/* insérer vidéo facebook*/
/* code Google Analytics */
enfr
Accueil / CINEMA / [Critique] « La Ch’tite Famille » (2018) : On r’part dans le Ch’Nord, biloute ?
la_chtite_famille_affiche

[Critique] « La Ch’tite Famille » (2018) : On r’part dans le Ch’Nord, biloute ?

Avec 440.000 spectateurs France le jour de sa sortie, La Ch’tite Famille de Dany Boon signe le meilleur démarrage pour un film français depuis 10 ans. Bulles de Culture a vu le film phénomène. Notre avis et critique. 

Synopsis :

Valentin D. (Dany Boon) est un grand designer parisien. Marié à une bourgeoise parisienne (Laurence Arné), l’artiste essaye de cacher ses origines Ch’tits en se faisant passer pour un orphelin. Un jour, toute sa famille débarque lors de son exposition à Paris. Ceux qu’il a tenté d’oublier vont bouleverser sa nouvelle vie. D’autant que Valentin a un accident de voiture avec une perte de mémoire de 20 ans.

La Ch’tite Famille, les mêmes recettes que Bienvenue chez les Ch’tits

En proposant La Ch’tite Famille, Dany Boon crée la confusion. Est-ce une suite de Bienvenue chez les Ch’tits pour attirer ainsi les inconditionnels du film à plus de 20 millions d’entrées ? Eh bien, non ! L’humoriste le plus célèbre de France qui devrait recevoir très probablement le premier César du public pour son 5e long métrage, Raide Dingue (2016), se lance dans une autre histoire en gardant néanmoins l’essence de son succès. Il constitue donc une nouvelle famille Ch’tit. Celle-ci est composée de Line Renaud, la mère, Guy Lecluyse, le frère, Valérie Bonneton, la belle-sœur, et Juliane Lepoureau, la nièce. Avec La Ch’tite Famille, on est un peu dans le contre-pied de Bienvenue chez les Ch’tits.

En effet, à l’inverse du candide Antoine Bailleul qui avait à cœur de faire découvrir au personnage de Kad Merad sa région Nord, Valentin D. souhaite ne plus avoir affaire à elle. Ils sont en effet fous ces Nordistes avec leur accent incompréhensible à « 2 voyelles ». A coup de « Hein ! », « Bin ! », le film est à la frontière de la moqueries et de l’auto-dérision. On semble pourtant tout pardonner à l’enfant du Nord qui a d’ailleurs sorti La Ch’tite Famille quelques jours plus tôt dans la région Haut-de-France. Le film y a reçu un accueil triomphal.

Une succession de blagues

Peut-on encore critiquer La Ch’tite Famille sans passer pour une personne souffrant d’élitisme culturel ? Allez, on essaie quand même. On peut dire en tout cas que le scénario est d’une grande facilité. Dany Boon a une ligne directrice plutôt claire : donner à son personnage l’envie de renouer avec le Nord et de renoncer ainsi au mercantilisme parisien. Les péripéties le sont un peu moins. En effet, pour résoudre le problème, il suffit dramatiquement de faire revenir la famille rejetée du Nord. Par contre, le scénario se perd en rendant amnésique son personnage principal en cours de film. Ce qui complexifie une histoire qui n’a pas besoin d’excès de narration pour attirer. D’autant, que celle-ci apparait bien secondaire dans le processus créatif de Dany Boon.

En effet, la force du réalisateur Ch’tit est de proposer une succession de blagues, dont le seul but est d’avoir un public qui n’arrête pas de rire. C’est parfois forcé, trop forcé ! Mais cela marche à en croire les réactions de la salle aux zygomatiques en folie. En tête des répliques les plus distrayantes, il y a bien sûr les contre-sens avec l’accent Ch’tit : « la tableu », « la barraque ».

Line Renaud, la mère « gâteau » Ch’tite

La présence de Line Renaud est également l’atout populaire de Dany Boon. L’actrice est en effet extrêmement appréciée en France. De plus, elle joue ici la mamie gâteau Ch’tite. Et autre ingrédient de la potion magique, les nombreuses célébrités qui se ruent pour faire un caméo dans le film. On voit notamment Pascal Obispo, Claire Chazal, Kad Merad et Gloria Tagbo réunis dans une même scène de La Ch’tite Famille. Enfin, comble du populaire, il y aura bien sûr un hommage appuyé à Johnny Hallyday lors d’un karaoké final autour de la chanson Que t’aime (Que j’te ker en Ch’tit), mené par Pierre Richard.

Évidemment, La Ch’tite Famille n’aura pas la Palme d’or. Cependant, le film est en bonne lice pour un éventuel second César du public, prix donné par l’Académie des César au film ayant eu le plus d’entrées dans l’année, pour Dany Boon. Il pourrait succéder ainsi au long métrage Raid Dingue mentionné plus haut.Tiens, tiens, encore lui ! Le populaire a de la constance…

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 28/02/2018
  • Distribution France : Pathé Distribution
Antoine Corte

Antoine Corte

Rédacteur en chef adjoint / Deputy editor in chief chez Bulles de Culture
Toujours à défendre le cinéma français, j'aime particulièrement faire découvrir les films à petites sorties mais à portée universelle.

Top 3 Cinéma : "Moulin Rouge !" (2001), "Titanic" (1997), "Les Parapluies de Cherbourg" (1964)
Antoine Corte

Les derniers articles par Antoine Corte (tout voir)

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.