//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / SPECTACLES / INTERVIEW THEATRE / [INTERVIEW] Véronique Genest et le casting de “Portrait craché” nous présentent leur tournée
portrait crache veronique genest image
© Fabienne Rappeneau

[INTERVIEW] Véronique Genest et le casting de “Portrait craché” nous présentent leur tournée

Bulles de Culture a pu rencontrer Véronique Genest et toute la troupe de la pièce Portrait Craché, présentée au Palais des Glaces début 2016. Pluie de révélations sur la tournée, le contexte des attentats et la future diffusion télévisée de la pièce.

Portrait Craché :
Véronique Genest boit du petit lait

 

Portrait craché Véronique Genest
© Fabienne Rappeneau

Celle qui restera l’éternelle Julie Lescaut se réjouit de cette nouvelle pièce. Elle en a déjà 2 ou 3 autres en projet mais la comédie de boulevard Portrait Craché la réjouit bel et bien.

« J’ai des propositions que je ne fais pas car je n’accroche pas et parfois des projets écartés car c’est la chaîne qui n’accroche pas, explique Véronique Genest qui porte la pièce. Le théâtre me remplit totalement pour le moment, j’adore. Et j’écris, et prépare des productions sur le côté. On verra… Ce qui est sûr, c’est que je cherche de nouvelles choses. Quand on écrit un scénario, il faut se battre deux fois plus pour trouver une chaîne qui l’accepte quand ce n’est pas une série sur du long terme. »

Pour l’heure, ce qui la met en joie et l’occupe presque totalement, c’est donc la tournée de Portrait Craché qu’on vous présente aujourd’hui.

Une affiche réalisée trop tôt

 

A table, durant l’interview, nous évoquons ces affiches qui traînent sur Internet avec Gérard Vivès (l’ancien acolyte de Vincent Lagaf’ sur TF1) alors que celui-ci est absent !

« Ceci est une erreur due au fait que les affiches de théâtre sont réalisées des mois avant le lancement d’une pièce, quasiment en même temps que les premières lectures, n’hésite pas à expliquer Véronique Genest. Gérard a participé aux premières lectures de la pièce et on était convaincus de la pertinence de l’acteur. Nous avons d’abord essayé de caser une tournée dans notre agenda pour septembre 2016. On s’est ensuite dit qu’on commencerait bien par Paris et on a trouvé un théâtre pour janvier 2016 : le Palais des Glaces. Gérard ne pouvait plus nous suivre et Maxime est arrivé… Ça a bien accroché et la pièce a rapidement été prolongée au Palais des Glaces jusqu’en avril. »

Victime de la paranoïa post-attentats

 

C’est toujours Véronique Genest, alors que ses acolytes l’écoutent attentivement, qui aborde le contexte tendu dans lequel la pièce a commencé à la capitale.

« On a signé début novembre avant les attentats. Et le Palais des Glaces est situé en face de La Bonne Bière. Mais bon, Paris est un peu sinistrée pour le moment. Monter à Paris coûte très cher, les gens n’ont plus d’argent et il y a toujours ce risque de nouvel attentat. Pendant des mois, la province n’est pas montée à Paris et les théâtres privés ont énormément souffert. Mais ça a également été compliqué à cause des horaires. On était programmé à 19h30, trop tôt pour les Parisiens ! Avec VigiPirate, on est passé à 19h15 pour laisser la place à une autre pièce à 21h15. »

A cette époque, d’1h40, la pièce était donc passée à 1h24. Tout se jouait de manière plus tendue, les comédiens ne faisaient plus attention à ce qui se passait dans la salle et, inévitablement, le public a ressenti ce genre de choses… Ajoutez à cela la casse et les gaz lacrymogènes de Nuit Debout et le compte était bon. Le sentiment des comédiens est donc mitigé.

« Mais le programmateur du Palais des Glaces s’est montré tellement adorable qu’on a craqué, confie Véronique Genest. En tournée, on joue la pièce dans toute sa dimension. »

portrait crache veronique genest affichePortrait Craché
bientôt diffusée à la télévision…
et en Israël ?

 

Malgré cette parenthèse sinistre, Véronique Genest ne tarit pas d’éloges sur sa troupe avec qui elle se verrait bien encore jouer. Elle souhaite monter une autre pièce avec encore 4 à 5 personnages ou jouer encore et encore Portrait Craché.

« Il aurait fallu la filmer maintenant en tournée. Une chaîne est venue la capter au Palais des Glaces mais je ne me souviens plus de laquelle. Paris Première peut-être ? Je le regrette car c’est un lieu où il faut crier quand on interprète. C’est une salle en longueur. »

Elle n’hésite pas à crier aussi par téléphone pour programmer d’autres dates de Portrait Craché.

« Les îles, Tahiti, le Québec, on prend tout. »

Et c’est devant notre micro que Véronique Genest annonce à ses collègues qu’elle a une touche pour Israël : « Pourquoi ne pas faire construire le décor sur place ? On pourrait se trouver un beau petit théâtre et y faire venir tous les Français qui vivent là-bas ! »

C’est tout ce qu’on leur souhaite !

 

En savoir plus :

  • Portrait Craché, une pièce de Thomas le Douarec
  • Casting : Véronique Genest, Julien Cafaro, Caroline Devismes, Thomas Le Guen et Maxime
  • Durée : 1h40
  • Production Up Tempo – Les Lucioles
  • Toutes les infos sur la page Facebook officielle

Luigi Lattuca

Rédacteur / Editor chez Bulles de Culture
Journaliste culturel fasciné par les comportements humains, aimant se retrouver défendant le ciné en solo et se délectant aussi de séries télé et d'essais percutants.

TOP 3 TV : "Desperate Housewives" (2004-2012), "Revenge" (2011-2015), "2 Broke Girls" (2011-...)
TOP 3 Cinéma : "Batman, le défi" (1992), "La Belle et la Bête" (1991), "8 Femmes" (2002)
TOP 3 Littérature : "Le bilan de l'intelligence" (1935) de Paul Valéry, "Robert des noms propres" (2002) d'Amélie Nothomb, "A nous deux, Paris !" (2012) de Benoît Duteurtre

Site personnel : Les caprices de Luigi

Laisser un commentaire