enfr
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
HOLLYWOOD série Netflix photo critique avis
© Netflix

Critique / « Hollywood » (2020) de Ryan Murphy sur Netflix : un nouveau joujou mystérieux et vintage

Le vendredi 1er mai 2020, Netflix dépose sur sa plateforme une excellente nouvelle série baptisée Hollywood. Le créateur Ryan Murphy y déploie tout son talent en brouillant les pistes du réel et de la fiction avec le co-créateur Ian Brennan. La critique et l’avis série de Bulles de Culture.

Synopsis :

Dans le Hollywood de l’après-Deuxième Guerre mondiale, un groupe de jeunes acteurs et cinéastes pleins d’ambition ne recule devant rien pour percer dans le showbiz.

Hollywood, ton univers impitoyable

HOLLYWOOD série Netflix photo critique avis
© Netflix

David Corenswet, Darren Criss et Patti LuPone, trois acteurs prometteurs, se partagent la vedette de la toute nouvelle série créé par Ryan Murphy et Ian Brennan pour la plateforme Netflix. Après Glee et American Crime Story: The Assassination of Gianni Versace, Darren Criss enchaîne donc avec Ryan Murphy — ce dernier est d’ailleurs sous contrat d’exclusivité avec Netflix — pour montrer une nouvelle facette de son talent. Plus en retenue — après un côté cabotin dans Glee et de la folie meurtrière dans American Crime Story —, il incarne ici un réalisateur de films souhaitant percer dans l’univers impitoyable qu’est Hollywood. Un univers que Ryan Murphy colore et en même temps déshabille pour le mettre à nu. Dès les deux premiers épisodes, on comprend que rien ne nous sera épargné.

Le paradoxe multiculturel américain

HOLLYWOOD série Netflix photo critique avis
© Netflix

L’espace des États-Unis le plus utilisé, médiatisé et donc le plus connu recèle encore plein de secrets. Directement en écho avec toutes les dénonciations de la fin des années 2010 (coucou Harvey Weinstein), la nouvelle série Hollywood met en lumière le traitement des minorités dans le microcosme du cinéma. En effet, dans Hollywood, les Noirs, les Asiatiques et les homosexuels déplorent que « leurs stigmates » (visibles ou non) soient les raisons d’un refus de leurs personnes à un casting géant. La fascinante Hollywood, qu’on a longtemps cru progressiste, ne l’était donc pas. Son évolution culturelle, sociale et ethnique a donc le pouvoir de faire cas d’école et de braquer les projecteurs sur des soucis de société et d’égalité. La loupe grossissante politique du cinéma américain est LA raison principale qui fera certainement d’Hollywood l’une des séries les plus intéressantes de l’année au moment du bilan fictionnel de 2020.

Personnages ayant existé

Et pour ajouter une couche supplémentaire à un esprit de dénonciation qu’on sent volontiers chez lui, Ryan Murphy a convoqué comme personnages l’agent de stars Henry Willson — ayant réellement existé et incarné à l’écran par Jim Parsons —, ainsi que les acteurs Rock Hudson — un pseudonyme pour un jeune homme qui va se rendre compte des énormes sacrifices à faire —, Hattie McDaniel et Anna May Wong.

Réel et fiction s’entremêlent donc dans des épisodes rythmés, à la bande son irrésistible et à l’image bubble-gum pour dépeindre une société conformiste et qui se croyait pourtant à l’époque à l’avant-garde.

En savoir plus :

  • Hollywood est disponible sur Netflix à partir du vendredi 1er mai 2020 à 09h
Luigi Lattuca
Follow me

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You cannot copy content of this page