enfr
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
La vie devant soir critique avis netflix film
©Netflix

Critique / « La Vie devant soi » (2020) d’Edoardo Ponti : le grand retour de Sophia Loren

La Vie devant soi d’Edoardo Ponto signe le grand retour de l’actrice Sophia Loren. Tournée entre les périodes de confinement en Italie, l’adaptation du livre de Romain Gary est une ode au charisme de sa tête d’affiche, également mère du réalisateur. La critique et l’avis de Bulles de Culture de ce long métrage disponible sur Netflix depuis le 13 novembre 2020. 

Synopsis :

Dans les Pouilles, une survivante de l’Holocauste (Sophia Loren) accueille à contrecœur Momo, un gamin des rues qui l’a dévalisée. Les deux solitaires commencent à se protéger l’un l’autre, fondant ainsi une famille peu conventionnelle.

La Vie devant soi : Sophia Loren dirigée par son fils

La vie devant soir critique avis netflix film
©Netflix

On ne l’avait pas vu dans une fiction depuis Nine (Rob Marshall) en 2009. Pourtant, La Vie devant soi montre tout l’engouement que le monde du cinéma continue à avoir pour la star italienne. Sous l’égide de son fils cadet, Edoardo Ponti, Sophia Loren, 86 ans, se lance dans une interprétation haute en couleurs de Madame Rosa, personnage imaginé par Romain Gary, sous le pseudonyme d’Emile Ajar. L’écrivain remporte avec La Vie devant soi le Prix Goncourt de 1975, son second après La Promesse de l’aube également adapté récemment au cinéma sous l’égide d’Eric Barbier.

On disait Sophia Loren à la retraite. Celle qui fût l’icône du grand écran dans les années 60, tournant avec Lumet, Altman ou Ustinov, avait visiblement la volonté de s’occuper de sa famille loin des caméras. On se rappelle surtout de la comédienne comme muse de Vittorio de Sica, qui après le succès de la Ciociara, pour lequel elle obtient le Prix d’interprétation féminine au Festival de Cannes et l’Oscar de la meilleure actrice, tourna 5 autres films avec elle. Mais quand nos confrères du magazine Première se prennent à parler de l’actrice au passé lors d’une interview, celle-ci réagit avec la fugue qu’on lui connait :  » J’ai passé ma vie entière devant les caméras, je n’ai jamais “arrêté” consciemment« .

La force des deux têtes d’affiche

La vie devant soir critique avis netflix film
©Netflix

Impossible de passer à coté de son charisme dans La Vie devant soi qui rajoute encore une belle réalisation à sa folle filmographie. Sophia Loren est resplendissante dans le rôle de cette rescapée des camps de concentration qui recueille un jeune orphelin. L’étoile garde son aura d’antan tout en réaffirmant son caractère bien trempé. L’italienne incarne en effet ici une figure rude se démenant pour l’éducation de ce jeune délinquant, mais se montre éminemment affectueuse car, sa santé déclinante, elle sait qu’il faudra bientôt dire au revoir au jeune garçon. La figure de fer arrive à se fissurer grâce à l’ingéniosité d’Edoardi Ponti qui sait jouer sur les extrêmes. La jeunesse, qui doit se construire pour assurer son avenir, rencontre ici une vieille dame sur le déclin atteinte de la maladie d’Alzheimer. Le choix ingénieux était donc de mettre face à une légende du cinéma le jeune Ibrahima Gueye, dont c’est le premier rôle au cinéma. Le duo va faire des étincelles à travers cette tendresse intergénérationnelle qui s’instaure entre les deux comédiens, attrait principal de ce long métrage. 

Le roman a déjà été adapté au cinéma. On retient notamment la film de 1977 réalisé par Moshe Mizrahi avec Simone Signoret. La proposition d’Edoardo Ponti est néanmoins la plus personnelle et celle qui s’écarte le plus de l’univers du livre original. L’histoire nous plonge ici en plein milieu de la région pauvre des Pouilles italiennes, là où le récit de Romain Gary se situait en plein cœur de Paris. Le réalisateur s’approprie donc le récit de l’écrivain en lui donnant une consonnance plus paisible et ensoleillée. La narration passe néanmoins par des raccourcis, sacrifiant quelque peu les personnages secondaires comme le médecin ou l’épicier. Peu importe, la force de La Vie devant soi est bien ses deux têtes d’affiche, sur lesquelles la réalisation mise avec grand succès.  

En savoir plus  :

  • Disponible sur Netflix depuis le 13 novembre 2020
  • La Vie devant soi de Edoardo Ponti avec Sophia Loren, Ibrahima Gueye, Abril Zamora
Antoine Corte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You cannot copy content of this page