//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SERIES / [CRITIQUE] “Marjorie” d’Ivan Calbérac : Une série feel-good
marjorie3-jamaissansmamere-3
© Rémy GRANDROQUES

[CRITIQUE] “Marjorie” d’Ivan Calbérac : Une série feel-good

Confirmée par le succès de son épisode pilote, la série Marjorie d’Ivan Calbérac revient sur France 2 avec deux nouveaux épisodes : Le Poids des apparences et Jamais sans ma mère. Prêt pour une nouvelle thérapie ? Notre avis.

Synopsis :

Divorcée et mère de famille d’une  fille en pleine crise d’adolescence, Marjorie (Anne Charrier) est une psychologue une psychologue un peu atypique…

Marjorie,
une psychologue atypique

 

 

Avec 4,1 millions devant son écran lors de la diffusion du pilote de la série le 26 mars 2014 sur France 2, Marjorie a séduit aussi bien les nombreux téléspectateurs que le diffuseur. Deux nouveaux épisodes inédits de 90 minutes, Le poids des apparences et Jamais sans ma mère vont être diffusés à partir d’aujourd’hui sur la chaîne publique.

Mais comment en aurait-il pu être autrement ?

En effet, Marjorie est une série feel-good imaginée par Ivan Calbérac (L’Étudiante et Monsieur Henri) qui a avait tout pour séduire pour dès le départ. Chaque épisode met la jeune et atypique psychologue Marjorie face à un cas auquel elle propose des méthodes amusantes et surprenantes (faire du judo pour reprendre confiance, de la salsa pour séduire les femmes…) puis le moment douloureux sur le divan du psy et la révélation du trauma original.

Des rôles récurrents

 

 

La série propose deux castings. Il y a d’abord les rôles récurrents :

  • Marjorie Pioponnier, une héroïne toujours de bons conseils en tant que psychologue mais beaucoup moins dans sa vie privée, aussi bien en tant que mère vis-à-vis de sa fille adolescente que célibataire avec un penchant pour l’ex de sa sœur. Avec son magnifique sourire et ses lunettes, Anne Charrier offre un personnage sensible et plein de vie qui est très attachant et que l’on aimerait avoir sous la main lors de ses moments de blues.
  • Claire, la sœur de Marjorie, interprétée par l’actrice Valérie Karsenti qui confirme son talent comique vu dans la série de Scènes de ménages.
  • Thibaut, le bel et inaccessible ex de la sœur de Marjorie, un rôle de beau gosse que François Vincentelli connaît sur le bout des doigts car déjà joué dans L’Inconnu de Brocéliande ou  Sam, pour ne citer que ces deux exemples récents).
  • Clémence, la fille de Marjorie, interprétée par Mathilde Roch. Ce qui est amusant, c’est que ce personnage adopte des comportements qui renvoient toujours aux patients de sa mère : elle est anorexique quand le personnage de Le poids des apparences doit maigrir ou elle tombe amoureuse de son professeur de mathématiques quand le personnage de Jamais sans ma mère fait beaucoup plus âgé que ce qu’elle est.

Des guest stars

 

 

Le second casting de Marjorie concerne les guests de chaque épisode.

Dans le pilote Marjorie, le droit au bonheur, Patrick Chesnais est Jean Penchenat, un employé d’entreprise où officie Marjorie en tant que psychologue. En quinquagénaire dépressif et suicidaire, il excelle. Entre session shopping et leçon de salsa, son duo avec Anne Charrier qui va jouer auprès de lui le rôle de coach pour trouver l’âme sœur fait de bien jolies étincelles. Un de moments drôles de cet épisode est une scène de restaurant où le personnage de Jean Penchenat  dîne pour la première fois au restaurant avec Louise (Melha Bossard), sous le regard de Marjorie. Entre les tentatives de Jean d’appliquer les conseils de Marjorie et les réactions imprévues de Louise, la scène mêle joliment comédie et émotion.

Dans Marjorie, Le poids des apparence, c’est Bruno Solo qui s’en donne à cœur joie dans le rôle de Grégoire, un bibliothécaire qui doit perdre des kilos après un malaise cardiaque. La bonhomie et l’assurance habituelles de l’acteur fait place à un personnage en grand manque de confiance en soi qui fuit toute forme de conflit et se cache derrière barbe et ventre gros. Entre cours de judo, free hugs dans la rue et slam sur scène, son personnage va peu à peu se réconcilier avec lui-même. Une des jolies scènes de l’épisode est celle où Thibaut, le fameux ex de la sœur de Marjorie, simule avec Marjorie une scène de drague pour montrer Grégoire comment faire et que ce dernier se met tout à coup à lui souffler des phrases en les écrivant sur un tableau.

Dans Jamais sans ma mère, Pascale Arbillot est Louise, une antiquaire veuve de 43 ans qui en parait 70. Elle a peur des hommes — elle gifle tous les hommes qui l’approchent de trop près — et transmet cette peur à sa fille Virginie qui a peur de s’engager avec son petit ami qui est interprété par David Baiot (Ainsi soient-ils). Actrice de comédie, Pascale Arbillot (Parlez-moi de le pluie, Bankable) forme un joli duo de mère/fille fusionnel  avec Alice de Lencquesaing qui a eu pour ce rôle le  Prix du Jeune Espoir Féminin au Festival de la fiction TV 2015 de la Rochelle. Ici le cas est plus difficile pour Marjorie car son patient ne souhaite pas réellement changé. Entre chanson improvisé à deux sur scène et soirée dansante avec des séniors pleins de vie, elle doit donc user de plein de subterfuges pour tenter de redonner à Louise le goût de la vie. Une des jolies scènes de l’épisode est celle de l’olfactothérapie où Marjorie tente de faire rejaillir les souvenirs enfouis de Louise à l’aide d’odeurs.

Une série feel-good

 

 

Bref, si la série Marjorie a déplacé son lieu de tournage de Toulouse à Marseille entre son pilote et ces deux nouveaux épisodes, la forme comique et le charme romantique de la série fonctionne toujours à plein régime. Sur fond de situations dramatiques, l’optimisme et l’allant d’Anne Charrier nous font passer de vrais bons moments et nous donnent qu’une envie, que tous les psychologues lui ressemblent.

La série Marjorie est donc une vraie feel-good série qui fait du bien.

 

 

En savoir plus :

  • Marjorie, le poids des apparences est diffusé sur France 2 le 1er juin 2016 à 20h55
  • Marjorie, jamais sans ma mère est diffusé sur France 2 le 8 juin à 20h55
  • Marjorie, Le droit au bonheur est rediffusé le 15 juin à 20h55 sur France 2
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Check Also

Nina saison 3 affiche

[CRITIQUE] “Nina” saison 3 : Une série aux personnages attachants

Ce mardi 18 octobre 2018, l’équipe de l’hôpital Madeleine-Brès est de retour sur France 2. …

L’Homme qu'on aimait trop image 1

“L’Homme qu’on aimait trop” (2014) sur France 2 : Notre avis sur le film

L’Homme qu’on aimait trop d’André Téchiné est diffusé sur France 2 le dimanche 15 octobre …

Laisser un commentaire