//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / [Critique] “Myrtille et la lettre au Père Noël” (2017) : Un avant-goût de Noël ?
Myrtille et la lettre au Père Noël affiche

[Critique] “Myrtille et la lettre au Père Noël” (2017) : Un avant-goût de Noël ?

Sortie au cinéma d’une collection de trois court-métrages d’animation pour les enfants intitulée Myrtille et la lettre au Père Noël. Notre avis sur ce programme franco-letton pour Noël.

Synopsis :

Dans Le Renard et la Souris, au cœur d’une plaine enneigée, un renard pourchasse une souris. Un lien va se tisser entre eux lorsque deux hiboux entrent dans la course.
Dans Crispy, Les lutins s’activent à l’approche de Noël ! Pour les récompenser, une petite fille leur cuisine des biscuits. Soudain, l’un d’eux, à l’allure d’un petit bonhomme, prend vie : Crispy. Curieux de découvrir ce qui l’entoure, il part s’aventurer dans la forêt enneigée…
Dans Myrtille et la lettre au Père Noël, pendant les vacances de Noël, Myrtille, une fillette de 6 ans, veut apprendre à faire du patin à glace avec son papa. Mais la naissance de son petit frère vient chambouler ses plans : elle passera ses journées avec sa grand-mère. Cela ne l’enchante pas car celle-ci ne sait ni patiner comme son père ni lire des histoires comme sa mère. Avec l’aide de son ami imaginaire, M. Sansommeil, elle fait une surprenante demande dans sa lettre au Père Noël afin de regagner l’attention de ses parents.

Myrtille et la lettre au Père Noël : Des petits films d’animation pour les enfants

La collection Myrtille et la lettre au Père Noël propose donc aux enfants trois courts-métrages d’animation pour les fêtes de fin d’année. Le premier, Le Renard et la Souris (2015) de Camille Chaix, Hugo Jean, Juliette Jourdan, Marie Pillier et Kevin Roger, est un court-métrage d’animation 3D muet français sur le thème de l’amitié. Et même si l’animation 3D reste toujours moins chaleureuse que l’animation 2D dans le rendu des personnages, ce premier court-métrage recèle quelques moments d’émotion.
Le second petit film d’animation, Crispy (2014) de Dace Riduze, vient de Lettonie et raconte avec des marionnettes les aventures d’un petit biscuit qui prend vie pendant la période de Noël. Une animation plutôt sympathique, même si la musique qui fait penser à certains moments à des jeux d’arcade n’est pas toujours appropriée.
Enfin, le troisième et dernier court-métrage qui donne son nom à ce programme, Myrtille et la lettre au Père Noël (2017) d’Edmunds Jansons, est un court-métrage plus traditionnel en animation 2D ainsi que le seul de la collection avec des dialogues. Deuxième court-métrage letton de la collection, ce Myrtille et la lettre au Père Noël aborde l’étape délicate de l’arrivée du petit frère qui provoque la jalousie de l’aînée. Une histoire plutôt mignonne mais nous ne sommes pas très fan du dessin et de l’animation des personnages de ce film.

Bref, ce programme de courts-métrages d’animation Myrtille et la lettre au Père Noël, destiné aux petits et leurs parents comme un avant-goût de Noël, invite à la découverte de petits films d’animation franco-letton à la qualité inégale et qui manquent un peu de poésie. Dommage.

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 22/11/2017
  • Distribution France : Cinéma Public Films
  • Programme à partir de 4 ans
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Laisser un commentaire