enfr
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
dix jours sans maman affiche film 2020

Critique / « Dix jours sans maman » (2019) : montrer tous les clichés pour pouvoir les renforcer

Dix jours sans maman est le nouveau film de Ludovic Bernard avec Franck Dubosc avant que celui-ci ne repasse très bientôt derrière la caméra. Une comédie sans nuance. Une de plus… L’avis et critique de Bulles de Culture.

Synopsis :

Antoine (Franck Dubosc), DRH d’une grande enseigne de bricolage, est en passe de devenir le numéro 1 de sa boîte. C’est le moment que choisit sa femme Isabelle (Aure Atika) pour faire une pause et prendre l’air quelques jours pour s’occuper d’elle. Antoine se retrouve alors seul à devoir gérer la maison et leurs 4 enfants. Il est vite dépassé par les événements ! Dix jours sans maman qui risquent bien de faire capoter sa nomination.

Dix jours sans maman : le cinéma français paresseux

Le film Dix jours sans maman est plutôt bien classé dans le box-office français de ce Carnaval 2020. A cela, rien de bien étonnant car le film a sans doute été uniquement construit pour faciliter le choix des sorties cinéma en famille durant les congés scolaires. Dix jours sans maman n’apporte strictement rien au cinéma français et surfe sur la vague des films aux affiches criardes de comédie un brin potaches avec police jaune pour leur titre (si, si, regardez toutes celles de ces dernières années). De la grosse comédie à la truelle avec un personnage médiatique bien connu (Franck Dubosc) qui fera juste sourire. La seule scène intéressante et un peu authentique se trouve après la première demi-heure (!!) quand la maman du film décide de se confier sur son ressenti. Mais le tout est vite gâché par le personnage de Franck Dubosc qui retourne grossièrement la « faute » sur son épouse : « Tu as vu les saucisses du barbecue d’aujourd’hui ? Elles n’étaient pas faciles à cuire… Comme toi ce soir. » Navrant.

Sujet mal traité avec personnages distants

Le visuel du film est très beau et c’est sans doute cela qui empêche le spectateur de réellement s’attacher aux personnages, de les trouver proches de lui. Car évidemment, on a encore une fois l’impression d’atterrir chez des nantis qui, les pauvres, sont totalement débordés. Le spectateur est alors face à des caricatures de bourgeois se rendant compte qu’ils ont oublié leur épanouissement personnel. En plus d’être vu et revu, le sujet est mal traité. Bulles de Culture n’y va pas de main morte pour la simple et bonne raison que le réalisateur et les scénaristes n’y sont pas non plus allés. Pour une prochaine fois peut-être…  On compte d’ailleurs sur Franck Dubosc pour continuer sur sa lancée de quinqua ayant accédé à la maturité après un spectacle qui en parle (Fifty-Fifty) et une comédie saluée avec Alexandra Lamy (Tout le monde debout). Le tournage de son second film en tant que réalisateur et scénariste, Rumba La Vie, sera bientôt lancé. Des castings sont encore en cours.

En savoir plus :

  • Dix jours sans maman, un film de Ludovic Bernard
    Date de sortie France : 18/02/2020
  • Distribution France : StudioCanal
Luigi Lattuca

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.