//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / [CRITIQUE] « La Grande Muraille » (2017), une fresque au service d’un mythe
La Grande Muraille affiche

[CRITIQUE] « La Grande Muraille » (2017), une fresque au service d’un mythe

Après Jason Bourne (2016), Matt Damon revient dans un rôle inattendu, muni d’un arc et de flèche, pour défendre l’une des merveilles construite par l’Homme: La Grande Muraille. Notre avis et critique. 

Synopsis :

Entre le courage et l’effroi, l’humanité et la monstruosité, il existe une frontière qui ne doit en aucun cas céder. William Garin (Matt Damon), un mercenaire emprisonné dans les geôles de la Grande Muraille de Chine, découvre la fonction secrète de la plus colossale merveille du monde. L’édifice tremble sous les attaques incessantes de créatures monstrueuses, dont l’acharnement n’a d’égal que leur soif d’anéantir l’espèce humaine dans sa totalité.

 

Au regard de l’affiche du film avec Matt Damon en figure de proue, on peut paraître sceptique. En effet, La Grande Muraille a des allures de grande production américaine dans un univers chinois mystique. Le mélange semble trouble et pourtant, il fonctionne.

 

Une fresque au service d’un mythe

 

La Grande Muraille photo
© Universal Pictures International France

 

Zhang Yimou (le Secret des poignards volant, 2003) nous dévoile l’une des fonctions secrètes de la grande Muraille de Chine : la défense de l’humanité. Au sommet de ce rempart, cheminent les soldats de l’Ordre Sans Nom, réunissant hommes et femmes chinois, prêt à protéger le monde contre des monstres affamés de chair, les TaoTei.

A travers La Grande Muraille, le réalisateur porte sur les grands écrans internationaux, une légende locale destinée à endormir les enfants des provinces chinoises.
Néophytes et démunis des codes culturels chinois, la collaboration sino-américaine a savamment œuvré pour transcrire et mettre à la portée de toute cette histoire fantastique.

 

Un cadre majestueux pour un empire à son apogée

 

La Grande Muraille Matt Damon
© Universal Pictures International France

 

Le charme du film réside avant tout dans son atmosphère. La Grande Muraille bénéficie d’un décor historique fabuleux magnifié par les techniques d’imagerie. Zhang Yimou a peint une estampe sur laquelle il a apposé des couleurs vives et chatoyantes pour faire vivre ses personnages, tel le commandant Lin Mae, interprété par Jin Tian.

La Grande Muraille jouit également d’une époque où l’empire Chinois inventeur et novateur rayonnait sur le monde, tant par sa richesse ses innovations techniques, comme la poudre à canon. C’est dans ce contexte que Matt Damon bande son arc et tire ses flèches.

 

La Grande Muraille, cohérent ou stéréotypé ?

 

La Grande Muraille Matt Damon
© Universal Pictures International France

 

La Grande Muraille met en scène deux brigands, William Garin, sous les traits de Matt Damon (Seul sur Mars, 2015) et Pero Tovar, joué par Pedro Pascal (Game of Thrones, 2014, Narcos 2015-16) en quête de richesse. C’est au cours de ce périple que notre protagoniste trouvera sa véritable vocation, celle de l’héroïsme.

Certains trouveront peut-être cette fresque proche du cliché, avec une opposition entre le vagabondage occidentale et la discipline orientale, saupoudrée d’une touche de kitsch.

Je crois surtout en la traduction, non évidente, d’un mythe judicieusement adaptée pour un public de cultures très diverses. L’illustration y est belle et l’œuvre se laisse contempler avec un certain plaisir. Alors, avons-nous besoins d’un socle psychologique en plus ?

 

 

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 11/01/2017
  • Distribution France : Universal Pictures International France
Pierre L.

Pierre L.

Rédacteur / Editor chez Bulles de Culture
TOP 5 Cinéma : "Le cercle des poètes disparus" (1989), "Vol au dessus d'un nid de coucou" (1975), "La soif du mal" (1958), "La corde" (1948), "Gran Torino" (2008)
Pierre L.

Les derniers articles par Pierre L. (tout voir)

    Check Also

    Fixeur photo

    [CRITIQUE] « Fixeur » (2016) de Adrian Sitaru

    Fixeur (The Fixer) est un film franco-roumain de Adrian Sitaru présenté en compétition du Festival …

    orpheline affiche film

    [CRITIQUE & CONCOURS] « Orpheline » (2016) d’Arnaud des Pallières

    Après son réussi Michael Kohlhaas sorti en 2013, Arnaud des Pallières nous revient avec son …

    Laisser un commentaire