enfr
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Le Domaine de Tiago Guedes affiche série télé ARTE

Critique / « Le Domaine » (2019) de Tiago Guedes

Le Domaine (A Herdade) est une mini-série portugaise de Tiago Guedes avec Albano Jerónimo, Sandra Faleiro et Miguel Borges à la distribution. La critique et l’avis série de Bulles de Culture sur cette saga familiale diffusée sur ARTE le jeudi 11 juin 2020.

Synopsis :

1973, un an avant la révolution des œillets, au sud du Tage, João Fernandes (Albano Jerónimo), propriétaire d’un immense domaine agricole, reçoit la visite du ministre de l’Intérieur (Álvaro Correia). Le gouvernement est dans la tourmente, critiqué pour son entêtement à garder l’emprise sur ses colonies, notamment l’Angola. Il a besoin de tous les ralliements, et le ministre demande à João, beau-fils d’un général renommé (Diogo Dória), de s’engager. Celui-ci refuse. Patron autoritaire mais libéral, tenant à distance le régime dictatorial, il tolère les sympathies communistes de certains de ses ouvriers…

Le Domaine : l’Histoire du Portugal à travers le prisme d’un latifundium

Le Domaine de Tiago Guedes image série télé
© Leopardo Filmes

Avec tournage à Herdade da Barroca d’Alva dans la région de Lisbonne au Portugal, un scénario de Rui Cardoso Martins et Tiago Guedes avec la collaboration de Gilles Taurand, une image de João Lança Morais, un montage de Roberto Perpignani et une réalisation de Tiago Guedes, Le Domaine a d’abord été un long métrage présenté à des festivals tels que la Mostra de Venise et le Toronto International Film Festival (TIFF) en 2019 avant de devenir une mini-série de 3 épisodes de 58 minutes sur ARTE.

Cette fiction raconte l’Histoire du Portugal des années 40 à aujourd’hui (la révolution des Œillets, l’adhésion du pays à la Communauté économique européenne…) à travers le prisme d’une immense propriété possédée par une riche famille et que l’on appelait un latifundium. A l’époque, ces latifundias « obéissaient à leurs propres règles [et] constituaient d’une certaine façon de petits pays à l’intérieur du pays« , explique l’auteur-réalisateur Tiago Guedes dans le dossier de presse de la série.

Un passionnant entrêlement de la petite et grande histoire

Le Domaine de Tiago Guedes image série télé
© Leopardo Filmes

Ouvrant par un magnifique plan large où un père (Fernando Rodrigues) découvre avec indifférence un de ses fils pendus à un arbre, Le Domaine se décline donc aussi sous la forme d’une saga familiale sur fond de transformation d’un pays. Campé par l’excellent Albano Jerónimo, João Fernandes est un riche propriétaire au caractère contrasté. Il peut se montrer libéral auprès de ses ouvriers en leur laissant libre d’exprimer leurs convictions politiques et se montrer exécrable avec sa famille, que ce soit avec sa femme, campée par la toute aussi talentuese Sandra Faleiro, qu’il trompe avec une employée ou son fils qu’il trouve trop faible de caractère.

Notre avis ?

Même si les téléspectateur.rice.s français.e.s n’ont pas forcément toutes les références historiques présentées en arrière-plan de la série (à travers la radio ou la télévision), Le Domaine reste passionnante dans son entrêlement de la grande et petite histoire et dans son portrait d’une famille de notables en déclin sur plusieurs décennies. Le tout s’appuyant sur une réalisation et un casting d’une très grande qualité.

En savoir plus :

  • Le Domaine est diffusé sur ARTE le jeudi 11 juin 2020 à 20h55. La série est également diffusée en streaming et disponible en replay sur ARTE.TV
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.