enfr
Accueil / ACTU / Festival du cinéma de Brive 2019 : Le palmarès
Festival du cinéma de Brive 2019

Festival du cinéma de Brive 2019 : Le palmarès

Vous êtes un.e cinéphile curieux.se ? Du 2 au 7 avril, les rencontres internationales du moyen métrage ont eu lieu dans la ville de Brive en France. Du film D’un château l’autre d’Emmanuel Marre au projet Youssou et Malek de Simon Frenay, découvrez sur Bulles de Culture le palmarès du Festival du cinéma de Brive 2019.

Festival du cinéma de Brive 2019 : Grand Prix du Jury

D’un château l’autre (2018) d’Emmanuel Marre

Synopsis :

Printemps 2017, dans l’entre-deux tours de l’élection présidentielle française. Pierre, 25 ans, étudiant boursier dans une grand école parisienne loge chez Francine, 75 ans, clouée par le handicap dans un fauteuil roulant. Ils assistent, perplexes et désorientés, à la kermesse électorale qui se joue au dehors. Ils sont de bords politiques et de conditions sociales opposées, mais ils se livrent l’un à l’autre. En attendant le verdict des urnes, Pierre essaie de s’occuper du corps de Francine, et Francine essaie de soigner le ressentiment sourd de Pierre.

Prix du jury

Vie et mort d’Óscar Pérez (2018) de Romain Champalaune

Synopsis :

Óscar Pérez fut pendant 16 ans un policier d’élite vénézuélien avant de se rebeller contre le gouvernement de Nicolás Maduro en 2017. Ce film est un portrait d’une figure controversée à travers le prisme de ses publications sur les réseaux sociaux.

Juste un jeu de Daniela Lanzuisi

Synopsis :

La Justice, la vraie et puis celle qu’un groupe d’adolescents met en scène dans un jeu de rôle. Le mot Justice n’évoque pour eux qu’une institution qui s’est imposée un jour dans leur vie en les plaçant dans un foyer. Ils vont pourtant devenir les acteurs d’un procès, dans un véritable Tribunal correctionnel. Que vont-ils faire de leurs doutes et de leur colère maintenant que c’est à eux de rendre justice ?

Prix du Jury Jeunes

Akaboum (2018) de Manon Vila

Synopsis :

Akaboum observe la jeunesse et ses seuils. Celui de l’adolescence qui s’achève, et ceux, géographiques, qui séparent la banlieue parisienne d’un territoire imaginaire où s’extasient les avatars fantasmés de soi. Le film accompagne des êtres qui oscillent, revêtant tour à tour le costume de l’ordinaire et de la fiction. Ils nous entraînent dans une parade électro-médiévale de carton, dans les plumes et les paillettes, des tours en béton d’une utopie gouvernementale des années 80 à Cergy-Pontoise au royaume plastifié de Disney à Marne-la-Vallée.

Daniel fait face (2018) de Marine Atlan

Synopsis :

Tandis que sa classe se prépare pour la répétition générale d’un spectacle de fin d’année, Daniel, 10 ans, s’égare dans les couloirs de l’école. Il surprend alors Marthe dans les vestiaires. Entre les deux enfants un nouveau lien va se nouer.

Prix du public

Le Chant d’Ahmed (2018) de Foued Mansour

Synopsis :

Ahmed, employé des bains douches proche de la retraite, voit un jour débarquer Mike, adolescent à la dérive. Entre ces murs, dans un lieu sur le point de disparaître, une étrange relation va naître entre ces deux âmes fêlées.

Prix de la distribution

Topo y Wera (2018) de Jean-Charles Hue

Synopsis :

Un jeune couple très aimant de déportés mexicain survit à Tijuana entre débrouille et petits larcins. Le peu qu’ils gagnent passe dans la drogue et les machines à sous du casino. Elle, Wera, a été élevé à Los Angeles et lui, Topo, est un Cholo qui a passé sa vie dans les gangs. Il en a gardé une blessure par balle à la tête qui lui fait parfois perdre la mémoire. Mais toutes les blessures, la drogue et les jeux de hasard ne peuvent leur faire oublier que par le passé ils ont été une vraie famille avec un enfant qu’ils aimaient tendrement jusqu’à ce que les autorités de Tijuana ne leur en retirent la garde. Le temps passe et s’enfuit et bientôt l’amour de Vera pour Topo n’est plus qu’un souvenir amer qui accompagne sa longue descente aux enfers.

Prix Ciné+

Daniel fait face de Marine Atlan

Braquer Poitiers (2018) de Claude Schmitz

Synopsis :

Thomas et Francis braquent Wilfrid, propriétaire d’un ensemble de carwash. Contre toute attente, celui-ci se montre ravi de cette compagnie qui s’impose à lui, venant égayer sa vie solitaire.

Concours de scénario

Je n’embrasse pas les images de Pascal Hamant

Mention spéciale du Concours de scénario

Le Varou de Marie Heyse et La Sœur de DiCaprio de Lucie Anton

Prix de la Maison du Film

Youssou et Malek de Simon Frenay

En savoir plus :

  • Le Festival du cinéma de Brive 2019 a eu lieu du 2 au 7 avril
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.