enfr
Accueil / SPECTACLES / [Critique] « Les feux de l’amour et du hasard » par la Comédie Presque Française : Marivaux version soap
Les Feux de l'Amour et du Hasard par La Comédie Presque Française affiche Théâtre Le Palace théâtre

[Critique] « Les feux de l’amour et du hasard » par la Comédie Presque Française : Marivaux version soap

Le Théâtre Le Palace accueille Les feux de l’amour et du hasard par la Comédie Presque Française, dans une mise en scène de Célia Pilastre et Crystal Sheperd-Cross. L’avis et critique théâtre de Bulles de Culture sur une adaptation qui ne manque pas de piquant.

Synopsis :

La célèbre pièce de MarivauxLe jeu de l’amour et du hasard, est ici adaptée dans une version soap à l’américaine. Silvia et Dorante deviennent Victoria (Scotch Brit) et Brandon (Romain Vissol), Lisette et Arlequin sont Kim (Diana Laszlo) et Dick (Matthias Van Khache). Orgon est transformé en un propriétaire de ranch, Bob Flanagan (Philippe Risotto), et Mario (Moche Pitt) en Junior…

Les feux de l’amour et du hasard : Marivaux dans une série américaine

Les Feux de l'Amour et du Hasard par La Comédie Presque Française image théâtre
© BENOIT BASSET

Sous l’impulsion du collectif Airnadette, la troupe de la Comédie Presque Française propose de revisiter les grands classiques du théâtre français. Ici, la grande pièce de MarivauxLe jeu de l’amour et du hasarddégénère en un Les feux de l’amour et du hasard. L’idée est de déplacer l’intrigue de la pièce de Marivaux dans le cadre du tournage d’un soap à l’américaine, les aventures de Silvia et de Dorante deviennent  celles de Victoria et de Brandon au sein du ranch de Flanagan qui tiennent en haleine le prétendu spectateur…

D’emblée, ce pari osé peut surprendre mais fonctionne extrêmement bien. Les fameux « marivaudages » s’épanouissent parfaitement dans un décor, une structure et une conception propres aux séries TV et ce grâce à la mise en scène aiguisée de Célia Pilastre et de Crystal Sheperd-Cross. Ensuite, la réussite de cette adaptation réside dans un double tour de force ; d’une part, mettre au diapason de la modernité le texte de Marivaux, d’autre part, jouer à fond la carte de la parodie de série américaine. Non seulement le spectateur se voit offrir une pièce innovante, inédite, originale, mais aussi une caricature géniale des feuilletons télévisés attendus et éculés. Le comique marivaudien n’est en rien dénaturé par cette proposition, il est au contraire nourri, mis en valeur différemment et Les feux de l’amour et du hasard donnent une immense bouffée d’air frais en forme d’éclats de rire aux spectateurs.

En effet, on rit, parfois à en pleurer devant l’incongruité de cette adaptation, les mimiques des comédiens, les interventions de la voix-off ainsi que les pérégrinations des personnages et des « acteurs ». C’est drôle, bon, très bien fait, n’en déplaisent aux détracteurs de ce type de projets.

Osmose sur scène

Les Feux de l'Amour et du Hasard par La Comédie Presque Française image théâtre
© BENOIT BASSET

Ce succès est bien sûr également dû à une troupe truculente, qui ose sans déranger, manie l’humour sans vulgarité, explose les codes sans ridicule.

Sur scène, l’alchimie entre les comédiens fonctionne véritablement. Cela est probablement dû à l’angle humoristique poussé à son paroxysme, mais également à une distribution parfaite et à une très bonne maîtrise des personnalités des personnages à incarner. Tour à tour, dans leur rôle à proprement parler au sein de la série, ou dans leur rôle « d’acteur » au sein de la série, les comédiens de Les feux de l’amour et du hasard enchantent le spectateur.

Certes, le début de la pièce peut surprendre. Il faut habituer ses yeux et ses oreilles à ce Marivaux nouvellement habillé. Pour autant, très vite, on est saisi par le dynamisme de cette adaptation et les sourires et les délices du rire prennent la place sur l’étonnement.

Une pièce à voir à tout prix !

En savoir plus  :

  • Les feux de l’amour et du hasard par la Comédie Presque Française du 8 octobre au 27 novembre 2018au Théâtre Le Palace (Paris, France). Les lundis et mardis à 20h30
Agathe M.

Agathe M.

Rédactrice / Editor chez Bulles de Culture
Croqueuse d'art, j'aime découvrir et faire découvrir des œuvres éclectiques.

TOP 3 Cinéma : Vittorio de Sica, Pasolini, Visconti
TOP 3 Littérature : Schnitlzer, Kundera, Roth
TOP 3 Théâtre : Brecht, Anouilh, Claudel
Agathe M.

Les derniers articles par Agathe M. (tout voir)

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.