//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / SPECTACLES / [CRITIQUE] « Radieuse Vermine » (2017) par David Mercatali : Jusqu’où seriez-vous allé ?
Radieuse Vermine affiche

[CRITIQUE] « Radieuse Vermine » (2017) par David Mercatali : Jusqu’où seriez-vous allé ?

Parmi les 1400 spectacles joués au festival Avignon Le Off 2017 cet été, Radieuse Vermine de Philip Ridley, mis en scène par David Mercatali, nous a assurément séduits.

Synopsis :

Olive (Louis Bernard) et Fleur (Joséphine Berry) veulent vous parler de leur maison de rêve. Les choses qu’ils ont dû faire afin de l’obtenir pourraient vous paraître choquantes. Mais ils veulent s’assurer que vous compreniez : s’ils ont fait tout ça, c’est pour le bonheur de leur enfant.

Radieuse Vermine :
Une écriture acérée et rythmée

 

Une boîte blanche et deux comédiens : ainsi commence Radeuse vermine. Dans un décor aseptisé, immaculé, un couple a convoqué le public pour lui relater des événements… extra-ordinaires qui ont marqué leur existence ces deux dernières années.

Jouée pour la première fois à Londres puis à New-York en 2016, Radieuse Vermine de Philip Ridley a été traduit en français avec talent par Louis Bernard lui-même. La patte anglo-saxonne n’a pas été effacée pour autant : l’écriture est acérée, précise, rythmée.

Un concentré de talents

 

Joséphine Berry et Louis Bernard sont accompagnés sur scène par une troisième comédienne, Floriane Andersen. Ils sont tous trois d’une justesse et d’une énergie épatantes. L’invitation des voisins (banlieue pavillonnaire oblige) à l’anniversaire du petit Benjamin est un moment d’anthologie où Joséphine Berry et Louis Bernard jouent à eux-seuls des dizaines de personnages. Bien que violente et provocante, la pièce requiert humour, innocence et légèreté pour interpeller le public. Pari réussi.

Car Radieuse Vermine dénonce. Sans jamais tomber dans le manichéisme souvent reproché aux américains, L’auteur Philip Ridley souhaite faire réfléchir le public sur la question des sans-abris et de la surconsommation, sur notre soif du matériel et à ce que nous serions prêts à faire afin de l’assouvir.

Surnaturelle, exagérée, vicieuse, Radieuse Vermine est une fable contemporaine et un concentré de talents.

Cet article vous est proposé par Tony Comédie, blog sur l’actualité de la comédie musicale, partenaire de Bulles de Culture.

 

En savoir plus :

  • Radieuse Vermine est joué au festival Avignon Le Off 2017, au Théâtre du Chêne Noir, du 7 au 30 juillet à 20h45 (relâches les 10, 17 et 24 juillet)

Check Also

Anna Karénine Compagnie Kabuki image 2

[CRITIQUE] « Anna Karénine » par Laetitia Gonzalbes : Une pièce de théâtre romanesque et poétique

Le pari est osé et il est réussi : proposer une adaptation d’Anna Karénine, mise …

Les Aventuriers de la cité Z affiche

[CRITIQUE] « Les Aventuriers de la Cité Z » (2017) par Aymeric de Nadaillac

Attention, gags et parodies vont rythmer le périple de héros déjantés jusqu’à la jungle amazonienne. …

Laisser un commentaire