enfr
Informations
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.

Critique / « Ibrahim » (2020) : premier film de Samir Guesmi

Ibrahim, le film multi-primé au Festival d’Angoulême 2020 et présent dans la Sélection Officielle 2020 du Festival de Cannes, est disponible dans les salles de cinéma depuis le 23 juin 2021. La critique et l’avis de Bulles de Culture. 

Synopsis :

La vie du jeune Ibrahim (Abdel Bendaher) se partage entre son père, Ahmed (Samir Guesmi), écailler à la brasserie du Royal Opéra, sérieux et réservé, et son ami du lycée technique, Achille, plus âgé que lui et spécialiste des mauvais coups. C’est précisément à cause de l’un d’eux que le rêve d’Ahmed de retrouver une dignité se brise lorsqu’il doit régler la note d’un vol commis par son fils et qui a mal tourné. Les rapports se tendent mais Ibrahim décide alors de prendre tous les risques pour réparer sa faute…

Ibrahim, un portrait touchant mais qui mérité d’être plus abouti

Ibrahim est le premier long métrage de Samir Guesmi. L’acteur phare de la réalisatrice disparue Sólveig Anspach, à qui le film est dédié, retrouve une partie de sa bande avec Florence Loiret-Caille et Philippe Rebbot pour raconter cette histoire touchante d’un père et son fils. Le primo réalisateur donne également sa chance à un jeune espoir du cinéma français pour incarner le protagoniste Abdel Bendaher, dont c’est le premier rôle au cinéma.

L’histoire de ce père seul, obligé de sacrifier son opération dentaire pour couvrir les conneries de son fils, laisse penser à une histoire de Ken Loach où les familles pauvres sont écrasées par des choix cornéliens. Il y a dans Ibrahim tout de la noirceur du sacrifice, incarné par la figure distante du père dont la connexion avec son adolescent n’arrive plus à se faire tellement la pression de l’argent est plus forte que ce duo familial. Derrière cette relation froide, on se rend compte néanmoins que les actions de chacun sont encore dictées par l’amour : d’un côté d’un père qui tient à donner un cadre à son fils en se battant pour lui afin qu’il ne tombe pas dans la délinquance ; de l’autre, un fils guidé par le besoin de réparation afin que son père puisse se payer son opération dentaire.

Ibrahim film critique avis
@ Anne François Brillot

Notre avis

Ce portrait social est touchant mais mérite d’être plus abouti, laissant notamment sur une fin décevante qui ne permet pas vraiment de boucler un récit relativement statique.

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 23/06/2021
  • Distribution France : Le Pacte
Antoine Corte