enfr
Accueil / ACTU / Gustav Klimt : Expositions et bande dessinée pour le centenaire de sa mort
Klimt - Judith et Holopherne de Jean-Luc Cornette et Marc-Renier image couverture album

Gustav Klimt : Expositions et bande dessinée pour le centenaire de sa mort

A l’occasion du centenaire de la mort d’un artiste à l’univers charnel et symboliste, publication d’une bande dessinée et organisation de plusieurs expositions. Bruxelles, Paris et Vienne, retour sur les évènements passés et à venir autour de Gustav Klimt, maître de l’Art Nouveau autrichien.

Klimt – Judith et Holopherne : avis et critique d’une bande dessinée sur Klimt

Synopsis :

Vienne, 1907. Gustav Klimt se rend dans la demeure des Bloch-Bauer. Ce couple de la haute-bourgeoisie viennoise et le peintre semblent partager une profonde amitié. Il faut dire que six ans plus tôt, alors que le scandale de son tableau La Médecine lui mettait à dos les trois-quarts des professeurs de l’université de Vienne, Ferdinand et Adèle Bloch-Bauer étaient parmi les seuls à reconnaître son génie. Visitant son atelier, partageant son quotidien, ils étaient peu à peu devenus amis. Aujourd’hui, Ferdinand lui demande l’honneur de réaliser un portrait de sa femme. Flatté et reconnaissant, Klimt promet de la recouvrir d’or… littéralement.

Klimt - Judith et Holopherne de Jean-Luc Cornette et Marc-Renier image extrait album
© Groupe Glénat

Dans un beau et très adapté format de 240×320 mm — pour encore mieux se prendre les couleurs chatoyantes dans les mirettes !—, l’artiste Gustav Klimt nous dévoile un bout de son histoire dans la bande dessinée Klimt – Judith et Holopherne de Jean-Luc Cornette et Marc-Renier. Fantasmant par instants les songes hallucinés du peintre viennois desquels il aurait puisé son inspiration, cet album nous offre un voyage aux sources de la beauté, entre rêve et réalité. Une façon pratique d’aborder l’art et le contexte social de l’époque avec un adolescent à cultiver.

Si aujourd’hui les muses des peintres sont vues comme de divines créatures qui doivent se mettre à nu pour que l’artiste croque le meilleur de leur corps, il n’en était pas de même à l’époque. Klimt est maintenant l’un des peintres les plus « dorés » — et son succès confirme cette image — mais il fut également controversé, à la fois peintre officiel et sécessionniste, bon élève et personnage sulfureux. Ce ne fut pas toujours simple pour lui de vivre à Vienne et pourtant, cette ville lui rend aujourd’hui hommage.

Les petits plats dans les grands pour un anniversaire spécial

En cette année 2018, Vienne fête le 100e anniversaire de la disparition de Gustave Klimt (1862-1918), celui que l’on peut désormais croiser à tous les coins de rues de la ville, celui qui a donné naissance à un incroyable merchandising. Au programme : expositions des œuvres de l’artiste dans plusieurs des musées principaux de la capitale autrichienne… mais Paris et Bruxelles ne sont pas en reste !

Après une séance de dédicaces mi-juin dans le quartier belge du Sablon de cette bande-dessinée de luxe au design hyper soigné, Klimt – Judith et Holopherne, les deux villes françaises et belges vont continuer de  rendre hommage à Klimt. L’exposition Beyond Klimt (Au-delà de Klimt) prendra place au Bozar après celle sur Fernand Léger. Vous pourrez donc y découvrir du 21 septembre 2018 au 20 janvier 2019 une Europe centrale en pleine mutation à travers les yeux de Gustav Klimt, Josef Čapek, Egon Schiele — ce dernier bientôt mis à l’honneur aussi pour son centenaire à la Fondation Louis Vuitton à Paris —, Oskar Kokoschka, László Moholy-Nagy et 75 autres artistes.

Klimt exposé aussi à Paris

En plus de la BD Klimt – Judith et Holopherne et de la future expo bruxelloise Beyond Klimt, Gustav Klimt s’affiche aussi en exposition à Paris. Ainsi, l’Atelier des Lumières, qui a ouvert ses portes le 13 avril 2018 dans l’Est parisien (58, rue la Condamine), a choisi de réunir dans une première exposition immersive Klimt et Egon Schiele, artistes viennois tous les deux.

L’Atelier des Lumières, c’est quoi ? Le premier centre d’art numérique de la capitale avec ses 3000 mètres carré d’espace d’exposition. Installé dans une ancienne fonderie — grande halle, structures métalliques, hauteurs sous plafond impressionnantes —, l’Atelier des Lumières promet de faire redécouvrir les œuvres d’art à travers de nouvelles expérimentations. Ouvert 7 jours sur 7, la centaine de vidéos-projecteurs de ce lieu vous attendent depuis quelques jours pour des expositions enrichies, consacrées aussi bien aux grandes figures de l’Histoire de l’art qu’à des artistes émergents. Bulles de Culture y reviendra.

Produits disponibles sur Amazon.fr

En savoir plus :

  • Klimt – Judith et Holopherne, écrit par Jean-Luc Cornette, dessiné par Marc-Renier et mis en couleurs couleurs par Mathieu Barthelemy, éditions Glénat, collection Les Grands Peintres, 8 novembre 2017, 56 pages, 14,50€
  • Exposition Klimt à l’Atelier des Lumières (Paris, France) du 13 avril au 11 novembre 2018

Luigi Lattuca

Rédacteur / Editor chez Bulles de Culture
Journaliste culturel fasciné par les comportements humains, aimant se retrouver défendant le ciné en solo et se délectant aussi de séries télé et d'essais percutants.

TOP 3 TV : "Desperate Housewives" (2004-2012), "Revenge" (2011-2015), "2 Broke Girls" (2011-...)
TOP 3 Cinéma : "Batman, le défi" (1992), "La Belle et la Bête" (1991), "8 Femmes" (2002)
TOP 3 Littérature : "Le bilan de l'intelligence" (1935) de Paul Valéry, "Robert des noms propres" (2002) d'Amélie Nothomb, "A nous deux, Paris !" (2012) de Benoît Duteurtre

Site personnel : Les caprices de Luigi

Les derniers articles par Luigi Lattuca (tout voir)

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.