//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / à classer 2 / TELEVISION: « Série noire », saison 1/season 1 (2014), série coup de coeur made in Québec !/a real favorite series from Quebec!

TELEVISION: « Série noire », saison 1/season 1 (2014), série coup de coeur made in Québec !/a real favorite series from Quebec!

Bon, après avoir chroniqué deux séries françaises pour le Festival Séries Mania, voici donc notre première série en dehors de l’Hexagone. Il s’agit de la série québécoise Série noire (2014), diffusée en début d’année sur la chaîne publique Radio-Canada. Alors bon visionnement, comme disent les québécois ?

Well, after having written about two French series during the Festival Séries Mania, this is our first series outside France. It is a Quebec series Série noire (2014), released earlier this year on the public broadcaster Radio-Canada. So bon visionnement, as they say in Quebec?

More in English >>

Série écrite par François Létourneau et Jean-François Rivard (créateurs de la série culte au Québec et adaptée en France, Les Invincibles), Série noire est une histoire totalement décalée, entre comédie et série policière.

Synopsis : Série noire, c’est l’histoire de Denis Rondeau (François Létourneau) et Patrick Bouchard (Vincent-Guillaume Otis), deux scénaristes au bout du rouleau qui, après l’échec retentissant de leur invraisemblable série juridico-policière « La loi de la justice », sont contraints d’en écrire la suite. Pour sauver leur honneur, ils n’auront d’autre choix que de transformer radicalement leur méthode d’écriture. Jusqu’où iront-ils pour s’assurer de la vraisemblance de leur œuvre ?


Tournée intégralement en hiver (il y a 6 mois d’hiver au Canada chaque année), cette série a pour moi un petit côté frères Coen :
Fargo pour les situations absurdes sur de grandes étendues désertes et enneigées ;
Barton Fink pour les affres de la création conduisant à des situations absurdes.

Les personnages désespérés de la série sont prêt à tout pour réussir, quitte à manipuler les gens autour d’eux. Leur but est de faire taire les critiques acerbes à leur égard et d’arriver « à s’assurer la vraisemblance » de leur prochaine « œuvre ». Évidemment, les situations qu’ils vont provoquer seront plus absurdes les unes que les autres et ce sera l’escalade : la série passera doucement d’un univers comique à un univers plus polar. On retrouve un peu l’ambiance incongrue de l’excellente série anglaise The Wrong Mans, découverte l’an dernier, où les personnages multipliaient des situations de plus en plus absurdes et inextricables.

Original et drôle, les deux premiers épisodes de la série découverts grâce au Festival nous ont donc particulièrement emballer. À confirmer sur la durée mais pour info, la musique de la série est dû au compositeur de l’étrange et cultissime série britannique Utopia, Cristobal Tapia de Veer.

Bref, de nombreuses raisons pour visionner cette série d’urgence !

À suivre.. 🙂

jici

En savoir plus :
– Site officiel du festival : http://series-mania.fr
– Site officiel de la série : http://serienoire.radio-canada.ca/accueil
– Nos séries coups cœur Séries Mania : http://www.bullesdeculture.com/search/label/series%20mania
– Toutes nos séries chroniquées : http://www.bullesdeculture.com/search/label/serie


Original and funny, it was particularly exciting to discover the first two episodes of the series seen thanks to the Festival. We have to watch more to be sure but to help us, the music of the series is due to the composer of the strange and cult British series Utopia, Cristobal Tapia de Veer.

In short, many reasons to quickly watch this series!

To be continued.. 🙂

jici

To learn more:
– Official website of the festival: http://series-mania.fr
– Our series coups cœur of Séries Mania: http://www.bullesdeculture.com/search/label/series%20mania
– All the series we wrote about: http://www.bullesdeculture.com/search/label/serie

Check Also

To the Bone affiche

[CRITIQUE] « To the Bone » (2017) : Polémique et anorexie sur Netflix

Après la série 13 Reasons Why sur le suicide chez les jeunes, To The Bone …

Ozark saison 1 affiche

[CRITIQUE] « Ozark » saison 1 : Jason Bateman à contre-emploi

La série Netflix Ozark de Bill Dubuque et Mark Williams est présentée par nos confrères …

Laisser un commentaire