//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / [CRITIQUE] « Elvis & Nixon » (2016), Elvis tout-puissant !
Elvis & Nixon affiche

[CRITIQUE] « Elvis & Nixon » (2016), Elvis tout-puissant !

Elvis & Nixon de Liza Johnson est une comédie historique, un genre pas très banal mais tout à fait adapté pour cette invraisemblable rencontre entre une rock star au sommet de sa gloire et l’un des présidents les plus roublards que les États-Unis aient jamais connue. Un face-à-face de taille pour Michael Shannon et Kevin Spacey qui s’en donnent à cœur joie !

 

Synopsis :

La rencontre improbable et méconnue entre Elvis (Michael Shannon), la plus grande star de l’époque, et le Président Nixon (Kevin Spacey), l’homme le plus puissant du monde. Deux monuments que tout oppose.

Elvis & Nixon :
The King v Tricky Dick

 

 

Entre Batman v Superman et la Civil War opposant Captain America et Iron Man, 2016 s’est présentée comme l’année des face-à-face iconoclastes. Le moment opportun pour revisiter la rencontre légendaire entre Elvis « The King » Presley et Richard « Tricky Dick » Nixon. Une affiche tendance dont le titre Elvis & Nixon se suffirait presque à lui-même

C’est sans grande surprise que l’idée du film sort tout droit de la maison d’un producteur, Cassian Elwes (Dallas Buyers ClubAll Is Lost). Lors d’une discussion avec un couple d’amis, Hanala et Joey Sagal, l’escapade présidentielle d’Elvis Presley est évoqué et le projet voit rapidement le jour. Le couple va alors écrire une première version du scénario dans un esprit documentaire à petit budget avec Joey Sagal dans le premier rôle.

Mais le prestige d’un telle affiche ne peut passer trop longtemps inaperçu dans le milieu. Le sujet du scénario sans prétentions des Sagal est trop « bankable ». Et dans une suite de péripéties presque plus dramatique que la trame du film elle-même (détaillée ici en V.O.), le couple de scénaristes est écarté du projet qui prend rapidement de l’ampleur. Joey Sagal passe du rôle de sa vie à un simple caméo —il apparaîtra en tant qu’imitateur d’Elvis dans la scène de l’aéroport.

Elvis & Nixon aura donc finalement le casting et le budget d’une vraie production Hollywoodienne. Mais l’origine modeste et sincère de son scénario se ressent à travers le film, plus complexe qu’une banale adaptation pseudo-historique d’une affiche aguicheuse.

Check Also

Les Gardiens de la Galaxie Vol.2 affiche

[CRITIQUE] « Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2 » (2017) de James Gunn

Après le succès inattendu du premier opus, James Gunn rempile pour Les Gardiens de la …

Affiche Message From The King

[CRITIQUE] « Message From The King » (2017) : Fabrice du Welz à L.A.

Le belges Fabrice du Welz part aux Etats-Unis pour tourner son film Message From The King. …

Laisser un commentaire