/* insérer vidéo facebook*/
/* code Google Analytics */
enfr
Accueil / CINEMA / [Interview] Florian Hessique pour « La Légende » (2017)
L'acteur Florian Hessique dans le film La Légende interview
© D.R.

[Interview] Florian Hessique pour « La Légende » (2017)

Cet article est le 25e sur 25 pour Festival de Cannes 2018

A l’occasion de la sortie au cinéma le 6 juin 2018 du film La Légende, Bulles de Culture a rencontré son réalisateur et acteur principal, Florian Hessique, pour une interview autour de son parcours et de ce film. 

Synopsis :

A 25 ans, Jean-Christophe Markovic (Florian Hessique) est au sommet de sa carrière de basketteur professionnel. Alors qu’il est courtisé par les plus prestigieux clubs Européens, Jean-Christophe va faire le choix étonnant de retourner dans son club formateur fraîchement promu au plus haut niveau… Son ambition ? L’équipe de France.

Interview de Florian Hessique pour le long métrage La Légende

Bulles de Culture : Votre film La Légende parle du milieu du basket. Quel est votre parcours dans ce sport ? 

Florian Hessique : J’ai évolué jusqu’en 2009 au niveau national avec pas mal de club, dont Cap Auxerre. J’étais basketteur de haut niveau pendant 7 ans. Puis, il y a une certaine lassitude avec également des blessures. J’ai arrêté en 2009 pour changer de milieu. Je n’avais pas à la base l’envie d’être réalisateur et/ou comédien. On m’a donné l’opportunité de tourner dans une publicité. C’est là que j’ai eu le déclic et que j’ai commencé à développer et à jouer dans des séries courtes humoristiques.
J’aime bien la fiction courte humoristique. C’est rapidement consommé par le spectateur. Puis, il y a moins de lassitude dans le jeu d’acteur car on utilise plusieurs registres différents. En termes d’écriture, on a un devoir d’efficacité absolue. C’est un format qui est très demandé en télévision car facile à programmer.

Bulles de Culture : Quelles sont les principales différences entre la télévision et le cinéma ?

Florian Hessique : On a plus le temps au cinéma. On est davantage dans un confort. Mais les deux méthodes de travail sont passionnantes.

Bulles de Culture : Quels sont les codes de votre film La Légende

Florian Hessique : Je voulais une lumière à l’américaine. Les scènes de stade devaient baigner dans une ambiance chaude. Il fallait que les moments paraissent réalistes avec de beaux faisceaux lumineux. Puis, il y a mon double statut réalisateur/acteur. Cela demande un plus gros travail en amont. On fait des répétitions sur la mise en scène jusqu’au moment du tournage. Le but est que le jour J, il y ait le moins de réglages possibles. Tout est cadré avant.

Bulles de Culture : Le film a été sélectionné à Cannes Écrans Juniors en mai 2018. Comment a été l’accueil ? 

Florian Hessique : L’accueil a été très bon. Le film a touché pas mal de jeunes. On sentait qu’il y avait dans la salle des sportifs qui ont posé des questions pointues. C’était un honneur d’être sélectionné. C’était à la fois une belle surprise et une belle récompense. Pour nous, le pari était déjà gagné en ayant produit le film. Avec cette sélection, il y avait une récompense pour le travail fourni.

Bulles de Culture : Pourquoi avoir souhaité mettre en avant la ville d’Angers ? 

Florian Hessique : J’ai vécu longtemps à Angers. C’est une très belle ville. Je connaissais toute les infrastructures. Il y avait les moyens techniques pour tourner. Les repérages étaient moins importants avec déjà beaucoup de décors en tête. Puis, l’engouement autour du basketball se fait surtout en province. Il n’y a pas de grosse équipe à Paris. Hors de la capitale, il y a une vraie ferveur autour des équipes de basket.

Bulles de Culture : Quelles sont les valeurs portées par le film ?

Florian Hessique : Dans l’histoire, c’est la notion du travail . Il fallait montrer que le talent n’est pas grand s’il n’y a pas de travail derrière. Le protagoniste est quelqu’un qui ne rechigne pas à la tâche. La Légende, c’est montrer que dans la vie, peu de choses sont impossibles. Il faut surtout se donner les moyens d’y arriver. La question qui se pose, c’est à quel prix. Ma réponse est dans le film. Chacun se posera la question.

Bulles de Culture : Et maintenant, quels sont vos projets ?

Florian Hessique : Je co-développe deux films : Pour l’amour de l’autre et une autre comédie. Je continue à faire des projets télé. Cela se complète bien.

Propos recueillis par téléphone le 4 février 2018.

En savoir plus  :

  • Date de sortie France : 06/06/2018
  • Distribution France : MC4 Distribution
Antoine Corte

Antoine Corte

Rédacteur en chef adjoint / Deputy editor in chief chez Bulles de Culture
Toujours à défendre le cinéma français, j'aime particulièrement faire découvrir les films à petites sorties mais à portée universelle.

Top 3 Cinéma : "Moulin Rouge !" (2001), "Titanic" (1997), "Les Parapluies de Cherbourg" (1964)
Antoine Corte

Les derniers articles par Antoine Corte (tout voir)

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.