enfr
Informations
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
© Merie Weismiller Wallace / Focus Features

Critique / « Promising Young Woman » (2021) : le revenge porn quali au féminin

Promising Young Woman d’Emerald Fennell avec Carey Mulligan sort en salle le 26 mai 2021. Ce premier long métrage étonnant a reçu l’Oscars 2021 du meilleur scénario original. La critique film et l’avis film de Bulles de Culture. 

Synopsis :

Tout le monde s’entendait pour dire que Cassie (Carey Mulligan) était une jeune femme pleine d’avenir…jusqu’à ce qu’un évènement inattendu ne vienne tout bouleverser. Mais rien dans la vie de Cassie n’est en fait conforme aux apparences : elle est aussi intelligente que rusée, séduisante que calculatrice et mène une double vie dès la nuit tombée. Au cours de cette aventure passionnante, une rencontre inattendue va donner l’opportunité à Cassie de racheter les erreurs de son passé.

Promising Young Woman : une oeuvre efficace pour parler des dérives sexuelles

Vous connaissiez Atomic Blonde avec Charlize Theron ou Harley Quinn avec Margot Robbie, ces personnages de fiction féminins ont un fort caractère et ne se laisse certainement pas faire face aux invectives des hommes. Désormais, on peut également compter sur l’appui de Cassandra Thomas pour incarner au cinéma cette gente féminine en quête de missions vengeresses.

Derrière Promising Young Woman, il y a la fabuleuse épopée de la scénariste et réalisatrice, Emerald Fennell (également actrice sous les traits de Camille Parker Bowles dans la série Netflix The Queen), qui pour son premier film avait envie de donner la parole aux femmes dans un cinéma américain dicté majoritairement par un point de vue masculin. Dans la liste des producteurs du film, et premiers soutiens à cette initiative, on retrouve sans surprise le nom de Margot Robbie, fer de lance du mouvement #MeToo à Hollywood, qui démontre la place centrale donnée à ce projet dans une démarche militante pour l’égalité.

Promising Young Woman emprunte tous les codes du revenge porn classique dans lequel une héroïne badasse veut donner une bonne leçon aux hommes qui la cueillent faussement bourrée dans un bar. Cependant, au moment où ces derniers souhaitent profiter de son état pour abuser d’elle, Cassandra Thomas va faire voler en éclat la supercherie en donnant à ces harceleurs une bonne leçon. C’est très efficace, bien que certaines scènes manquent cruellement de bonnes fessées pour ces bonnets qui auraient encore davantage accru la jouissance du spectateur. Après une première partie très légère, le long métrage devient une subtile comédie noire expliquant les tristes causes de cette folie vengeresse. Promising Young Woman se conclut d’ailleurs sur une incroyable fin qui laisse matière à réflexion et débat.

La fantastique Carey Mulligan sort de sa zone de confort et s’affranchit de ses rôles de jeunes filles sages pour incarner cette protagoniste décalée qui porte le poids d’une terrible souffrance. Entre action et introspection, Promising Young Woman est une oeuvre efficace accompagnant la libéralisation de la parole des victimes pour parler des dérives sexuelles sous un angle féminin assumé.

En savoir plus :

Antoine Corte