qu’on dirait éternel, un film de Tatsushi Ōmori
  • Date de sortie France : 26/08/2020
  • Distribution France : Art House
Luigi Lattuca
Follow me

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You cannot copy content of this page