//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / à classer / THEATRE: « Rêve d’automne » , Le Louvre investit le Théâtre de la Ville de Paris/The Louvre invests the Théâtre de la Ville de Paris

THEATRE: « Rêve d’automne » , Le Louvre investit le Théâtre de la Ville de Paris/The Louvre invests the Théâtre de la Ville de Paris

Créé dans les salles du Musée du Louvre dans le cadre du Festival d’Automne à Paris 2010, la pièce « Rêve d’automne » mis en scène par le français Patrice Chéreau investit la salle du Théâtre de la Ville de Paris jusqu’au 25 janvier 2011.

Created in the halls of the Louvre Museum for the Paris Autumn Festival 2010, the play « Rêve d’automne » (« Autumn Dream ») staged by the French Patrice Chéreau invests Théâtre de la Ville à Paris until 25 January 2011.
More in English >>

« Un homme et une femme qui se sont désirés il y a longtemps se retrouvent éperdument devant nous, ils se reconnaissent : qu’est-ce qui a déjà existé entre eux ? De quoi sera fait leur futur auquel on assiste déjà ? Et puis : qui est mort ? et qui va mourir ? C’est le désir fou qui se bat contre la dépression : mort de l’amour, inassouvi et pourtant perpétuel. Car les hommes vivent encore longtemps quand tout semble mort en eux, et c’est ce qu’on appelle la vie de tous les jours, le désir y brille d’un feu qui ne veut toujours pas s’éteindre. »
Patrice Chéreau

Le spectateur entre dans la salle par le plateau et traverse une salle du Musée du Louvre, reproduite à l’identique par le scénographe français Richard Peduzzi, avant de rejoindre son siège. L’imposant décor est traversé par des comédiens – le couple Valeria Bruni-Tedeschi et Pascal Greggory en tête – qui errent tels des spectres dans ce musée-cimetière. Les personnages secondaires s’incarnent et disparaissent autour du couple au fil du texte du dramaturge norvégien Jon Fosse.

« (…) tant d’êtres vivants ou morts, nos fantômes ; la nuit venue, ils se réincarnent ici sous nos yeux. »
Patrice Chéreau

À la sortie de cette représentation, on retiendra :
– une mise en scène exacerbée de Chéreau, proche de l’hystérie, où chaque comédien explore son personnage jusqu’à l’épuisement ;
– une jolie opposition de voix entre le débit précipité de Bruni-Tedeschi et la langueur de Greggory ;
– des corps qui se contraignent et s’étreignent ;
– d’astucieuses ellipses nous faisant passer discrètement d’une scène à l’autre ;
– et de l’apport d’Eric Neveux dans le travail de Chéreau par ces ajouts de musiques latine, pop ou composées de nappes sonores sombres.

Un spectacle à la fois sombre et lumineux à ne pas manquer.

jici

« Rêve d’automne »
Auteur : De Jon Fosse
Traduction : Terje Sinding (L’Arche Editeur)
Mise en scène : Patrice Chéreau
Casting : Valeria Bruni-Tedeschi, Marie Bunel, Pascal Greggory, Michelle Marquais, Bulle Ogier, Alexandre Styker, Bernard Verley
Décor : Richard Peduzzi
Costumes : Caroline de Vivaise
Lumière : Dominique Bruguière
Conception sonore : Éric Neveux

En savoir plus :
http://www.theatredelaville-paris.com/spectacle-revedautomnejonfossepatricechereau-239;
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jon_Fosse ;
http://fr.wikipedia.org/wiki/Patrice_Ch%C3%A9reau ;
http://fr.wikipedia.org/wiki/Richard_Peduzzi ;
http://fr.wikipedia.org/wiki/Festival_d%27automne_%C3%A0_Paris ;
CINEMA: « Persecution », une forme de folie amoureuse ;
THEATRE: La 24ème Nuit des Molières.

<A HREF= »http://ws.amazon.fr/widgets/q?ServiceVersion=20070822&MarketPlace=FR&ID=V20070822%2FFR%2Fbulldecult-21%2F8003%2Fbad8b98b-6f49-4b4b-a033-9e40148bb788&Operation=NoScript »>Widgets Amazon.fr</A>

« A man and a woman who have desired each other a long time ago find themselves hopelessly in front of us, they recognize themselves: what has already existed between them? What will be made their future which we are already seeing? And then: who died? and who will die? It is the mad desire which fights against depression: death of love, unsatisfied and still perpetually. For men still live for a long time when everything seems dead in them, and that’s what we call everyday life, the desire shines in it a fire that still does not die. »
Patrice Chéreau

The viewer enters in the room by the stage and passes through a room of the Louvre Museum, reproduced identically by the French designer Richard Peduzzi. The impressive setting is crossed by actors – the couple Valeria Bruni-Tedeschi and Pascal Greggory in the lead – like wandering ghosts in this museum-cemetery. The secondary characters embody themselves and disappear around the couple along the text of the Norwegian playwright Jon Fosse.

« (…) so many people living or dead, our ghosts ; at night, they are reincarnated here in front of our eyes. « 
Patrice Chereau

At the end of this play, we will note:
– an exacerbated stage by Chéreau, near hysteria, where each actor explores his character until exhaustion;
– a nice contrast of voice between the precipitate flow of Bruni-Tedeschi and the languor of Greggory;
– bodies which constrain and hug;
– clever ellipses which make us passing discreetly from one scene to another;
– and the contribution of Eric Neveux in the work of Chéreau with his additions of Latin, pop music or music composed with dark soundscapes.

A show both dark and bright not to be missed.

jici

« Rêve d’automne » (« Autumn Dream »)
Author: De Jon Fosse
Traduction : Terje Sinding (L’Arche Editeur)
Stage: Patrice Chéreau
Cast: Valeria Bruni-Tedeschi, Marie Bunel, Pascal Greggory, Michelle Marquais, Bulle Ogier, Alexandre Styker, Bernard Verley
Setting: Richard Peduzzi
Costumes : Caroline de Vivaise
Light: Dominique Bruguière
Sound Design: Éric Neveux

To learn more:
http://www.theatredelaville-paris.com/spectacle-revedautomnejonfossepatricechereau-239;
http://en.wikipedia.org/wiki/Jon_Fosse ;
http://en.wikipedia.org/wiki/Patrice_Ch%C3%A9reau ;
http://en.wikipedia.org/wiki/Richard_Peduzzii ;
http://fr.wikipedia.org/wiki/Festival_d%27automne_%C3%A0_Paris ;
CINEMA: « Persecution », a form of madness in love ;
THEATRE: The 24th Molière Awards.

Check Also

L'Enfant et les sortilèges Les Musiques à Ouïr

[CRITIQUE] « L’Enfant et les sortilèges » par la compagnie Les Musiques à Ouïr

Grâce à Les Scènes du Jura, Bulles de Culture a découvert L’Enfant et les sortilèges, …

Comment va le monde ? les déchargeurs affiche

[CRITIQUE] « Comment va le monde ? » par Michel Bruzat

Comment va le monde ? est un texte succulent, drôle et grinçant de Marc Favreau, …

Laisser un commentaire