//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / MUSIQUE / [CRITIQUE] « La nuit ne dure pas » (2016) de Dani, un best of éclatant
Dani la nuit ne dure pas cover album

[CRITIQUE] « La nuit ne dure pas » (2016) de Dani, un best of éclatant

Avec sa voix insaisissable, Dani revient nous caresser. Octobre 2016 l’a vue publier un recueil élégant de titres supervisé par Etienne Daho, La nuit ne dure pas, que Bulles de Culture vous présente aujourd’hui.

Dani peu présente médiatiquement
mais…

 

Dani la nuit ne dure pas cover album

 

Dani n’a hélas pas eu tout l’espace qu’elle méritait dans le paysage médiatique franco-français le mois passé. A côté du CD de reprises de M. Pokora My Way (en hommage à Claude François) et de Joanne de Lady Gaga, il y avait son best of La nuit ne dure pas qui déboulait sur les étalages des magasins de disques. Deux concurrents de taille pour celle qui a su préserver son aura d’icône inclassable au fil des ans et des rencontres. Peut-être est-ce donc un choix de ne pas être allée défendre ces madeleines de Proust devant une pléthore d’animateurs télé et radio.

Une effluve très accueillante

 

Mieux vaut avoir un esprit punko-romantique pour écouter d’une traite ce disque ultra fluide. Très bien organisé, il ouvre aisément tous les tiroirs de la carrière florissante de Dani. A l’écoute de ces morceaux, on redécouvre tour à tour une rockeuse, une crooneuse et surtout une amoureuse de l’art. Un disque très agréable et délectable aux instruments organiques, aux paroles qui abordent la vie. On retrouve, dès la seconde place, Comme un boomerang, le duo immanquable avec Etienne Daho… son cher ami d’ailleurs crédité à la direction artistique de ce projet. Au passage, il lui offre également trois titres inédits.

 

Un livre du même nom

 

La nuit ne dure pas est une résolution double car un livre du même nom a été publié chez Flammarion avec le sous-titre « Souvenirs ». Dani y raconte et y ressuscite un temps où l’art se confondait avec la vie. A l’heure où tout se consomme vite et où les artistes qui se brûlent les ailes ne se comptent plus, il est d’autant plus agréable de redécouvrir ce qu’on peut vraiment appeler « une oeuvre ».

 

 

En savoir plus  :

  • La nuit ne dure pas de Dani est paru chez Mercury/Universal depuis le 14 octobre 2016

Luigi Lattuca

Rédacteur / Editor chez Bulles de Culture
Journaliste culturel fasciné par les comportements humains, aimant se retrouver défendant le ciné en solo et se délectant aussi de séries télé et d'essais percutants.

TOP 3 TV : "Desperate Housewives" (2004-2012), "Revenge" (2011-2015), "2 Broke Girls" (2011-...)
TOP 3 Cinéma : "Batman, le défi" (1992), "La Belle et la Bête" (1991), "8 Femmes" (2002)
TOP 3 Littérature : "Le bilan de l'intelligence" (1935) de Paul Valéry, "Robert des noms propres" (2002) d'Amélie Nothomb, "A nous deux, Paris !" (2012) de Benoît Duteurtre

Site personnel : Les caprices de Luigi

Les derniers articles par Luigi Lattuca (tout voir)

    Check Also

    [CRITIQUE] « Cyborg » de Nekfeu (2016) : un poil trop ambitieux ?

    Avant de percer l’écran aux côtés de Catherine Deneuve, Nekfeu a dévoilé Cyborg, un second …

    Adam Naas cover

    [CRITIQUE] Adam Naas, nouveau roi de la soul épurée, sort son premier EP éponyme

    Il n’a que 24 ans mais déjà tout d’un grand. Adam Naas, ça sonne peu …

    Laisser un commentaire