enfr
Accueil / Tag Archives: Diaphana Distribution (page 3)

Tag Archives: Diaphana Distribution

#Cannes2016 : « Mal de Pierres », « American Honey »

Mal de pierres image marion cotillard

Premier constat à presque mi-parcours, le niveau de la sélection cannoise est excellent cette année. Aussi, on en veut tous les jours plus. Ce bouillon d’attente invite à être plus exigeant. Certains films sont bons, sans marquer profondément les esprits. C’est le cas de American Honey d’Andrea Arnold. D’autres déçoivent carrément comme le Mal de Pierres de Nicole Garcia. 

Plus d'infos »

#Cannes2016 : toutes les bandes annonces des films en compétition officielle !

festival de cannes 2016 - films competition officielle

Rester vertical, Sieranevada, Ma loute, Moi, Daniel Blake, Mademoiselle, Toni Erdmann, Mal de pierres, American Honey, Loving, Paterson, Julieta, Personal Shopper, Aquarius, La Fille inconnue, Ma’ Rosa, Baccalauréat, Juste la fin du monde, The Last Face, The Neon Demon, Elle, Le Client, retrouvez tous les résumés, bandes annonces, dates de projection et de sortie des films en compétition officielle du Festival de Cannes 2016.

Plus d'infos »

[CRITIQUE] « Des nouvelles de la planète Mars » (2016) : Ground Control to Major Mars

DES-NOUVELLES-DE-LA-PLANETE-MARS_affiche

La sortie en salles du film Des nouvelles de la planète Mars signe le retour du duo Dominik Moll/Gilles Marchand (Harry, un ami qui vous veut du bien, Lemming). Si le film commence par des images du lancement d’une fusée Titan suivies de plans sur François Damiens en apesanteur dans l’espace, il ne faudra pas se méprendre : le film n’est pas un nouveau Seul sur Mars (2015) mais tout simplement l’histoire sur Terre d’un homme du 20ème siècle, Philippe Mars (interprété par l’excellent François Damiens), un peu perdu au 21ème siècle. Compte-à-rebours ?    

Plus d'infos »

[Critique] « Phoenix » (2014) : Renaître de ses cendres

Première scène, on y voit une route dans la nuit avec un point de contrôle en Allemagne monté par les soldats américains juste après la fin de la guerre. Ces derniers, dont la cruauté crée l’ambiguïté avec les Nazis, arrêtent une voiture contenant deux femmes rescapées des camps de concentration. L’une d’elle a le visage recouvert de bandages qu’on l’oblige à retirer : une introduction de génie. En effet, le réalisateur Christian Petzold provoque, à travers son film Phoenix, une réflexion poussée sur la quête de l’identité perdue. L’avis et critique film de Bulles de Culture.

Plus d'infos »