enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SVoD / INTERVIEW TV / [INTERVIEW] Frédéric Rosset, créateur de la série « Irresponsable »
Irresponsable image-1
© Tetra Media Fiction / La Pépinière

[INTERVIEW] Frédéric Rosset, créateur de la série « Irresponsable »

Cet article est le 2e sur 4 pour #Irresponsable

« Il faut condenser et être efficace dans l’écriture,
tout en évitant d’enlever la chair »

 

Bulles de Culture : Revenons sur les étapes d’écriture de Irresponsable, cela a commencé d’abord à La Femis…

Frédéric Rosset : Oui, ça, c’est la chance que j’ai eu, c’est que j’ai développé ce projet seul avec Vincent Poymiro, c’est-à-dire la bible et le pilote. Et en fait, les épisodes 1 et 2 sont le pilote. Donc ça a commencé à être développé à La Femis. Dans le travail avec Tetra Media [NDLR : le groupe de production audiovisuelle qui a produit la série], peu de choses ont changé car le producteur Antoine Szymalka allait complètement dans le sens où je voulais aller. Nos conversations ont permis d’enrichir le projet.

Et une fois que OCS a dit oui et qu’il a fallu écrire les 9 épisodes suivants en 6 mois, la question de savoir si j’écrirais seul ou non s’est posé. J’ai commencé seul et comme cela m’amusait de co-écrire, j’en ai écrit quatre seul et les autres, je les ai écrit avec ma sœur [NDLR : la scénariste et réalisatrice Camille Rosset] à qui je faisais relire ce que j’écrivais dès La Femis car elle avait un point de vue très marqué. On a grandi au même endroit donc elle comprenait quelle atmosphère, quelle ambiance je voulais pour la ville. Et j’aimais bien l’idée d’avoir un point de vue féminin. Donc elle en a co-écrit cinq. Et comme à un moment, elle n’était plus disponible, j’ai co-écrit un épisode avec Maxime Barthémy qui était à la Femis en même temps que moi.

Bulles de Culture : Et que pensez-vous de ce format de 26 minutes d’OCS ?

Frédéric Rosset : Je pense que c’est un format qui mériterait d’être plus développé en France. Il y a Canal+ qui le fait aussi et les autres chaînes s’y mettent : ARTE a fait Au service de la France, France Télévisions devrait en faire aussi donc peut-être que le 26 minutes va plus se développer. C’est le format idéal pour la comédie. Cela donne des scénarios extrêmement resserrés et c’est un rythme de comédie comme des maths. Il faut condenser et être efficace dans l’écriture, tout en évitant d’enlever la chair, c’est-à-dire l’aspect humain des personnages.

Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Les derniers articles par Jean-Christophe Nurbel (tout voir)

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.