//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / KIDS / [CRITIQUE] « Harry Potter et l’enfant maudit » (2016) : Nos premières impressions
Harry Potter and the Cursed Child

[CRITIQUE] « Harry Potter et l’enfant maudit » (2016) : Nos premières impressions

Ce vendredi 14 octobre 2016, pas de doute, la folie Harry Potter était de retour avec la sortie du livre Harry Potter et l’enfant maudit (Harry Potter and the Cursed Child, 2016) écrit par JK Rowling et adapté pour le théâtre. Retour sur le phénomène et premières impressions sur ce qui est considéré comme le tome 8 des aventures du petit sorcier.

 

Synopsis

Harry Potter et l’enfant maudit est le livret d’une pièce de théâtre écrite par J.K. Rowling. 19 ans après Les Reliques de la mort, le lecteur se replonge dans les aventures de la famille Potter. Harry est maintenant père d’une famille de 3 enfants, dont Albus, personnage principal de cet opus. Les jeunes sorciers partagent le devant de la scène avec les protagonistes de l’histoire originale.

Une pièce de théâtre à guichets fermés

 

Harry Potter et l’enfant maudit se joue actuellement à Londres. L’histoire est séparée en deux représentations, d’une durée unitaire d’environ 2h30, que les spectateurs peuvent voir successivement.

La pièce, dont la première officielle se déroulait le 30 juillet au soir, a conquis les critiques et le grand public. Pour incarner les héros les plus connus de la littérature, les producteurs ont choisi Jamie Parker pour reprendre le rôle phare du sorcier à la cicatrice, Paul Thornley pour incarner Ron, et Noma Dumezweni, une actrice de couleur noire pour jouer Hermione Granger. Ce dernier choix a été décrié par les fans qui reprochaient à la pièce de déformer l’esprit du livre. L’auteure JK Rowling est alors venue soutenir le choix du cast en indiquant que ses romans ne faisaient aucune indication sur la couleur de peau de son héroïne.

Le photographe Manuel Harlan a effectué les premiers clichés exclusifs de la pièce de théâtre Harry Potter et l’enfant maudit :

 

Premières impressions sur le livre
Harry Potter et l’enfant maudit (sans spoiler)

 

Harry Potter and the Cursed Child

Les ingrédients qui ont fait le succès de la série sont présents. On retrouve les quelques personnages clés de la série dans une évolution logique. Les admirateurs de Harry Potter replongeront avec plaisir dans l’univers qui leur est cher.

Cependant rien de bien innovant, puisque les enjeux ressemblent à ceux de la série originale, ce qui donne une impression de réchauffé. Les nouveaux personnages manquent un peu de profondeur sur le papier, ce qui peut donner l’occasion au metteur de scène de pouvoir faire des choix innovants. En tant que tel, Harry Potter et l’enfant maudit ne convainc pas complètement, au-delà de la corde nostalgique. On s’attendait à plus de surprise.

La sortie en librairie de Harry Potter et l’enfant maudit a pourtant renoué avec le phénomène d’antan. Par exemple, dans la librairie Waterstones au centre de Londres, 700 fans attendait l’ouverture des portes à minuit pour découvrir l’ouvrage. Même dans d’autres villes anglo-saxonnes comme New-York  où le livre est sorti au même moment.

 

.

 

En savoir plus :

  • Harry Potter and the Cursed Child, J.K. Rowling, éditions Little, Brown, juillet 2016, 352 pages, 17.98 euros
  • Harry Potter et l’enfant maudit, J.K. Rowling, traduit en français par Jean-François Ménard, éditions Gallimard jeunesse, disponible à partir du 14 octobre 2016
  • Livre à partir de 9 ans
Antoine Corte

Antoine Corte

Rédacteur en chef adjoint / Deputy editor in chief chez Bulles de Culture
Toujours à défendre le cinéma français, j'aime particulièrement faire découvrir les films à petites sorties mais à portée universelle.
Antoine Corte

Les derniers articles par Antoine Corte (tout voir)

    Check Also

    Alice et les orties livre

    [CRITIQUE] « Alice et les orties » (2016) de Julie Bonnie

    Alice et les orties est le troisième roman de Julie Bonnie, musicienne et romancière française …

    Le Bal mécanique

    [CRITIQUE] « Le Bal mécanique » (2016) de Yannick Grannec

    Le Bal mécanique est le deuxième roman de Yannick Grannec, romancière française dont le premier roman, La Déesse …

    3 Commentaires

    1. version courte (la version longue est plus bas)

      Cette histoire est une mauvaise fanfiction.
      Les producteurs et les éditeurs vous ont fait rêver…et vous ont escroqué. Ce livre n’est qu’un vaste coup de marketing, une opération commerciale de grande envergure à l’approche de Noël ;
      J’espère que ce torchon ne sera pas associé à l’univers magique des sorciers, il est truffé de bêtises et d’incohérences vis-à-vis de l’histoire originale et des révélations de Rowling, nos héros sont stéréotypés pour ne pas dire plus, l’intrigue est très mal ficelée et repose sur des faits complètements stupides, et les auteurs Tiffany et Thorne n’ont fait qu’un remixe des idées de Rowling…
      Bref, l’écriture de ce livre était plus que dispensable. Je ne sais pas pourquoi Rowling a signé pour ça (pas écrit contrairement à ce que tout le monde veut nous faire croire).
      Je prie pour qu’il n’y ait pas de suite !

      Version longue : (Alert spoiler)

      1)D’abord parce qu’on y retrouve pas la patte ou la plume de Rowling. Et pour vérifier cela pas besoin de relire toute la série même si mr Thorne, mr Tiffany, les éditeurs et la production ferait bien de s’y remettre, il suffit de lire les textes inédit que l’on trouve sur pottermore pour se rendre compte que Rowling n’a pas dû beaucoup y participer.

      2)Ensuite, j’aime le théâtre, j’en ai même fait, j’en lis, et malheureusement cette pièce-ci montre que l’adaptation l’adaptation du genre roman au genre théâtral ne passe pas. Pourquoi ? Parce qu’on y perd toute les descriptions et les détails créé par Rowling et qui ont fait la richesse et la magie de cet univers. Bref on se retrouve avec des dialogues et quelques didascalies qui n’ont même pas l’honneur d’avoir la touche Rowling pour rendre le concept à la hauteur des romans

      3)Je reviens sur le fait qu’il est écrit partout en gros le mot Rowling sur et à propos de cette pièce : elle explique elle-même dans une interview que son ami Jack Thorne a écrit cette pièce inspiré de ses romans et qu’il lui a demandé des informations pour l ‘écriture et la mise en scène. Et bien apparemment il ne lui a pas assez demandé de conseil car toute cette pièce et son intrigue reposent et sont truffés d’incohérences (voir les futurs points) et de bêtises vis-à-vis de l’histoire originale (d’où le point 1).
      (mes informations viennent directement de pottermore ou des quelques sites créer par le noyau dur des fan HP qui retranscrivent le moindre détail des livres et des interview de Rowling sur l’univers qu’elle a créé donc les incohérences que je cite plus bas je ne les ai pas inventé)

      4) dont la pire des incohérence est tout de même l’existence d’un enfant (Delphi) de Voldemort. Et le pire c’est que l’intrigue repose dessus. Bien que Bellatrix eut sûrement était heureuse d’être la mère de l’héritier de l’héritier de Serpentard, je rappelle que Voldemort est à ce moment là immortel, il n’a pas besoin d’héritier. Et ses Mangemort sont des outils pour lui, même Bellatrix. Au mieux il aurait pu se dire qu’une armée loyale de petits Voldemort tout puissant serait magnifique et remplacerait les Mangemort mais de là à avoir une relation charnelle avec une simple femme, sorcière de sang-pur fut-elle, il ne faut pas exagérer. Et même si il aurait trouvé une potion ou un sortilège pour lui éviter ce contact humiliant, il y a un grand risque qu’un de ces petits Voldemort veuille faire comme papa et devenir Voldemort à la place de Voldemort. Donc aucune chance qu’il se reproduise…
      L’existence de Delphi en tant que fille biologique de Voldemort n’est pas du tout plausible, mais pour s’en rendre compte il fallait déjà avoir lu la série originale.

      5)Non seulement il y a un grand nombre d’incohérences mais en plus les personnages sont totalement stéréotypés ! Seuls les personnages de Scorpius et Albus sont travaillés et encore…
      Ron est totalement immature malgré son âge, et mièvre,
      Harry est injuste, accroc aux bonbons, plus sentimental, a peur du noir et des pigeons…
      Hermione est impolie et s’écoute parler, elle fait discours sur discours au ministère, manque de finesse,
      Ginny n’a ni autorité ni audace, mais interdit les bonbons,
      etc…
      Et ça, quand on a aimé ses héros, qu’on les as vu grandir, qu’on a grandit avec, et qu’on a pleuré pour eux, les voir ainsi massacré c’est impardonnable.

      6)16 ans, des milliers de pages et de notes qu’il a fallu à Rowling pour ficeler son univers.
      Et dans la version de Thorne et Tiffany en 1 livre il y a : prophétie, fourchelang, retourneur de temps, mise en garde de Bane le centaure, le retour du « méchant tout puissant », infiltration du ministère, ma parole il ne manque que les rêves de Voldemort…ah bah si ils y sont aussi….

      7)Ils n’ont même pas recopier correctement le dernier chapitre hp7 pour en faire l’acte 1 de la pièce. C’est bête mais le changement de personnage dans les dialogue implique un changement de personnalité…on y voit aussi un Ron immature (voir point 5)

      8) Les nouveaux rapport entre les personnages : le lien Harry/Drago ou Drago/Ginny ou Hermione/Rogue qui ne respectent pas l’œuvre originale ;
      la relation Ron/Hermione est totalement risible, on dirai deux adolescents fleurs bleu, Ron est très mièvre, expansif il ose dire qu’il ne se rappelle plus très bien son mariage à cause de l’alcool, l’Hermione que je connais aurait laissé tomber ce Ron-là (lavande par contre…) si vous ne me croyez pas allez lire le début de l’acte III scène 17, elle est quand même mémorable dans son genre…

      9)Albus et Scorpius sont apparemment nuls en magie. Euh…avec leurs ascendances ? et en plus d’être nuls en magie, Albus serait nul en balai volant. Entre sa mère, son père, son grand-père, ses oncles, cette idée est encore plus stupide que la première…

      10) et Scorpius est victime d’une rumeur idiote comme quoi il serait le fils de Voldemort grâce à un retourneur de temps parce que sa mère malade ne pouvait avoir d’enfant avec Drago ! À part Rita Skeeter je ne vois personne d’autre lancer une telle rumeur…si Jack Thorne et John Tiffany.

      11)autre incohérence de l’intrigue : Nott, un Mangemorts dangereux a réussi a rester caché pendant 23 ans et est subitement retrouvé par Harry Potter en possession d’un retourneur de temps créé par le ministère de la magie mais qui ne respecte pas la fabrication habituelle du ministère de la magie (loi de Funestar qui limite le retour dans le passé à 6h et rigoureusement appliqué par le ministère de la magie). C’est étonnant qu’il ait échappé aux Aurors pendant 23 ans, et que pendant tout ce temps il n’ait pas décidé d’utiliser ce retourneur de temps…(ironie)

      12)note en passant : ici Harry Potter est directeur de la justice magique alors que selon les révélations de sa créatrice il est devenu Auror puis directeur du bureau des Aurors et que c’est Hermione qui a travaillé à la justice magique ; Normalement après avoir rouvert la boutique de farce avec Georges qui ne s’est jamais remis de la mort de Fred, Ron rejoint Harry en tant que Auror, là ce n’est toujours pas le cas à la quarantaine. Et Mcgonagall est directrice de Poudlard alors que Rowling a révélé que ce n’est plus le cas au moment où les enfants d’Harry Potter sont à l’école. (D’où le point 3)

      13)autre note : ici Harry Potter fait des autographes (p31), comme quoi tout peut changer…(je lève les yeux au ciel)

      Voilà, on a Delphi qui veut remonter le temps, Nott qui est retrouvé avec un retourneur de temps douteux, et Albus Potter mal dans sa peau qui veut plaire à une fille et faire ce que son père n’ose pas faire : récupérer le retourneur de temps, remonter le temps, sauver Cédric Diggory le soi-disant cousin de Delphi, et être enfin le digne fils de son père…(mais sans penser à Teddy lupin, orphelin lui aussi et qui aimerai sûrement qu’on pense à sauver ses parents également…)

      14) et pour aller prévenir Delphi que le ministère de la magie a retrouvé un retourneur de temps, Albus a l’idée de sauter du train en marche avec Scorpius mais ils sont rattrapés par une femme aux bonbons retorse prête à les en empêcher. Pour ceux qui ne l’on pas lu sachez que ce passage est complètement ridicule.

      15)C’est cool (sarcasme) que Delphi arrive à se procurer sans trop de problèmes des ingrédients difficiles à trouver pour faire du Polynectar prêt à l’emploi à tout moment. D’habitude il faut au moins un mois juste pour la fabrication…

      Donc infiltration du ministère sous d’autres apparences : le retourneur de temps est caché dans la bibliothèque du bureau de ministre de la magie d’Hermione. Je pense que voir à l’écran le passage de la bibliothèque-arme-magique doit être absolument fantastique ! Mais :

      16)on a droit à une scène peut-être drôle à l’écriture mais peu cohérente entre Hermione et Albus déguisé en Ron, ça sens quand même le remixe de hp7 entre Mary Catermole et Ron déguisé en son mari mais en beaucoup moins bien…

      17)Hermione…la meilleure élève de Poudlard depuis Dumbledore , qui a sortit Harry de très mauvais pas, qui a fait une ascension fulgurante au ministère de la magie vient de se faire décrypter son code magique de la bibliothèque-arme qu’elle a créé par Scorpius un quatrième année apparemment nul en magie…(je lève les yeux au ciel)

      Donc retour dans le passé, où l’on retrouve le tournoi des trois sorciers, ainsi que :

      18) Un Ludo Verpey nul en commentaire sportifs : pourquoi « Harry le hardi » ? « Krum casse-cou » ? si c’était vraiment ça les discours de Ludo Verpey il aurait mieux fallu l’enfermer à Azkaban…

      19)et là patatra en changeant le passé ils changent le présent : Hermione et Ron ne sont pas mariés et donc Rose (dont Scorpius est amoureux) et Hugo ne sont pas nés. Et pourquoi ? parce que Hermione est allé au bal avec Ron et non avec Krum et donc Ron n’a pas été jaloux. Malheureusement pour Jack Thorne et John Tiffany, la relation Ron/Hermione est un peu plus compliqué que ça : Hermione aurait pu aller au bal avec n’importe quel garçon, Ron aurait été jaloux, parce que secrètement et/ou inconsciemment il est amoureux d’Hermione. et même si ils aurait été au bal ensemble, Hermione est vu comme de plus en plus belle, en plus d’être brillante, forte, déterminée, droite, rusée… elle est de plus en plus remarquée par les garçons au fil des livres et Ron en vient même jaloux de la complicité Harry/Hermione malgré les sentiments de Harry pour Ginny. Ron est même presque soulagé que Harry ait des vues sur Ginny plutôt que sur Hermione. Je dirai plutôt que c’est Hermione qui a le choix : pourquoi Ron et pas un autre ? Son meilleur ami par exemple ? Petit mystère, Rowling elle-même au bout d’un moment a remis son choix Ron/Hermione en question. Une réponse possible c’est qu’à partir du moment où Ron a montré ses facultés intellectuelles en plus de son humour, et sa volonté de construire une vrai relation adulte, le mariage Ron/Hermione était possible et Ron a la chance d’être quand même proche d’Hermione et d’avoir plein de temps pour essayer de lui plaire contrairement à d’autres garçons (Cormac). À noter que ce n’est pas si extraordinaire de voir une fille studieuse sortir avec un garçon moins brillant qu’elle.

      Donc dans ce monde alternatif Ron est avec Padma (pourquoi Padma ? On sait pas) et leur relation est très différente de la relation Ron/Hermione (il y perd vraiment au change) Rose et Hugo n’existent pas, Harry est injuste avec Albus (comment Ginny fait pour supporter ça ? On sait pas) et Hermione est professeur de dcfm et est odieuse (car pas avec Ron, bref on voit le niveau…)

      20)autre incohérence : je viens de dire que Hermione est intelligente, forte, et droite…et là on nous fait croire qu’elle n’aurait pas milité pour les droit des elfes de maison au ministère comme elle l’avait prévu dans l’histoire originale pour être prof. C’est bien prof, mais pourquoi bon sang ? Ne me dites pas que Ron à avoir avec ça ? Quand on est une fille on ne peut pas défendre une cause parce qu’on est pas avec le garçon qu’on a envie ?
      Et devoir rester célibataire ? et aigrie aussi ? C’était obligé ?

      21)Harry ordonne à Mcgonagall de surveiller Albus grâce à la carte du maraudeur pour une raison complètement arbitraire…(et il est toujours vivant et marié avec Ginny malgré ça et c’est très étonnant…)…et Mcgonagall le fait ! (pincez-moi)

      Mais Delphi, elle, est toujours là et rabiboche Albus et Scorpius pour les convaincre de continuer leur mission de sauver Cédric.

      22) nouveau personnage stéréotypé : mimi geignarde ne respecte pas sa personnalité d’origine, à noter aussi qu’ici les toilettes de mimi geignarde sont au 1e étage et non au 2e comme ça devrait être le cas. À noter aussi que Albus et Scorpius passe par le tuyau d’un lavabo pour se retrouver dans le lac grâce à un astucieux sortilège d’engorgement (et oui ils sont sensé être nuls en magie…même l’auteur n’arrive pas à être cohérent avec lui-même…)

      Ils arrivent alors durant la deuxième tâche du tournoi des sorciers, je ne répète pas le point sur le personnage de Ludo Verpey, ils arrivent à humilier Cédric qui perd la deuxième tâche. Il ne prend donc pas le trophée des trois sorciers en même temps que Harry et n’est pas tué par Voldemort. Scorpius ressort du lac seul : et oui nouveau patatra ils ont une fois de plus changé le cours du temps, Albus n’est plus là.

      23) ce qui est difficile avec les histoires de voyage dans le temps c’est de ne pas faire de paradoxe temporel. Et là on est face à un paradoxe car le temps a été changé en grande partie à cause d’un garçon, Albus, qui finalement n’est jamais né. Donc comme il n’est pas né, il ne peut pas revenir en arrière et changer le temps. Donc on revient au point de départ, enfin normalement…(soupir)

      Voldemort est vivant. Harry Potter est mort. Le monde des sorciers est sombre.
      Dans les scènes qui suivent, Scorpius, qui est seul, essaie de découvrir ce qui a mal tourné pour en arriver là : Cédric Digory est devenu un Mangemort et a tué un seul sorcier à la bataille de Poudlard : Neville ; qui par conséquent n’a pas tué Nagini…ce qui n’a pas permit à Harry de vaincre la dernière partie de l’âme de Voldemort encore vivante.
      Scorpius va voir Rogue et lui dit la vérité : qu’il vient d’un présent alternatif et qu’il connaît son grand secret pour le convaincre de lui faire confiance.

      24) j’ai le malheur de vous annoncer que même si Neville a été déterminant dans cette version, c’est purement un hasard qu’il ait été au bon endroit au bon moment pour avoir l’épée de Gryffondor et tuer le serpent avec. Ce qui ne veut pas dire que c’était la seule façon de tuer Nagini…ou le seul sorcier capable de tuer cet Horcruxe…donc je chipote mais voilà…et même si le serpent devait mourir plus tard il n’empêche que c’était le dernier horcruxe avant de vaincre Voldemort…

      25) Rogue par contre lui est vivant. Et là c’est pas du chipotage on est face à une très grosse erreur !
      Rappel : Rogue est tué par Voldemort car celui-ci croit que Rogue est le maître de la baguette de sureau, son agonie lui permet de donner ses larmes-souvenirs à Harry, qui permettent à celui-ci de savoir qu’il a une partie de Voldemort en lui, ce qui fait qu’il va de lui-même à Voldemort pour se faire tuer et tuer l’horcruxe qui est en lui. Or si Rogue ne meurt pas il ne donne pas ses souvenirs à Harry, qui ne découvre pas la vérité, et ne va peut-être pas voir Voldemort, etc…et si Voldemort ne tue pas Rogue alors qu’il le croit maître de la baguette de sureau, ça n’a plus aucune logique !
      Ou alors c’est que Harry Potter meurt avant que Voldemort ne mette son plan d’assassinat de Rogue à l’exécution, mais on a le problème de la baguette de sureau qui ne veut pas tuer son véritable maître…( Harry a survécu au deuxième sortilège de mort en partie parce que la baguette de sureau dont il est le véritable maître ne veut pas -mais peut- tuer son vrai maître -sinon plus de maître et elle ne fonctionne plus-, et c’est Harry qui décide de revenir aux vivants après sa discussion avec Dumbledore…)(voir point 3 pour mes sources)
      Mais malheureusement pour Thorne et Tiffany, Scorpius laisse entendre que Harry Potter meurt face à Voldemort dans la grande salle, donc après la mort de Rogue normalement…

      26) suite du point 25 : dans la version de l’enfant maudit Hermione et Ron s’échappe de Poudlard (les autres par contre…) et sont cachés par Rogue après la mort de Harry. Or dans la réalité Ron et Hermione ne peuvent pas savoir que Rogue était en fait toujours du côté de Dumbledore tant que Harry ne visionne pas ses souvenirs et les leur raconte après sa victoire contre Voldemort.
      Note : je cite « Scorpius se trouve plaqué contre une table par une Hermione éblouissante……son regard flamboie, c’est une véritable guerrière à présent, et ce rôle lui va plutôt bien »
      et à propos de Ron « il sort maladroitement sa baguette magique…….il s’aperçoit qu’il tient sa baguette à l’envers et la remet à l’endroit »  (quand je vous dis que les didascalies ne font pas honneurs aux romans…)
      autre note : ici Hermione et Rogue se tutoient et s’appellent par leurs prénoms, je renvois au point 8.

      après quelques péripéties avec ombrage la nouvelle directrice de Poudlard et les Détraqueurs, Scorpius et rogue font échouer les tentatives de sauver Cédric pour revenir au présent normal. Entre temps Ron et Hermione sont vaincu en combattant les Détraqueurs et s’avouent leur mutuel amour (oui car bien que cachés seuls tous les deux pendant 23 ans ce n’est pas encore fait…)
      donc Scorpius ressort du lac sans Rogue mais avec Albus, le présent est revenu à la normal.

      Ils se font engueuler par Mcgonagall. Scorpius dit qu’il a perdu le retourneur de temps dans le lac. En réalité il l’a gardé pour le détruire lui-même avec Albus et Delphi.

      Delphi lui demande pourquoi il veut le détruire, Scorpius lui raconte le monde horrible dans lequel il a vécu avant d’intervenir avec Rogue. Et là Delphi toute heureuse prend le retourneur et on découvre qu’elle est la méchante de l’histoire (Tadaaaam).

      Elle kidnappe les deux garçons pour aller dans le passé faire rater la troisième tâche du tournoi des trois sorciers à Cédric pour qu’il devienne Mangemort, etc…
      Donc Delphi la fille de Voldemort a été élevé par des Mangemorts en fuite (oui encore d’autres, décidément ce directeur de la justice magique est vraiment pourri…).

      à la poursuite d’Albus et Scorpius qui ont été kidnappés, Harry, Ron, Hermione et Drago vont voir Amos Diggory qui leur apprend qu’il n’a en réalité pas de nièce qui s’appelle Delphi (ce qu’on croit depuis le début), et ensuite ils vont dans la chambre de Delphi :

      27)on a une lampe à l’huile qui parle fourchelang, Harry comprend de nouveau le fourchelang alors que normalement il ne devrai plus vu que la partie d’âme de Voldemort en lui est détruite depuis des années, et que sa famille est juste lié par alliance à la lignée de Serpentard donc il n’a pas ce gène en lui. Il lui demande de s’ouvrir (voir point 6 sur le remixe des idées de Rowling)

      28) des serpents en peinture fluorescente apparaissent sur les murs pour accompagner une prophétie (toujours point 6) qui dit que Delphi a la possibilité de faire revenir son père (nouveau Tadaaam).
      Toutes les prophéties du ministère ont été détruite, alors d’où vient cette copie ?

      pendant ce temps Scorpius et Albus réussissent à empêcher Delphi de ruiner la troisième tâche de Cédric. Furieuse elle décide de retourner encore plus loin dans le passé. Ils atterrissent en octobre 1981 ; comme elle ne peut plus réaliser sa propre prophétie elle veut empêcher Voldemort de réaliser la sienne. Elle détruit le retourneur de temps pour les piéger tous les trois en 1981.
      ils vont évidement tous à Godric’s Hollow.

      29) Albus et Scorpius y voit James et Lily sortirent de la maison avec Harry. Alors qu’en réalité ils sont cachés, ils ne sortent pas, d’autant plus que c’est Dumbledore qui a alors la cape d’invisibilité…

      Albus et Scorpius ont alors l’idée d’envoyer un message « à l’aide » en trouant la couverture du petit Harry, une couverture que Hagrid a pris pour envelopper le petit Harry et le déposer chez les Dursley et que Pétunia a gardé malgré tout et que Harry a récupérer beaucoup plus tard.

      30)on découvre que Batilda Tourdesac ne ferme jamais sa porte à clé et qu’on peut rentrer chez elle comme ça, et lui voler ce qu’il faut pour marquer un message secret sur la couverture d’un bambin sans que les parents s’en aperçoivent…(nouveau soupir d’exaspération)

      Harry et Ginny découvrent le message sur la couverture, préviennent Hermione, Ron et Drago. Question : comment aller en 1981, le seul retourneur de temps qui ne respecte pas la loi de Funestar est parti en 1981 aussi (et détruit)

      31)et là, incroyable ! : Drago nous sort un deuxième retourneur de temps pas détruit (!) et qui ne respecte pas non plus la loi de Funestar (!) en expliquant que celui trouvé avec Nott est sa copie. Donc Drago aussi a gardé un retourneur de temps pendant au moins 23 ans sans jamais s’en servir, ni lui, ni aucun autre Malefoy, sans se le faire confisquer par le ministère malgré les perquisitions et le fait que son père est un Mangemort… les gens du ministère est apparemment un peu au courant puisque c’est eux qui ont fabriqué sa copie avec de mauvais matériaux avant qu’il ne soit volé par Nott…(au point où on en est après tout…)

      Donc ils retrouvent Albus et Scorpius en 1981.

      Après un temps d’attente, Delphi ne se montre toujours pas, alors ils ont l’idée de métamorphoser l’un d’eux en Voldemort pour l’attirer à l’église et la maîtriser. C’est évidement Harry qui s’y colle vu que maintenant il parle de nouveau fourchelang…

      Donc il arrive à l’amener dans l’église grâce à l’apparence de Voldemort mais elle a deviné la supercherie et bloque les portes pour empêcher les autres d’intervenir et pouvoir affronter seule Harry Potter.
      Mais Albus arrive a rejoindre son père, puis les autres débarquent et elle est maîtrisée.

      32) Retour sur le point 2 : on a apparemment  « un combat de titan » mais on manque cruellement de descriptions, il n’y a même pas un plan de mise en scène pour les lecteurs….

      33)encore une incohérence : Hermione dit que Delphi ira à Azkaban comme sa mère.
      Pas de bol, Bellatrix est morte durant la bataille de Poudlard, tuée par Molly Weasley, donc Azkaban  voilà…

      Retour à Poudlard dans le temps présent.
      Une dernière discussion entre Harry et Albus où le père révèle à son fils que lui aussi a des peurs dont le noir et (coup de grâce…) des pigeons…

      34) à noter que Albus est en quatrième année donc James est en cinquième ou sixième année et lily est en deuxième année mais aucun des deux n’apparaissent n’ont la moindre figuration dans l’aventure et ils doivent avoir moins de vingt mots à leur actif. Hugo n’apparaît que dans la scène 1 et 2 du premier actes, Rose a un rôle vraiment dérisoire et ne prend pas part à l’aventure, et il n’est nullement question de leurs autres cousins, et cousines, et oncles, et tantes, et grand-parents, etc…

      à partir de là je n’ai plus besoin de vous dire que ce livre n’est ni exceptionnel, ni bien, ni rien du tout d’autre qu’un puits de déceptions…prions juste pour qu’ils ne fassent pas de suite !

    2. Grande fan de la saga Harry Potter, j’ai été très déçue de ce dernier tome. Les personnages n’avaient aucune profondeur, les actions se déroulaient trop vite, sans détails ni suspens. Les années se succèdent trop rapidement, sans nous laisser le temps de nous plonger dans l’action. Il y a des choses qui restent inexpliqués.
      Les personnages m’ont aussi déçue. Harry Potter nous ai présenté comme un père incapable, presque cruel. Ron quand à lui devient le « lourd » de service. Aucun des personnages n’est réellement travaillé.

      Ce texte a très clairement été baclé, et il aurait mieux fallu laissé la série là où elle s’était arrétée.

    3. Quand on m’a annoncé la parution d’un « Tome 8 » ( et je tiens à mettre cela entre guillemets car c’est pas le Tome 8 pour moi), j’ai eu des doutes…qui se sont confirmés. Déjà la grosse entrée de Delphi de la fille de Voldemort. (quand est ce qu’ils ont le temps pour faire un enfant et l’accouchement de Bellatrix). Les personnages qui changent… Harry avait une certaine « naïveté ». Là Albus, il n’a rien hérité de son père. Ron qui est devenu le « con-con » de service….

      Pour moi, c’est livre plus commercial qui nous promet de faire durer le rêve « Harry Potter » et qui nous fait l’effet d’un soufflet au fromage qui retombe aussi sec
      Voilà quoi, que dire de plus…rien

    Laisser un commentaire