enfr
Informations
© Gebrüder Beetz Filmproduktion

Critique / « Quand les femmes s’émancipent » (2018) d’Annette Baumeister : pour le droit de vote des femmes

Emmeline Pankhurst, Grande-Bretagne ; Marguerite Durand, France ; Marie Juchacz et Anita Augspurg, Allemagne… quatre militantes européennes qui ont lutté sans relâche pour l’acquisition des droits politiques des femmes. Annette Baumeister propose de suivre leurs parcours croisés dans un docu-fiction réussi en deux épisodes. À découvrir sur ARTE. L’avis et la critique de Bulles de Culture.

Synopsis :

Europe, début du XXe siècle, l’Europe d’avant les guerres mondiales… Des voix s’élèvent, peu nombreuses d’abord, puis de plus en plus conquérantes. Ce sont celles de femmes qui demandent l’acquisition de leur voix politique, l’accès au vote, à l’opinion, à l’engagement. Et elles dérangent, ces quatre battantes qui ébranlent les cases dans lesquelles on les voulait muettes.

Quand les femmes s’émancipent : un docu-fiction à la réalisation très soignée

Quand les femmes s'émancipent d'Annette Baumeister image série documentaire
© Gebrüder Beetz Filmproduktion

C’est un fil rouge narratif que choisit Annette Baumeister pour ce docu-fiction en deux épisodes : Anita Augspurg est interviewée par un journaliste réfractaire, opposant au féminisme et à ce que la jeune élue de la République de Weimar peut représenter. Elle lui raconte l’histoire du combat pour le droit de vote et les droits politiques des autres militantes de son époque : Emmeline Pankhurst au Royaume-Uni, Marguerite Durand en France, et Marie Juchacz, militante du SPD allemand.

La mise en résonance des luttes soeurs dans les différents pays limitrophes fait l’originalité de Quand les femmes s’émancipent. On découvre avec grand intérêt les milieux aisés et révoltés des suffragettes de la première heure, les milieux conservateurs de la bonne société parisienne lancée dans la presse, et des classes ouvrières de l’Empire allemand. D’horizons et de caractères différents, ce sont quatre très beaux portraits qui se dessinent et qui viennent rendre à ces portraits la lumière qu’ils méritent.

Très bien documenté, magnifiquement interprété, le docu-fiction d’Annette Baumeister allie la précision du documentaire à l’exceptionnel, presque romanesque, de ces femmes à la volonté d’acier. Quand les femmes s’émancipent montre ainsi, mais tout en réserve et en nuances, les sacrifices personnels auxquelles chacune doit consentir pour faire avancer la cause des femmes.

En cela, la progression des épisodes est extrêmement pédagogique, faisant alterner grave et léger. Les violences physiques auxquelles ces quatre femmes sont soumises sont montrées sans fard, ni exagération, mais c’est avec pudeur qu’apparaîssent la paradoxale solitude, les souffrances des renoncements de nos protagonistes. Pas de « pathos » facile. Une belle distance de la réalisatrice et un très beau jeu des quatre comédiennes.

L’on se replonge aussi dans les débats qui accompagnent l’arrivée de la Première Guerre mondiale et qui vont diviser les féministes des différents pays entre pacifisme et bellicisme. Dès l’issue du premier conflit mondial, on nous rappelle qu’Anglaises et Allemandes accèdent au vote et aux carrières politiques.

C’est sur un sublime discours de Marie Juchacz que s’achève le docu-fiction, et ce discours vaut à lui seul le détour, tant Quand les femmes s’émancipent lui rend force, conviction, espoir, et beauté. Tout un programme qui entre en vraie résonance avec les droits acquis par les femmes en Europe et avec l’égalité qu’il leur reste à conquérir.

Un seul regret : qu’ARTE n’offre pas un prime time à ces deux épisodes en cette semaine du 8 mars !

En savoir plus :

  • Quand les femmes s’émancipent est diffusé sur ARTE le 8 mars 2021 à 02h10. Le documentaire est également disponible en streaming et en replay sur Arte.tv
  • Quand les femmes s’émancipent comporte deux épisodes de 52 minutes chacun
Morgane P.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.