enfr
Accueil / CINEMA / [Critique] “Lola et ses frères” (2018) : La fratrie de Jean-Paul Rouve
Lola et ses frères critique film avis Angoulême 2018 Jean-Paul Rouve, José Garcia, Ludivine Sagnier
© UGC Distribution

[Critique] “Lola et ses frères” (2018) : La fratrie de Jean-Paul Rouve

Cet article est le 1e sur 8 pour Festival du Film Francophone d'Angoulême 2018

Lola et ses frères, film français du réalisateur Jean-Paul Rouve avec notamment Ludivine Sagnier, Jean-Paul Rouve et José Garcia, est présenté en ouverture du Festival du Film Francophone d’Angoulême 2018. L’avis et la critique film de Bulles de Culture. 

Synopsis :

Lola (Ludivine Sagnier) a deux frères : Benoit (Jean-Paul Rouve), qui se marie pour la 3ème fois, et Pierre (José Garcia), qui débarque en retard au mariage… Excuses, reproches, engueulades, brouilles, chacun essaye de vivre sa vie de son côté. Benoit va devenir père sans y être prêt. Lola fait la rencontre de Zoher (Ramzy Bedia) alors qu’elle s’occupe de son divorce. Quant à Pierre, ses problèmes professionnels s’enveniment. Tout dans leur vie devrait les éloigner, mais ces trois-là sont inséparables.

Lola et ses frères : trois histoires aux multiples thématiques

Le choix était presque évident d’ouvrir cette 11ème édition du Festival du Film Francophone d’Angoulême 2018 avec Lola et ses frères. Le long métrage a en effet été tourné dans cette ville durant les longs mois d’hiver, durant lequel le réalisateur confie avoir trouvé chaleur et humanité parmi les habitants. Après avoir adapté Les Souvenirs de David  Foenkinos, le cinéaste s’entoure de ce dernier pour écrire le scénario de Lola et ses frères. Pas étonnant que les oeuvres aient donc ce lien de filiation à traiter de liens familiaux à travers le prisme de plusieurs personnages. Une fois encore, Jean-Paul Rouve fait un film choral, abordant presque séparément les problématiques de chaque membre de la fratrie. Les thématiques abordées sont si diverses, et propres à chaque protagoniste, qu’une oeuvre par enfant aurait été possible.

Une efficacité humouristique

De cette histoire qu’ils n’arrivent pas à lier, les scénaristes sont d’une remarquable efficacité humoristique dans l’écriture des dialogues. Quelques répliques (souvent attribuées à José Garcia) marqueront bien au-delà du film. Jean-Paul Rouve montre encore une fois qu’il sait remarquablement bien diriger ses acteurs. De plus, Lola et ses frères marque de belles retrouvailles avec Ludivine Sagnier dans un beau rôle au cinéma. Tandis que José Garcia se montre sous un visage plus dramatique qui lui va bien. Seul hic dans cet arbre généalogique…le personnage du fils de ce dernier. A l’instar de sa précédente réalisation, le cinéaste montre encore des faiblesses à raconter une histoire crédible sous l’oeil d’un adolescent, dont les enjeux sont bâclés.

Lola et ses frères est donc ce film idyllique sur la famille. Parfois un peu trop larmoyant avec des situations caricaturales, le long métrage tient cependant ses promesses de comédie sociale qu’on prend plaisir à regarder.

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 28/11/2018
  • Distribution France : UGC Distribution
Antoine Corte

Antoine Corte

Rédacteur en chef adjoint / Deputy editor in chief chez Bulles de Culture
Toujours à défendre le cinéma français, j'aime particulièrement faire découvrir les films à petites sorties mais à portée universelle.

Top 3 Cinéma : "Moulin Rouge !" (2001), "Titanic" (1997), "Les Parapluies de Cherbourg" (1964)
Antoine Corte

Les derniers articles par Antoine Corte (tout voir)

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.