enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SVoD / INTERVIEW TV / [Critique & Interviews] “Ben” saison 1 : Épisode par épisode
Ben saison 1 image episode 1
© PHILIPPE LE ROUX/FRANCE 2

[Critique & Interviews] “Ben” saison 1 : Épisode par épisode

Cet article est le 104e sur 201 pour Programme TV de Bulles de Culture

Ben saison 1 épisodes 1 et 2 : Disparus

Synopsis :

Ben Marceau (Barbara Schulz), journaliste spécialisée dans les faits divers, revient vivre à Nantes où elle a grandi. Elle commence à travailler pour Grand Ouest, un grand quotidien régional. C’est dans ce cadre qu’elle se retrouve, avant la police, sur une scène de crime et découvre le cadavre d’une étudiante. Une enquête qui va faire resurgir des pans de son enfance douloureuse.

Scénaristes : Anne et Marine Rambach
Réalisateur : Akim Isker

Tourné pendant l’été 2017 dans la ville de Nantes et ses environs — les locaux du journal Grand Ouest où travaille le personnage de Ben Marceau sont ceux du quotidien régional Ouest France et ce sont les vrais journalistes de ce quotidien que l’on voit travailler en arrière-plan —, Ben saison 1 est une série policière qui développe donc ses intrigues de polar autour de faits divers par couple de deux épisodes. “Moi, ce qui m’a plu, c’est le côté très réaliste de l’histoire, des personnages et que tout ça soit écrit d’une façon qui n’est jamais explicative”, nous a confié la comédienne Barbara Schulz qui interprète la journaliste. Et pour nous, la vraie qualité de la série est son duo Ben Marceau/Paul Wagner. “Le cœur de la série est le lien entre les personnages joués par Barbara Schulz et Samir Guesmi”, nous a d’ailleurs confirmé le réalisateur Akim Isker. “Ce chat et chien entre eux est la couche croustillante de la série”.

D’un côté, nous avons donc une journaliste de fait divers n’ayant peur de rien et ayant beaucoup d’ambition. L’actrice Barbara Schulz est parfaite dans ce rôle “irrévérencieux et culotté” comme elle nous l’a défini. Il y a notamment deux scènes amusantes dans le premier épisode où elle omet volontairement de décliner son identité de journaliste quand elle rencontre pour la première fois le capitaine Paul Wagner qui l’interroge en tant que témoin pour pouvoir subrepticement en savoir plus sur le meurtre en question, ou une autre où elle se met à apprendre une phrase en tchèque pour aborder dans un hôtel les parents d’une victime.

Face à elle, nous avons le capitaine Paul Wagner de la SRPJ (Service régional de police judiciaire) de Nantes que joue l’acteur Samir Guesmi, le héros romantique du dernier film de la regrettée Solveig Anspach, L’Effet aquatique (2016). Le comédien offre un jeu diamétralement opposée à celui de Barbara Schultz et surtout beaucoup plus surprenant avec plus de douceur et de respect de la loi chez ce policier. Et ce qui rapproche ces deux personnages si dissemblables, c’est leur recherche commune de la vérité bien que les moyens qu’ils emploient pour y arriver soient très différents. D’un côté, l’un arrête les coupables pour les empêcher de continuer à nuire tandis que l’autre tente de les comprendre en faisant son portrait — que l’on entend en voix off quand Ben rédige ses articles.

Évoquons maintenant le scénario proprement dit de ces deux premiers épisodes de Ben saison 1. En effet, il faut reconnaître que nous avons craint au départ que ces deux premiers épisodes soient une sempiternelle histoire de disparition d’enfant (ici, un bébé disparu). Or, alors que la vraie thématique abordées par ces deux épisodes est les mères porteuses et la gestation pour autrui (GPA), il y a en plus avec une volonté de ne pas y porter un point de vue unique. En effet, les idées arrêtées de Ben sur le sujet sont à un moment donné remises en question quand elle apprend qu’une de ses meilleures amies (Bérénice Baoo) y a pensé faute de réussir à avoir elle-même un enfant. “La vérité n’est pas universelle, c’est celle de chacun”, nous a confié l’actrice Barbara Schulz sur ce sujet. “Et ce qui anime chacun de ces personnages est bien montrer dans la série. Ils ont leurs vérités et en se confrontant à celles des autres, ça les fait aussi un peu bouger”.

Enfin, une question nous a taraudés par rapport à une scène extrêmement forte du premier épisode : pourquoi montrer…

Cliquer sur le dossier pour afficher le spolier de Ben saison 1 épisode 1
… le bébé mort retrouvé dans un congélateur ? “J’aurais pu ne pas montrer le bébé, et dans la série originale, ils ne l’ont pas montré”, nous a expliqué le réalisateur Akim Isker. “Et là, ce choc-là m’a poussé à le montrer. C’est un moment extrêmement brutal et j’avais envie d’être à la place de ce que vivent les personnages à ce moment-là. C’est vrai que c’est dérangeant mais ce n’est pas pour faire du gore. Il faut ne pas oublier que pour les faits divers, la police et les journalistes sont confrontés à une dureté qu’on ne peut pas imaginer. La séquence où Ben découvre le cadavre en début d’épisode, il fallait que j’ai une femme qui fasse un massage cardiaque et non une journaliste qui se dise ‘Tiens, j’ai découvert quelque chose, je vais passer un coup de fil’.
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Les derniers articles par Jean-Christophe Nurbel (tout voir)

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.