enfr
Accueil / ACTU / « Par amour du jeu 1998-2018 » : Exposition et festival football aux Magasins Généraux
Par amour du jeu 1998-2018 affiche

« Par amour du jeu 1998-2018 » : Exposition et festival football aux Magasins Généraux

Coupe du monde de football en Russie oblige, les Magasins Généraux lance leur saison culturelle par une grande manifestation gratuite et ouverte à tous sur le thème populaire et fédérateur du foot. Le programme de l’exposition/festival Par amour du jeu 1998-2018 qui aura lieu du 9 juin au 5 août à Pantin.

Par amour du jeu 1998-2018 : une programmation football et culture

Avec le Red Star Football Club, La Poste (sponsor des arbitres de football et l’équipe de France en 1998) et la Ville de Pantin pour partenaires, Les commissaires Anna Labouze et Keimis Henni des Magasins Généraux ont donc concocté un  grand évènement culturel intitulé Par amour du jeu 1998-2018 et qui se déroule à l’intérieur de l’espace d’exposition des Magasins Généraux et sur les bords du canal de l’Ourcq. Prenant appui sur la victoire de l’équipe de France à la Coupe du monde de football 1998 et sur la vingtaine d’années qui s’est écoulée depuis, l’ambition de cette manifestation artistique, destinée à un public familial, amateur d’art et/ou fan de foot, est de réfléchir à notre société sous le prisme de ce sport collectif.

Une exposition de 80 œuvres

Tout d’abord, côté exposition, du 9 juin au 5 août, Par amour du jeu 1998-2018 propose de découvrir 80 créations sur le thème du football réalisées par 38 artistes — certaines œuvres ont été spécialement conçues pour l’évènement par 11 d’entre eux.

Se côtoient ainsi sur des thèmes sociaux et sociétaux vus à travers le football la sculpture Hand of God de l’américain Hank Willis Thomas qui représente la célèbre main de l’argentin Diego Maradona à la Coupe du monde de football 1986, la peinture sur photographie Le footballeur blessé (Frédéric Lenfant) des français Pierre et Gilles, les prints sur la finale de l’Euro 2016 éparpillés dans l’expo et réalisés par les deux artistes pantinois Lia Pradal et Camille Tallent, le polyptyque de Guillaume Bresson en réponse à une commande du Red Star FC pour sa salle de trophées, le travail de la britannique Sarah Lucas sur Charlie George — un footballeur vedette des années 70 connu pour son impulsivité —, de vraies interviews-vidéos de footballeurs célèbres (Zlatan Ibrahimović, Franck Ribéry, Cristiano Ronaldo…) que le français Cédric Brandilly s’est amusé à sous-titrer par des pensées philosophiques, le Roger Milla du zimbabwéen Gareth Nyandoro, la peinture de la taille d’une cage de but intitulée L’homme le plus cool du monde (Panenka, 2006) qui représente l’incroyable panenka de Zinédine Zidane contre l’Italie lors de la finale perdue de la Coupe du monde de football 2006, l’œuvre Olé Ola du français Alexandre Périgot qui a enchevêtré avec humour plusieurs écharpes de supporters d’équipes adverses, le projet Supporters de galeries de la française Aurore Le Duc — celui-ci sera accompagné d’un tournoi de football bien particulier le 1er juillet car il mettra en effet aux prises 12 équipes de 5 joueurs qui représenteront chacune des galeries et des institutions artistiques.

Carte blanche et œuvre surprise

En parallèle à cette exposition, Par amour du jeu 1998-2018 donne une carte blanche au collectif Curate It Yourself. Intitulée Simulation (du 9 juin au 15 juillet), celle-ci proposera à l’extérieur des Magasins Généraux les samedis, dimanches et les soirs de diffusion des matchs de la Coupe du monde de football 2018 sur écran géant des projection d’art vidéos et des installations qui questionneront les aspects négatifs de ce sport (argent, violence, surmédiatisation…).

Autre intervention artistique en plein air le 12 juillet à 21h avec l’apparition d’une mystérieuse œuvre temporaire de Melik Ohanian, Their Eyes Were Watching—98/18, qui sera composée de 11 écrans.

Un festival de et sur le football

Enfin, Par amour du jeu 1998-2018 se décline sous la forme d’un festival du 9 juin au 15 juillet avec près des Magasins Généraux des performances, des conférences (Pour l’amour de l’art: football et création contemporaine, Un amour de jeunesse: rêve et réalité du football…), des ateliers (street football, arbitrage…), des tournois de foot masculin et féminin, du babyfoot, des bornes de jeu vidéo, de la restauration, des concerts, des diffusions de matchs de la Coupe du monde de football 2018 sur écran géant…

En savoir plus :

  • Par amour du jeu 1998-2018 aux Magasins Généraux (Pantin, France) du 9 juin au 5 août 2018 (fermeture exceptionnelle le 14 juillet) de 11h à 20h
  • Pour l’espace exposition, 5 médiateurs sont disponibles pour répondre aux questions du public sur les œuvres présentées et une visite guidée menée par les commissaires de l’exposition a lieu tous les samedis à 11h
  • Dans le cadre du festival, les ateliers proposés sont accessibles à partir de 6-7 ans
  • Site officiel de Par amour du jeu 1998-2018
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Les derniers articles par Jean-Christophe Nurbel (tout voir)

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.