enfr
© D.R.

Critique DVD/ « J’irai décrocher la lune » (2020) : une réflexion sur la normalité et la beauté

Le documentaire français J’irai décrocher la lune est une magnifique invitation à la réflexion sur les critères communs à tous pour évaluer sa beauté et son potentiel. Le réalisateur a su habilement mettre en avant le fait que le fameux « chromosome en plus » de la trisomie 21 n’est rien à côté de l’authenticité de ses envies, de son chemin de vie. A l’occasion de sa sortie en DVD en novembre 2020, Bulles de Culture vous livre son avis et sa critique.

Synopsis :

Quand on a la trentaine, être indépendant semble tout à fait normal. Mais quand on a un chromosome en plus, ce n’est pas une évidence ! Stéphanie, Robin, Elise, Gilles-Emmanuel, Eléonore et Mario rêvent d’une vie ordinaire. Avec humour et sensibilité, ils nous racontent leur volonté et leur capacité à s’insérer dans la société et le marché du travail. Ces témoignages sincères, sans filtre et sans complaisance interrogent notre rapport à la différence et nous amènent à porter un nouveau regard sur la trisomie 21.

Les personnes atteintes de trisomie 21 se développent toutes de manière assez unique. Force est de constater que « leur différence » est remise en avant grâce au documentaire J’irai décrocher la lune après le sujet d’un téléfilm d’M6 qui démystifiait aussi cette anomalie chromosomique.

J’irai décrocher la lune : démystification du handicap

peinture j'irai décrocher la lune critique avis
©D.R.

J’irai décrocher la lune ne veut pas déstabiliser ou angoisser les gens trouvant « bizarres » les personnes n’ayant pas choisi de naître avec un handicap. On pourrait parfois croire que la société est au point zéro concernant l’inclusion mais grâce à de bonnes âmes, les héros du quotidien rêvant d’une vie ordinaire sont valorisés dans ce film qui démontre avec légèreté que le regard porté sur la trisomie 21 est un regard porté sur l’être humain de manière générale.

La grande force du documentaire de Laurent Boileau est de nous permettre de regarder bien au-delà du handicap trisomie 21. Lorsqu’un des volontaires qui se fait filmer énonce pendant son yoga « J’aimerais tellement un jeune homme beau », il rejoint un autre trentenaire sans trisomie 21 qui pourrait s’observer avec lassitude et démotivation dans le miroir. L’être humain, toujours bourré de complexes, a rendez-vous avec ce documentaire pour se démontrer que notre singularité personnelle peut être notre force, pas un handicap. Car tout ce qui est a attrait au physique nous ennuie et incommode, alors qu’il est superficiel de s’arrêter à cela. 

En somme, J’irai décrocher la lune souhaite mettre en avant une face non ordinaire de vies finalement bien ordinaires. Le titre du documentaire était donc tout trouvé !

En savoir plus :

  • J’irai décrocher la lune, un film de Laurent Boileau
    Date de sortie France : 03/11/2020
  • Distribution France film : L’Atelier Distribution
Luigi Lattuca
Follow me

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.