enfr
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
ROBERT A. IGER (Chairman and Chief Executive Officer, The Walt Disney Company)
ABC/Image Group LA

Critique / « Leçons de leadership créatif » (2021) : Robert Iger, PDG de Disney, livre ses secrets

Robert Iger est l’ancien PDG emblématique de la Walt Disney Company de 2005 à 2020. Sous son ère, l’entreprise aux grande oreilles s’est considérablement développée. Son livre, Leçons de leadership créatif, qui vient de paraitre en français aux Editions Alisio, revient sur les évènements les plus marquants de sa carrière. La critique et l’avis sur le livre de Bulles de Culture. 

Synopsis :

Robert Iger est devenu PDG de Disney en 2005 : la concurrence était alors féroce et les avancées technologiques, Netflix sortant du bois, chamboulaient fortement l’organisation du travail. La société américaine était en perte de vitesse après la succession des récents échecs des films d’animation de la firme Disney Animation. L’évolution et la mutation de l’entreprise étaient alors inévitables pour ne pas se faire écraser par la concurrence. 15 ans plus tard, lorsque Robert Iger quitte la tête de la société, Disney est le plus grand groupe audiovisuel au monde. Leçons de leadership créatif  revient sur les principales étapes qui ont permis de consolider cet empire.

Robert Iger, des changements manifestes pour Disney

Robert Iger commence cette Leçon de leadership créatif par les débuts de carrière. D’abord présentateur météo pour une chaine locale, le futur PDG rentre dans la chaîne nationale network ABC en bas de l’échelle. Sa pugnacité lui fait gravir rapidement les échelons au sein de la structure télévisuelle.

La bascule vers Disney se fait quand ABC, dont il est devenu le directeur, se fait racheter par la firme aux grandes oreilles. Alors sous le contrôle de Michael Eisner, Disney tente des partenariats fructueux avec la jeune société Pixar, tenue par Steve Jobs, le président d’Apple. Mais le succès de Toy Story en 1995 n’apporte pas que des bonnes choses pour le partenariat Disney/Pixar dans lequel les personnalités de Steve Jobs et Michael Eisner empêchent une entente cordiale.

C’est au départ de ce dernier que Robert Iger accède au sommet de la hiérarchie de Disney, après un long processus de décision du conseil d’administration, dont certains membres étaient plutôt enclins à sa nomination. C’est alors que Robert Iger va entreprendre des changements manifestes pour Disney qu’il va tous décrire dans son livre.

Son premier fait d’armes est de convaincre Steve Jobs, alors atteint d’un cancer qui lui sera fatal, de céder en 2009 à Disney l’entreprise Pixar à la condition de garder l’indépendance artistique de cette dernière. L’expansion de Disney n’en est qu’à ses prémices. Trois ans plus tard, Robert Iger choisit d’acheter Marvel, au catalogue de super-héros capables de lancer des franchises à succès qui attireront un public large. On sait désormais que la stratégie a été plus que payante, assurant de ce fait à Disney une place de choix en tête du box office mondial grâce à ces figures emblématiques, tels que Iron Man, Captain America, Spiderman ou encore Black Panthers.

Leçons de leadership créatif, une plongée passionnante dans l’expansion de la société

Si seulement Leçons de leadership créatif  s’arrêtait là… Robert Iger est également à l’origine du rachat de la société Lucasfilm, annonçant dans la foulée une nouvelle trilogie Star Wars avec une foule de projets dérivés. Enfin récemment, le rachat de l’ensemble du catalogue de la 20th Century Fox permet de créer une plateforme de vidéo par abonnement, Disney+, pour faire rentrer  de plein fouet la société créée par Walt Disney dans l’univers du numérique en venant concurrencer directement Netflix.

Leçons de leadership créatif est une plongée passionnante dans l’expansion de la société Walt Disney Company tout en suivant au plus près les réflexions de Robert Iger dans ses choix stratégiques. Le livre développe les aspects économiques de la filière d’une façon didactique et méthodique. On regrette cependant la consonance parfois trop business de l’ouvrage, qui semble s’adresser davantage à des dirigeants de grosses structures dans une logique expansionniste, plutôt qu’à un grand public.

En cela, il manque dans Leçons de leadership créatif un peu de la magie qui anime la société Disney à travers ses contenus artistiques, que Robert Iger choisit de ne très peu évoquer. Pas un mot sur le succès de La Reine des Neiges, ni sur les choix déterminants opérés dans la création du Marvel Cinematic Universe (MCU). 

En savoir plus :

  • Leçons de leadership créatif, Robert Iger, Alisio, mars 2021, 480 pages, 24 euros

Antoine Corte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.