//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SERIES / [CRITIQUE] #SeriesMania2015 “Follow The Money”, Saison 1

[CRITIQUE] #SeriesMania2015 “Follow The Money”, Saison 1

Vu en avant-première au festival Séries Mania, la série danoise Follow The Money (Bedraget) de Jeppe Gjervig Gram (Borgen) est un habile polar financier et… écologique. Notre avis.

Synopsis :

Un cadavre découvert dans un parc d’éoliennes offshore et voilà l’enquêteur Mads (Thomas Bo Larsen) qui soupçonne très vite la grande entreprise d’énergies renouvelables, Energreen, dirigée par Alexander (Nikolaj Lie Kaas).

La première scène du premier épisode de la série montre l’homme d’affaire Alexander sortir de son entreprise, prendre un vélo et se rendre à une interview télévisée par ce moyen de locomotion. Le décor est planté : nous sommes dans un des pays où le vélo est roi – le Danemark et ses 5,7 millions d’habitants – et où les histoires sérielles aux problématiques contemporaines cartonnent internationalement.
Après les séries politique Borgen et familiale The Legacy, le groupe de télévision danois DR (Danmarks Radio) s’attaque cette fois-ci avec Follow The Money aux dessous de la finance.

Follow The Money : Deux histoires en parallèle

 

Follow The Money - image
© D.R.

Follow The Money mène deux histoires en parallèle – l’enquête de police et le développement d’Energreen – et situe habilement ce polar financier dans les problématiques liées au développement des énergies renouvelables en Europe. Magouilles, manipulations et meurtres se multiplient pour arracher des marchés qui s’annoncent juteux. Ainsi, les deux premiers épisodes de la série semblent interroger le fameux problème philosophique : “la fin justifie-t-elle les moyens ?”.  Cette question s’adresse à tous les protagonistes de l’histoire : jusqu’où seront-ils prêts à aller pour réussir dans leur entreprise – mettre fin à des agissements illégaux ou s’imposer sur le marché très compétitif de l’énergie, selon le camp où ils se trouvent – alors que les moyens légaux ne suffisent plus dans un univers où les parois transparentes qui abritent des entreprises comme Energreen cachent des agissements de plus en plus opaques.

Une mise en scène efficace et un casting solide

Avec une mise en scène efficace du réalisateur Peter Fly (Valse pour Monica) et de très bons rebondissements, la série – 10 épisodes de 60 minutes – s’est dotée d’un casting solide dont deux têtes connues des cinéphiles : Thomas Bo Larsen (Festen, La Chasse) en flic têtu et Nikolaj Lie Kaas (Les Enquêtes du Departement V : Miséricorde, Les Enquêtes du Département V : Profanation) en patron charismatique.

Au vu de la qualité des deux premiers épisodes projetés dans le cadre du festival Séries Mania et de son fascinant générique de début qui prend l’eau,  Follow The Money s’annonce comme le nouveau polar nordique à suivre.

En savoir plus :

 

Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Check Also

loulou image (c) La Onda Productions

[CRITIQUE & INTERVIEW] “Loulou” saison 1 : Petite grossesse entre amis

Élue meilleure série web au festival Séries Mania 2017 et en compétition au Festival de …

SIGNATURE image 1

Diffusion de la mini-série « Signature » à partir du 18 août sur France Ô

Cet été, France Ô a la bonne idée de rediffuser la série Signature (2011) de …

Laisser un commentaire