//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / SPECTACLES / [CRITIQUE] “West Side Story” : La Seine Musicale mise sur le classique
West Side Story La Seine Musicale photo théâtre
© Johan Persson

[CRITIQUE] “West Side Story” : La Seine Musicale mise sur le classique

West Side Story fête ses 60 ans à la Seine Musicale. La comédie musicale revient en France et en version originale sous la direction de Joey McKneely jusqu’au 12 novembre 2017. Nous avons vu le spectacle. Notre critique et avis. 

Synopsis :

Dans le West Side, bas quartier de New York, deux bandes de jeunes s’affrontent, les Sharks de Bernardo et les Jets de Riff. Un ex des Jets, Tony (Kevin Hack), s’éprend de Maria (Natalie Ballenger), la soeur de Bernardo.

West Side Story a 60 ans !

 

La troupe anniversaire de West Side Story s’offre une tournée mondial pour célébrer l’oeuvre du quatuor Jérome Robbins, Arthur Laurents, Leonard Bernstein et Stephen Sondheim. Cette production 2017 se veut un hommage prononcé au spectacle original puisqu’elle est une reprise parfaite des chorégraphies et des chansons de 1957. Pas étonnant que la Seine Musicale accueille cette histoire d’amour dans un décor très épuré. L’espace est pris par deux grandes façades amovibles. Elles laissent tout l’espace aux danses esthétiques de ce show classique. Tout dans le West Side Story d’aujourd’hui nous replonge dans un Broadway passé. Le spectacle est à dimension humaine, sans foncer dans la démesure et les effets spectaculaires. Du coup, l’accent est mis sur les numéros de danses qui sont mis en scène avec une grande rigueur. Il faut dire que Joey McKneely fût l’élève de Jérome Robbins, auteur des numéros d’origine. Du coup, la comédie musicale se veut une intime immersion dans une histoire d’amour. Dommage que la grande arène de la Seine Musicale soit un peu démesurée pour accueillir West Side Story, qui aurait été plus apprécié dans un plus petit théâtre. Le spectacle avait déjà fait escale en 2009 au Châtelet dans un environnement plus adéquat.

Un léger manque d’audace réformatrice

 

A côté de ses claquements de doigts caractéristiques, West Side Story est avant tout célèbre pour ses chansons populaires. “I Feel Pretty“, “America“, “Somewhere” sont ici chantées à l’unisson par 32 interprètes. Ils ont les cordes vocales aguerries avec le sourire à l’américaine toujours aux lèvres. On est dans la veine d’un spectacle qualitatif, calibré pour l’international. Sous la scène, l’orchestre de 24 personnes, dirigé par Donald Chan, a un vrai côté attractif. Il donne de l’ampleur aux prestances dansées quelques mètres plus haut. Mais derrière l’intemporalité de ce Roméo et Juliette (Shakespeare) new-yorkais, on voit néanmoins poindre le poids du classicisme qui pèse sur West Side Story. Le show est vecteur d’émotions nostalgiques. Pour autant, on regrette un peu le manque de modernité. Cette histoire de 60 ans aurait mérité plus audaces réformatrices à l’instar d’autres productions issues de Broadway qui sont venues récemment nous voir en France  (42nd Street, Grease Le Musical…).

En savoir plus  :

  • West Side Story à La Seine Musical (Boulogne Billancourt, France) du 12 octobre 2017 au 12 novembre 2017,
  • Tarifs : de 25 euros (cat.4) à 105 euros (cat.1)
  • du mardi au dimanche (relâche le lundi) avec 2 représentations le dimanche.
  • Nos tweets sur West Side Story
Antoine Corte

Antoine Corte

Rédacteur en chef adjoint / Deputy editor in chief chez Bulles de Culture
Toujours à défendre le cinéma français, j'aime particulièrement faire découvrir les films à petites sorties mais à portée universelle.

Top 3 Cinéma : "Moulin Rouge !" (2001), "Titanic" (1997), "Les Parapluies de Cherbourg" (1964)
Antoine Corte

Un commentaire

  1. je partage tout à fait l’avis sur la salle qui est trop grande pour une comédie musicale si intimiste. Plus de la moitié de la salle n’arrive même pas à voir qui chante tellement les danseurs/chanteurs sont loin .
    De plus les sous-titres sont si petits qu’ils ne sont plus lisibles aisément pour la moitié haute de la salle!
    finalement quand un lieu est décevant le spectacle est un peu décevant

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :