//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / SPECTACLES / #Avignon 2015 – Un dernier tour de piste…
Festival Off d'Avignon 2015 - image
© Denis Tison
Bulles de Culture

#Avignon 2015 – Un dernier tour de piste…

Festival Off d'Avignon 2015 - image
© Denis Tison
Bulles de Culture

C’était la dernière semaine en Avignon et nous avons pu dénicher quelques pépites bien plaisantes qui méritent le détour, d’autres moins. Sur les 1336 spectacles, il reste certainement des surprises sur lesquelles nous reviendrons à l’avenir, néanmoins, ce cru 2015 avignonnais reste partagé…

93,05% de fréquentation, c’est le taux de remplissage des spectacles, soit 112 500 billets vendus sur les 120 907 proposés à la vente, auxquels s’ajoutent les 43 576 festivaliers des manifestations gratuites. Un taux qu’Olivier Py, Directeur du Festival d’Avignon, qualifie d’exceptionnel, et marque « une résistance désespérée, une révolution impossible. Mais pour lesquelles il faut se battre. C’est la vocation d’Avignon, un festival où les gens échangent, se découvrent, où les œuvres et les artistes peuvent changer leur vie ; un festival d’art, qui est aussi politique, abouché à l’Histoire, et qui doit se réinventer en permanence, en prise avec la réalité ».

La qualité du In

La qualité de ce cru reste partagé, que ce soit le In ou le Off.  Normal pour un festival de cette durée, direz-vous. Certes, mais il fut marqué par une déception du In remarqué, Le Roi Lear du même Olivier Py qui s’est attiré les foudres de la critique (à voir à la rentrée si l’opprobre était vraiment mérité). Spectacle créé par le Directeur du Festival d’Avignon himself – une première depuis Jean Vilar, attendons les retours du public dès la rentrée pour voir ce qu’il en est réellement, ce genre d’exercice étant toujours surveillé de près par la critique -. Il y eut pourtant d’autres belles surprises que vous aurez l’occasion de voir également à la rentrée pour certains, notamment la chorégraphe Gaëlle Bourges avec A mon seul désir, Samuel Achache avec Fugue, le Portugais Tiago Rodrigues avec Antonio e Cleopatra, le Polonais Krystian Lupa avec Des Arbres à abattre, sans compter la version rock de Richard III par Thomas Ostermeier qui a déchaîné la critique et le public.

Les prix du Off

Côté Off, notons Les Prix Public pour Knee Deep par la compagnie Casus Circus (Catégorie Crique / Clown), Et vivre était sublime par les Garçons Manqués (Catégorie Lecture / Conte / Poésie), Tutu par la Compagnie Chicos Mambo (Catégorie Danse  / Danse-Théâtre), Le Concert sans retour par Meriem Menant (Catégorie Musique), déjà nominé aux Molières 2015, Les Misérables par la Compagnie Karyatides (Catégorie Mime / Marionnettes-objet), et enfin Fabrice Luchini et moi par Olivier Sauton, déjà un succès au Off 2014.

A noter également les prix Tournesol 2015 pour Le Réserviste et La pli i donn, deux coups de cœur Bulles de Culture, sans oublier Kibubu par la Compagnie Marie de Jungh de Bilbao pour le Prix Tournesol Jeunes pousses, Et les poissons partirent combattre les hommes par la Compagnie Maskautete (Prix Tournesol Actualité), La Gigautéa par la Compagnie les 3 clés (Prix spécial du jury) et à égalité, Petite Source par la Compagnie La Nébuleuse et Nourrir l’humanité, c’est un métier par la Compagnie Art & Tea (Prix Climat).

Denis Tison

Denis Tison

Rédacteur / Editor chez Bulles de Culture
En général, céréales de séries d'animation au petit-déjeuner, un bon carpaccio des séries du moment le midi, et un bon pot-au-feu de cinoche bien dramatique pour s'endormir.

TOP 3 Cinéma : "Les Enfants du Paradis" (1945), "La vie est belle" (1946), "Révélations" (1999)
TOP 3 TV : "The Wire" (2002-2008), "Deadwood" (2004-2006), "Les Soprano" (1999-2007)
TOP 3 Littérature : Tout Balzac, Trilogie Henry Miller "Sexus, Plexus, Nexus", Tout Stendhal
Denis Tison

Laisser un commentaire