/* insérer vidéo facebook*/
/* code Google Analytics */
Accueil / SPECTACLES / [CRITIQUE] “Ada/Ava” (2017) : jeux d’ombres à l’américaine
Ada/Ava photo theatre 3
© 2015 Book Your Show

[CRITIQUE] “Ada/Ava” (2017) : jeux d’ombres à l’américaine

Cet article est le 27e sur 27 pour Festival Avignon Le Off 2017

Première représentation en France au Festival Avignon Le Off 2017 de ce théâtre visuel. Avec Ada/Ava de la troupe américaine Manual Cinema se crée sous nos yeux un film à base de rétroprojection, ingénieux et unique. Notre avis et critique.

Synopsis :

Ada et Ava sont sœurs jumelles. Elles sont inséparables, âgées et vivent dans un phare de la Nouvelle-Angleterre. Un jour, Ava meurt. Commence alors une histoire onirique et fantastique. Ada se remémore les meilleurs moments de sa vie partagés avec son double. Puis elle rêve de son retour… improbable. Finalement, Ada va devoir faire le deuil de sa sœur disparue.

Ada/Ava : Un théâtre muet à écrans multiples

 

Ada/Ava photo theatre 3
© 2015 Book Your Show

A cour, deux musiciens : violoncelle et clavier. Au centre 4 rétroprojecteurs et au-dessus la projection des ombres. A jardin, un ordinateur chargé du son du spectacle. Ils sont huit sur scène tous en noir. Et la technique est imparable. Les caches se succèdent sur les rétroprojecteurs afin d’animer le décor de l’appartement des deux vieilles dames : bouilloire pour le thé, jeu d’échec, horloge… Puis les ombres de deux comédiennes se superposent à ce décor. Chignon, blouse rembourrée, tout évoque l’univers des deux sœurs. Les scènes de miroir en direct sont époustouflantes. Avec Ada/AvaLe public voyage dans cet univers qui mêle l’humain et le carton-pâte.

Une connivence poétique

 

Ada/Ava photo theatre 3
© 2015 Book Your Show

Le couple formé par ces vieilles dames est touchant. Voilà pourquoi Ada ne peut accepter de rester seule. Toutes les évocations de sa sœur disparue sont bouleversantes. Elle ne peut plus supporter son image dans le miroir. Tous les portraits de sa sœur sont à ses yeux des squelettes. Puis avec le temps, elle retournera à la fête foraine et dans le Palais des glaces acceptera à nouveau ce reflet qui lui rappelle sa sœur disparue.

Une coordination technique époustouflante

 

Ada/Ava photo theatre 3
© 2015 Book Your Show

La devise de la comédie française n’a jamais été aussi vraie que lors de cette performance : SIMUL ET SINGULIS : “être ensemble et rester soi-même“. Ils sont huit, tous dépendants les uns des autres. Quelle ruche sur le plateau ! Et nous voyons naître la création en direct. Qui un son, qui une ombre humaine, qui un calque à agiter sur le rétroprojecteur. L’an dernier, le spectacle Mange tes ronces (en Avignon) utilisait déjà cette technique pour illustrer un conte pour enfants. La force de la Compagnie américaine Manual Cinema avec Ada/Ava est de garder le silence. Seule la musique jouée sur scène vient rythmer cette histoire à la Tim Burton. Quel talent !

Cet article vous est proposé par Tony Comédie, blog sur l’actualité de la comédie musicale, partenaire de Bulles de Culture.

 

 

En savoir plus :

  • Ada/Ava est joué au festival Avignon Le Off 2017, au Théâtre du Chêne Noir, du 7 au 30 juillet à 10h30 (relâches le 1, 17 et 24 juillet 2017).
Bulles de Culture invite

Bulles de Culture invite

Rédacteurs invités / Guest editors chez Bulles de Culture
Ouvert sur l'extérieur, Bulles de Culture accueille les écrits de rédactrices et rédacteurs extérieurs.
Bulles de Culture invite

Les derniers articles par Bulles de Culture invite (tout voir)

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.