//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / [CRITIQUE] « Brothers of the Night » (2016) de Patric Chiha

[CRITIQUE] « Brothers of the Night » (2016) de Patric Chiha

Présent dans notre sélection de douze films européens à voir en 2017, Brothers of the Night (Brüder der Nacht) de Patric Chiha est un film documentaire nocturne et stylisé tourné dans les bas-fonds de la ville de Vienne.

Synopsis :

De frêles garçons le jour, des rois la nuit. Ils sont jeunes, roms et bulgares. Ils sont venus à Vienne en quête de liberté et d’argent facile. Ils vendent leurs corps comme si c’était tout ce qu’ils avaient. Seul les console, et parfois les réchauffe, le sentiment si rassurant d’appartenir à un groupe. Mais les nuits sont longues et imprévisibles.

Brothers of the Night :
Un très bel hommage rendu à ces frères de la nuit

 

C’est à un exercice étonnant et fascinant que s’est livré le cinéaste Patric Chiha pour tourner son long métrage Brothers of the Night. Alors que la nuit tombe sur les bords du Danube, il a poussé les bars du Vienne interlope pour aller à la rencontre de jeunes immigrés roms et bulgares se livrant à la prostitution homosexuelle alors qu’ils ont souvent femmes et enfants aux pays.

Avec une image très stylisée rappelant l’univers de cinéastes tels que Rainer Werner Fassbinder ou Kenneth Anger, Patric Chiha suit entre fiction et documentaire le quotidien de cette jeunesse dans l’attente du client. Sous les néons de la nuit et dans « un mélange de romani, de bulgare, de turc, à quoi s’ajoutent quelques mots du dialecte viennois », ces jeunes gens s’enivrent, fument, se confient seul ou à plusieurs à la caméra.

Brothers of the Night est un très bel hommage rendu à ces frères de la nuit, conclu par une magnifique et longue scène de discothèque à la fin où la caméra filme jusqu’au bout ces corps qui dansent et se lâchent jusqu’à ce la lumière crue du bar revienne et que la nuit s’achève.

 

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 08/02/2017
  • Distribution France : Epicentre Films
  • Le film a reçu de nombreux prix en festivals en 2016 dont le Prix d’Interprétation pour l’ensemble des protagonistes au festival Chéries-Chéris et le Prix du Groupement National des Cinémas de Recherche au FID Marseille

Check Also

LE_REDOUTABLE Affiche film

[CRITIQUE] « Le Redoutable » (2017), Michel Hazanavicius redouble de lourdeur

Le Redoutable de Michel Hanazavicius, le biopic sur Jean-Luc Godard, a été présenté en compétition officielle du …

The Meyerowitz Stories critique film photo

[CRITIQUE] « The Meyerowitz Stories » (2017), thérapie WoodyAlien par Noah Baumbach

The Meyerowitz Stories de Noah Baumbach est le deuxième film Netflix de la compétition 2017 du Festival …

Laisser un commentaire