//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / SPECTACLES / [CRITIQUE] #Avignon2016 : “Macbeth Expérience”, un Shakespeare explosif
Macbeth Experience affiche

[CRITIQUE] #Avignon2016 : “Macbeth Expérience”, un Shakespeare explosif

Dans le cadre du Festival Off d’Avignon 2016, le collectif Mains d’Œuvre a présenté Macbeth Expérience au Théâtre du Chien Qui Fumedans une mise en scène de Caroline Fay. Un vent de liberté a soufflé sur le théâtre shakespearien.

 

Synopsis :

Jérôme Kocaoglu, Frédéric Fialon et Caroline Fay se partagent les multiples rôles de MacbethLe personnage éponyme, de retour de la guerre, trouve sur sa route trois sorcières qui lui prédisent un avenir extraordinaire. Son épouse et lui forcent ce présage en décidant de tuer le Roi et de s’emparer du pouvoir. Commence alors le chemin sordide de Macbeth…

Macbeth Expérience :
Pas de place pour l’ordinaire

 

Macbeth Experience image 1
© D.R.

 

Le collectif Mains d’Œuvre choisit fort à propos d’appeler sa version de ce chef d’œuvre shakespearien Macbeth Expérience. C’est en effet une véritable expérience que va vivre le spectateur et qu’il sera loin de regretter.

Caroline Fay propose une mise en scène d’une incroyable richesse et d’une grande originalité. Au moyen de projections vidéos et de musiques, le déroulement de la pièce s’étoffe au fur et à mesure. L’espace scénique est utilisé dans son entier, les comédiens débordant même du plateau. Ce Macbeth Expérience est un véritable tableau en ébullition qui ne laisse pas de place au répit avec une mise en scène rondement menée.

La force de la mise en scène de Caroline Fay repose sur un paradoxe. Au lieu de plonger classiquement le spectateur dans l’atmosphère attendue d’une tragédie shakespearienne, elle démystifie les codes de ce genre de classiques. L’originalité ne réside pas dans des costumes extravagants, les décors modernes ou les anachronismes appuyés, même si la pièce en révèle. En effet, Caroline Fay ne cherche pas à rendre le spectateur passif, elle ne veut pas provoquer son adhésion aveugle au déroulement de la pièce. Au contraire, l’attention du spectateur pour l’intrigue est régulièrement stimulée par des incursions ironiques et comiques, par des commentaires des comédiens.

Ce qui est en général craint par l’acteur et le metteur en scène, à savoir que le spectateur décroche de la pièce, est à l’inverse ici valorisé, attendu.

La participation active du spectateur est même requise à la fin de la pièce, lorsqu’il est convié à prendre en main une partie du décor pour figurer la forêt de Birnam.

Ce parti pris imprévisible et finalement très subtil, très intelligent, rend vraiment unique cette version de Macbeth

 Macbeth expérimenté et approuvé

 

Macbeth Experience image 2
© D.R.

 

Cette mise en scène qui dénote est servie par un jeu d’acteurs irréprochable :

  • Frédéric Fialon alterne les rôles avec prestance, adapte son jeu à chaque personnage, sans fausse note, passant du sérieux à la galéjade, campant aussi bien un MacDuff courageux qu’un corbeau croassant.
  • Jérôme Kocaoglu dans le rôle titre est juste et arrive même à donner à ce personnage si sombre un caractère parfois comique.
  • Caroline Fay resplendit dans le rôle de Lady Macbeth, tantôt femme fatale, tantôt d’une fragilité maladive. Son interprétation des trois sorcières, servie par l’utilisation de la vidéo, est également remarquable.

Si les comédiens cherchent à dessein à bousculer le spectateur, à paraître parfois en dehors de leurs rôles, toute cette impression de légèreté est gérée avec un réel talent.

D’une grande intensité, Macbeth Expérience ne laisse aucune place à la morosité. L’intrigue, lourde, pesante, froide, magnifique, n’est pas dénaturée bien que la pièce soit colorée, chatoyante, réjouissante.

Un tour de force pour une tragédie !

 

 

En savoir plus :

Agathe M.

Agathe M.

Rédactrice / Editor chez Bulles de Culture
Croqueuse d'art, j'aime découvrir et faire découvrir des œuvres éclectiques.

TOP 3 Cinéma : Vittorio de Sica, Pasolini, Visconti
TOP 3 Littérature : Schnitlzer, Kundera, Roth
TOP 3 Théâtre : Brecht, Anouilh, Claudel
Agathe M.

Check Also

Anna Karénine Compagnie Kabuki image 2

[CRITIQUE] “Anna Karénine” par Laetitia Gonzalbes : Une pièce de théâtre romanesque et poétique

Le pari est osé et il est réussi : proposer une adaptation d’Anna Karénine, mise …

Radieuse Vermine affiche

[CRITIQUE] “Radieuse Vermine” (2017) par David Mercatali : Jusqu’où seriez-vous allé ?

Parmi les 1400 spectacles joués au festival Avignon Le Off 2017 cet été, Radieuse Vermine …

Laisser un commentaire