//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SERIES / [Critique] “Les Innocents” (2017) : La nouvelle série de TF1 avec Odile Vuillemin
LES INNOCENTS saison 1 image Odile Vuillemin
© FRANCOIS LEFEBVRE / TF1 / TERENCEFILMS

[Critique] “Les Innocents” (2017) : La nouvelle série de TF1 avec Odile Vuillemin

Remake de la mini-série norvégienne Témoin sous silence, la mini-série Les Innocents, écrite par Delphine Labouret et Didier Le Pêcheur, et réalisée par Frédéric Berthe et François Ryckelynck, est diffusée sur TF1 à partir du jeudi 11 janvier 2018. L’avis de Bulles de Culture sur cette nouvelle création TF1.

Synopsis :

Un soir d’été, dans une scierie à la montagne, deux adolescents sont témoins d’un quadruple assassinat. Mais voulant cacher leur relation homosexuelle naissante, Yann Desgrange (Jules Houplain) et Lucas Moreau (Victor Meutelet) décident de garder le silence. Ex-pointure de la Gendarmerie nationale venue se mettre au vert pour se concentrer sur sa famille, Hélène Siquelande (Odile Vuillemin) se voit confier l’enquête. Hélène qui est aussi la belle-mère de l’un des deux adolescents, Yann… Le mensonge des deux garçons entraîne une réaction en chaîne car le tueur (Tomer Sisley) les recherche désormais.

Les Innocents : Thriller et drame familial

Un enlèvement qui se transforme en tuerie sous les yeux de deux jeunes adolescents qui préfèrent se taire plutôt que de risquer de révéler leur homosexualité. Une jeune adolescente qui fuit des hommes à sa poursuite et qui se retrouve enfermée de force par son père quand elle lui demande de l’aide. Tournés dans la région de l’Aude et des Pyrénées Orientales (Occitanie), les six épisodes de 52 minutes de la mini-série Les Innocents enchaînent enquête, explosions, fusillades, rebondissements, retournements de situations mais aussi amour contrariée et problèmes familiaux entre le monde des adolescents (les fameux innocents) et celui des adultes où chacun garde ses petits secrets. Trois intrigues vont se développer à partir de ce point de départ et c’est l’intrigue autour de la gendarme Hélène Siquelande, des deux adolescents témoins et fans de BMX ainsi que du tueur qui est clairement la plus intéressante.

Un casting plutôt sympa

Côté mise en scène, on pourra reprocher un éclairage très prononcé et une absence de zones d’ombre dans la série Les Innocents qui conviennent pourtant si bien avec le genre du polar et du thriller. Par contre, le casting de cette mini-série est plutôt sympa. Ainsi, l’actrice à succès de TF1 Odile Vuillemin quitte un peu ses derniers rôles de femmes en prise avec des situations extrêmes pour camper une gendarme qui tente de mener de front vies familiale et professionnelle. Pendant l’enquête, elle devra composer avec deux flics de la SRPJ de Perpignan. L’un est interprété par l’acteur Cyril Gueï, le comédien qui est dans un rôle différent de celui du médecin légiste dans la série Les Petits Meurtres d’Agatha Christie, et ce même s’il ne peut s’empêcher de garder son sourire si caractéristique qu’il glisse jusque dans les moments tendus avec le personnage d’Odile Vuillemin. Sa coéquipière est quand à elle interprétée par une autre tête connue de la télévision, la comédienne Barbara Cabrita (R.I.S. Police scientifique). Toute l’intrigue développée autour de sa sœur et elle n’est pas très intéressante.

De son côté, l’acteur Tomer Sisley (La Commune, Largo Winch) campe le grand méchant de l’histoire. Et s’il en fait parfois un peu trop dans le côté tueur beau et ténébreux, il prend un plaisir certain à jouer ce tueur d’élite sans pitié. Moins de surprise par contre du côté du comédien Olivier Marchal. Comme d’habitude, il joue bien le personnage ambigu — ici, un rôle de père de famille et d’ancien truand qui s’est retiré des affaires — mais l’histoire autour de son personnage n’est pas captivante.

Une bonne surprise à découvrir

La série Les Innocents est donc un thriller d’action qui à travers un récit choral ainsi qu’une bonne réalisation et un scénario plutôt bien ficelé nous tient en haleine jusqu’au bout sans nous décevoir. Comme scènes fortes de la série, on citera notamment le cliffhanger avec Tomer Sisley à la fin de l’épisode 3 qui est particulièrement jouissif et le très attendu face-à-face entre Tomer Sisley et Olivier Marchal dans l’épisode 4. Bref,une bonne surprise à découvrir.

En savoir plus :

  • Les Innocents est diffusé sur TF1 à partir du jeudi 11 janvier 2018 à 21h, sera rediffusé sur HD1 à partir du vendredi 12 janvier 2018 à 21h et sera disponible en streaming et replay sur Replay MYTF1 pendant quelques jours
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Laisser un commentaire